S'abonner

PTG Bilatérales en une session opératoire versus PTG Unilatérales : analyse comparative - 25/11/22

Same-day bilateral total knee replacement versus unilateral total knee replacement: A comparative study

Doi : 10.1016/j.rcot.2022.04.022 
Antoine Raffaelli a, Yoann Lévy a, Pascal Boileau b, Christophe Trojani b,
a Service de Chirurgie Orthopédique-Traumatologique-Chirurgie Vertébrale, institut Universitaire Locomoteur et du Sport, CHU de Nice, Hôpital Pasteur 2, 30, voie romaine, 06100 Nice, France 
b Institut de Chirurgie Réparatrice Locomoteur & Sports, Groupe Kantys, 7, avenue Durante, 06000 Nice, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le remplacement prothétique bilatéral de genou en une session opératoire est peu pratiqué en France, en raison notamment d’un risque de majoration des complications périopératoires et tardives. L’objectif principal de cette étude était de comparer les taux de complications des prothèses totales de genou bilatérales en une session opératoire (PTG Bilat) aux unilatérales (PTG Unilat). L’hypothèse était que les PTG Bilat entraînent une augmentation du taux de complications précoces et tardives dans un groupe de patients sélectionnés, ASA 1 et 2 et âgés de moins de 80 ans.

Matériels et méthodes

Étude rétrospective comparative entre 91 PTG Bilat et 182 PTG Unilat opérés entre 2009 et 2016 (1 PTG Bilat appariée à 2 témoins). Les patients étaient appariés selon l’âge, le sexe, le diagnostic et le score ASA. Le recul minimum était de 2 ans. La mortalité, les complications précoces et tardives, ont été renseignées. Les critères secondaires concernaient la survie prothétique, les résultats fonctionnels et la satisfaction du patient.

Résultats

Le taux de mortalité précoce était nul, quel que soit le groupe. Le taux de complications précoces était plus faible après PTG Bilat (8,8 %) qu’après PTG Unilat (22 %) (p<0,001). Le taux de complications tardives n’était pas différent entre les deux groupes. La survie de l’implant à 5 ans était de 98,9 % (IC95 %=[95,6–99,7]) dans le groupe PTG Bilat et de 97 % (IC95 %=[92,8–98,8]) dans le groupe PTG Unilat. Le taux de transfusion homologue concernait 33 % des patients du groupe PTG Bilat et 2,2 % du groupe PTG Unilat (p<0,001). Aucune différence n’était observée pour le taux de satisfaction, les scores KOOS et NewIKS. La sensation de genou oublié était plus importante dans le groupe PTG Unilat (54,4 %) que dans le groupe PTG Bilat (43,4 %) (p=0,036).

Discussion

Il existe moins de complications précoces dans le groupe PTG Bilat. Aucune différence significative n’est retrouvée concernant les complications tardives, les courbes de survie prothétique, les scores fonctionnels et la satisfaction entre les deux groupes. Le taux de transfusion était plus élevé dans le groupe PTG Bilat ; le taux de genoux oubliés était plus élevé dans le groupe PTG Unilat.

Conclusion

L’hypothèse des auteurs n’est pas vérifiée : dans les conditions de cette étude, pour des patients ASA 1 et 2 âgés de moins de 80 ans, le remplacement prothétique de genou bilatéral en une session opératoire n’engendre pas d’augmentation du taux de complications par rapport au remplacement prothétique unilatéral.

Niveau de preuve

III, étude appariée comparative de séries continues.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Gonarthrose, Prothèse totale de genou bilatérale, Une session opératoire, Prothèse totale de genou unilatérale, Complications post opératoires, Satisfaction, Scores fonctionnels


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Orthopaedics & Traumatology: Surgery & Research, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 108 - N° 8

P. 1111-1117 - décembre 2022 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Bloc du canal des adducteurs en continu ou en injection unique pour la gestion de la douleur postopératoire suite à une chirurgie de prothèse totale du genou : revue systématique et méta-analyse d’essais cliniques randomisés
  • Quentin P. Sercia, Jérémy J. Bergeron, Stéphane Pelet, Étienne L. Belzile
| Article suivant Article suivant
  • Fiabilité et validité des auto-questionnaires (PROMs) couramment utilisés après une arthroplastie unicompartimentale médiale du genou
  • Wang Deng, Hongyi Shao, Yixin Zhou, Hua Li, Zhaolun Wang, Yong Huang

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.