S'abonner

Définir ou détecter des pathologies ? Utilisation et interprétation des scores seuils à la lumière du débat dimensions/catégories - 25/11/22

Defining or detecting pathologies ? The use and interpretation of cut-off scores in light of the debate dimensions VS categories

Doi : 10.1016/j.prps.2022.10.003 
M. Aguert a, , A. Capel b, A. Mortier a, c
a Normandie Univ, UNICAEN, LPCN, 14000 Caen, France 
b Normandie Univ, UNICAEN, Inserm, ANTICIPE, 14000 Caen, France 
c Normandie Univ, UNICAEN, CNRS, LMNO, 14000 Caen, France 

Auteur correspondant. MRSH, Esplanade de la Paix, CS 14032, 14032 Caen cedex 5, France.MRSH, Esplanade de la PaixCS 14032Caen cedex 514032France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Friday 25 November 2022

Résumé

L’objectif de certains tests psychométriques est de positionner la performance du sujet le long d’un continuum allant du normal au pathologique. D’autres tests ont pour objectif de détecter si le sujet est « sain » ou « pathologique » relativement à une pathologie psychologique, psychiatrique ou neurologique, définie indépendamment du test. Les premiers reposent plutôt sur une conception dimensionnelle des psychopathologies ; les seconds impliquent une conception catégorielle. Les premiers supposent de comparer la performance du sujet à celle d’un échantillon normatif représentatif de la population générale ; les seconds supposent de comparer la performance du sujet à celle d’un échantillon normatif constitué uniquement de sujets sains. Les premiers peuvent impliquer l’utilisation d’un score seuil pour signaler qu’un certain niveau de rareté de la performance a été dépassé ; les seconds requièrent obligatoirement l’utilisation d’un score seuil pour contrôler le risque de faire des erreurs de catégorisation (faux positifs et faux négatifs) au moment de conclure si le sujet est dans la catégorie « sain » ou « pathologique ». Avec les premiers, le score seuil définit la psychopathologie ou au moins, il y contribue. Avec les seconds, le score seuil a comme rôle de détecter la psychopathologie. Cet article vise à bien distinguer ces deux familles de tests et à souligner les répercussions aussi bien pratiques que théoriques de leur usage sur la pratique psychologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

A number of psychometric tests are aimed at locating the performance of an individual along a continuous range that goes from normal to worrying. In a different paradigm, there are tests whose goal is to assess whether or not an individual is healthy with respect to a psychological, psychiatric or neurological pathology that is defined independently from the test itself. The former rely on a dimensional concept of psychopathologies; the latter imply a categorical concept. The former require to compare the performance of the individual to a standard sample that is representative of the general population; the latter involve a standard sample representative of the healthy population only. The former might imply the use of a cut-off score to indicate that a certain degree of rarity of the performance has been reached, while the latter must involve a cut-off score to make a decision (whether the individual belongs to the “healthy” or “pathological” category), a score that is most often set so as to control the false-positive rate in making this decision. In the former paradigm, the cut-off score defines or contributes to define the pathology. In the latter, it only helps detecting it. This article aims at making clear the difference between these two realms and highlight their practical as well as theoretical impact on psychological practice.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Test psychométrique, Score seuil, Faux positif, Approche dimensionnelle, Approche catégorielle

Keywords : Psychometric test, Cut-off score, False-positive, Dimensional approach, Categorical approach


Plan


© 2022  Société Française de Psychologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.