S'abonner

Paramètres cliniques et échocardiographiques associés à l'altération du strain longitudinal global dans l'insuffisance mitrale secondaire - 25/11/22

Clinical and echocardiographic parameters associated with the alteration of global longitudinal strain in secondary mitral regurgitation

Doi : 10.1016/j.ancard.2022.10.005 
A. Menzri a, , S. Benkhedda b, A. Bedjaoui c, O. Ait Mokhtar b, N. Belahsene d, H. Foudad e
a Hôpital militaire de Bechar, Faculté de médecine de Bechar, Bechar, Algérie 
b CHU Mustapha Bacha Alger, Faculté de médecine d'Alger, Alger, Algérie 
c Hôpital militaire d'Alger, Faculté de médecine d'Alger, Alger, Algérie 
d Hôpital militaire de Blida, Faculté de médecine de Blida, Blida, Algérie 
e Hôpital militaire de Constantine, Faculté de médecine de Constantine, Constantine, Algérie 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Friday 25 November 2022

Résumé

Introduction

La fonction systolique ventriculaire gauche peut être surestimée chez les patients présentant une insuffisance mitrale secondaire lors de l'utilisation de la fraction d’éjection ventriculaire gauche. Le strain longitudinal global est une mesure moins dépendante de la charge ventriculaire gauche. Cependant, les paramètres cliniques et échocardiographiques associés à l'altération du strain longitudinal global dans l'insuffisance mitrale secondaire n'ont pas été évalués.

Matériel et méthodes

Un total de 96 patients (l’âge moyen 62,3 ± 12,1 ans, 59,3 % d'hommes) avec une insuffisance mitrale secondaire et une fraction d’éjection ventriculaire gauche basse ˂ 50 % ont été inclus. La population étudiée a été subdivisée en fonction de la valeur du strain longitudinal global à laquelle un risque accru de mortalité toutes causes confondues était associé (strain longitudinal global ˂ 7,0 % fonction systolique VG très altérée, par rapport au strain longitudinal global ≥ 7,0 % en valeur absolue). Les critères d’évaluation cliniques et échocardiographiques sont analysés dans les deux groupes de patients.

Résultats

La forte et une nette corrélation entre le strain longitudinal global (moyenne ± écart type = 7,2 ± 2,7), et les paramètres de la fonction systolique (fraction d’éjection ventriculaire gauche : moyenne ± écart type = 32,4 ± 8,0 %) et de contractilité (dp/dt : moyenne ± écart type = 682,5 ± 204,7 mmHg/s). La moyenne de la fraction d’éjection ventriculaire gauche = 26,4 ± 5,3 % dans le groupe strain longitudinal global ˂ 7, et l’étude bivariée en utilisant le seuil de 30 % montre que le groupe strain longitudinal global ˂ 7 presente une fraction d’éjection ventriculaire gauche plus altérée avec odds ratio = 12,5(IC : 4,7–33,0) p < 0,001. Dans l'analyse multivariée des paramètres échographiques et la régression linéaire montre une corrélation significative entre le strain longitudinal global et la fraction d’éjection ventriculaire gauche (p < 0,001). L'analyse de dp/dt trouve une moyenne de 509,3 ± 99,1 mmHg/s dans le groupe strain longitudinal global < 7 et de 822,9 ± 154,1 dans le groupe strain longitudinal global ≥ 7 avec une différence significative (p < 0,001). Dans l'analyse bivariée et multivariée l'altération du strain longitudinal global est associée à un dp/dt plus faible de manière significative p < 0,001.

Conclusion

Un strain longitudinal global < 7 (en valeur absolue) traduit une altération sévère de la fonction ventriculaire gauche. Par ailleurs plusieurs paramètres ont associé à cette altération sévère du strain longitudinal global à savoir une fraction d’éjection ventriculaire gauche plus basse, un dp/dt plus bas et des symptômes plus sévères permettant de caractériser ce groupe de patient en plus une intégration dans une évaluation multiparamétrique de l'insuffisance mitrale secondaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

Left ventricular systolic function may be overestimated in patients with secondary mitral regurgitation when using left ventricle ejection fraction. The Global longitudinal strain is a measure less dependent on left ventricle load. However, the clinical and echocardiographic parameters associated with the alteration of Global longitudinal strain in secondary mitral regurgitation have not been evaluated.

Material and methods

A total of 96 patients (mean age 62.3 ± 12.1 years, 59.3% male) with secondary mitral regurgitation and low left ventricle ejection fraction < 50% were included. The study population was subdivided according to the Global longitudinal strain value with which an increased risk of all-cause mortality was associated (Global longitudinal strain < 7.0%, left ventricle systolic function impaired compared to Global longitudinal strain ≥ 7.0%, in absolute value). The clinical and echocardiographic endpoints are analysed in both groups of patients.

Results

The strong and clear correlation between Global longitudinal strain (mean ± standard deviation: 7,2 ± 2,7) and parameters of systolic function (left ventricle ejection fraction mean ± standard deviation: 32,4 ± 8,0%) and contractility (dp/dt mean ± standard deviation: 682,5 ± 204,7 mmHg/s). the mean of left ventricle ejection fraction = 26.4 ± 5.3% in the Global longitudinal strain < 7 group, and the bivariate study using the 30% threshold shows that the Global longitudinal strain < 7 group presents a more altered left ventricle ejection fraction with odds ratio = 12, 5 (CI: 4.7–33.0) p < 0.001. In multivariate analysis of ultrasound parameters and linear regression shows a significant correlation between Global longitudinal strain and left ventricle ejection fraction (p < 0.001). The dp/dt analysis found a mean of 509.3 ± 99.1 mmHg/s in the Global longitudinal strain < 7 group and of 822.9 ± 154.1 in the Global longitudinal strain ≥ 7 group with significant difference (p < 0.001). In bivariate and multivariate analysis, the alteration of Global longitudinal strain is associated with a significantly lower dp / dt p < 0.001.

Conclusion

A Global longitudinal strain < 7 (in absolute value) reflects a severe impairment of left ventricle function. In addition, several parameters were associated with this severe alteration of the Global longitudinal strain, namely a lower left ventricle ejection fraction, a lower dp/dt and more severe symptoms permitting to characterized this group of patients in addition to an integration in a multiparametric evaluation of the secondary mitral regurgitation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Insuffisance mitrale secondaire, dysfonction Ventricule gauche, échocardiographie, strain longitudinal global, morbimortalité

Keywords : Secondary mitral regurgitation, Left ventricular dysfunction, Echocardiography, Global longitudinal strain, Morbidity and mortality


Plan


© 2022  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.