S'abonner

Facteurs de risques de séjour prolongé à l’Unité d’hospitalisation de courte durée (UHCD) du SAU de l’hôpital d’instruction des armées Omar Bongo Ondimba - 25/11/22

Risk factors for prolonged stay in the short-term hospitalization units (UHCD) of the HIA-OBO SAU

Doi : 10.1016/j.jeurea.2022.10.001 
R. Okoue Ondo a, , G. Edjo Nkilly a, A. Matsanga b, P. Nze Obiang c, V. Sagbo Ada b, W. Mouiri Bivigou a, S. Oliveira d, U. Mayegue d, J.M. Mandji Lawson d, R. Tchoua a
a Service de réanimation, hôpital d’Instruction des armées Omar Bongo Ondimba, Libreville, Gabon 
b Département anesthésie-réanimation-urgences, centre hospitalo-universitaire d’Owendo, Libreville, Gabon 
c Département anesthésie-réanimation-urgences, centre hospitalo-universitaire mère-enfant Jeanne Ebori, Libreville, Gabon 
d Service de réanimation, hôpital d’instruction des armées Akanda, Libreville, Gabon 

*Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’Unité d’hospitalisation de courte durée (UHCD) est une unité d’hospitalisation, non conventionnelle et de surveillance. Les UHCD sont définies administrativement en France comme faisant partie intégrante des services d’urgence. Elles ont pour but d’assurer les soins, d’affiner le diagnostic dans l’objectif d’orienter les patients vers les services adaptés à leur état clinique.

Matériels et méthodes

Nous avons mené une étude d’observation descriptive prospective, portant sur tous les patients ayant séjourné plus de 48heures aux urgences sur une période de six mois, de janvier 2021 à juin 2021. Notre étude avait pour but de déterminer la durée moyenne de séjour au SAU, de préciser les principaux facteurs de prolongation de séjour des patients l’UHCD de HIAOBO et de les comparer à ceux observés dans la littérature.

Résultats

Dans notre série, pendant la période d’étude, le SAU a reçu 2713 patients en consultations, parmi lesquels 795 ont été hospitalisés, soit un taux admission de 29,30 %. Sur les 795 patients hospitalisés, 109 patients ont séjourné plus de 48heures soit une proportion de 13,71 %. Les motifs de consultations médicaux ont représenté 93,58 % contre 6,42 % des motifs chirurgicaux. Les fièvres ont été les 1ers motifs d’admissions (17,47 %) suivies de l’altération de l’état général (11,93 %) et l’hémiplégie (11,00 %). Les accidents vasculaires cérébraux ont été le diagnostic retenu le plus fréquent (19,27 %) suivis du paludisme grave (12,84 %) et de la drépanocytose (7, 34 %). La durée moyenne de séjour globale était de 110heures (4jours) avec une durée maximale à 408heures (17jours). La durée moyenne de séjour en spécialités médicales était de 111heures, et 102heures en spécialités chirurgicales. Le retour à domicile était le mode de sortie le plus fréquent (47,71 %) suivi des transferts en périphérie (39,45 %), des décès (11,93 %) et des évacuations à l’extérieur du pays. Le service de médecine polyvalente était la structure en aval la plus sollicitée pour les transferts dans 45,94 % des cas, suivi du service de cardiologie (27,03 %) et en 3e position le service de réanimation (10,81 %). Le manque de place dans le service en aval était le principal facteur de prolongation du séjour des patients au l’UHCD (71,56 % des cas). Les autres causes évoquées étaient les problèmes de coordinations entre les services (14,68 %) et l’absence de service d’hospitalisation adéquat (11,93 %). Le souci financier et les problèmes de matériels étaient les moins évoqués.

Conclusion

Nos résultats montrent une prolongation de la durée de séjour moyenne à UHCD de HIA-OBO à 4jours et le manque de place d’hospitalisation en aval comme le principal facteur de prolongation de séjours.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Short-term hospitalization units (UHCD) is an inpatient, unconventional and surveillance unit. UHCD are administratively defined in France as an integral part of emergency services. Their purpose is to provide care, to refine the diagnosis with the aim of directing patients to services suited to their clinical condition.

Materials and methods

We conducted a prospective descriptive observational study on all patients who stayed more than 48hours in the emergency department for six months, from January 2021 to June 2021. Our study aimed to determine the average length of stay to the emergency reception service, to specify the main factors for extending the stay of UHCD patients from HIAOBO.

Results

In our series, during the study period, the emergency reception service received 2713 patients in consultations among whom 795 were hospitalized, i.e. an admission rate of 29.30%. Of the 795 hospitalized patients, 109 patients stayed for more than 48hours, i.e. a proportion of 13.71%. The reasons for medical consultations represented 93.58% against 6.42% of the surgical reasons. Fevers were the first reasons for admission with 17.47% followed by deterioration of general condition 11.93% and hemiplegia 11.00%. Stroke was the most common diagnosis with 19.27% followed by severe malaria 12.84% and sickle cell disease 7.34%. The overall average length of stay was 110hours (4 days) with a maximum duration of 408hours (17 days), the average length of stay in medical specialties was 111hours and 102hours in surgical specialties. Return home was the most frequent mode of discharge with 47.71% followed by transfers 39.45% followed by deaths 11.93% and evacuations outside the country 0.92%. The polyvalent medicine service was the most requested downstream structure for transfers with 45.94% followed by the cardiology service with 27.03% and in 3rd position with 10.81%, intensive care. The lack of space in the downstream service was the main factor in the prolongation of patients’ stay at the UHCD with 71.56% of the causes mentioned, followed by coordination problems between the services with 14.68% and the lack of service adequate hospitalization 11.93%. Financial concern and material problems were the least mentioned at 0.92% each.

Conclusion

Our results show an extension of the average length of stay at UHCD of HIA-OBO to 4 days and the lack of infrastructure as the main factor of prolongation of stays.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : UHCD, HIA-OBO, Durée moyenne de séjour, Aval des urgences

Keywords : UHCD, HIA-OBO, Average length of stay, Bed availability


Plan


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 3

P. 119-128 - novembre 2022 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Arrêt cardio respiratoire de l’adulte. « Scoop and run » ou « stay and treat ». Un débat plus que jamais d’actualité !
  • P. Carli, A. Hutin, l. Lamhaut
| Article suivant Article suivant
  • Traitement des perforations cornéennes traumatiques par colle cyanoacrylate
  • R. El Hachimi, R. El Hadiri, N. El Arari, N. Boutimzine, A. Amazouzi, L.O. Cherkaoui

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.