S'abonner

Mise au point sur les néoplasies endocriniennes multiples - 02/01/23

MEN for multiple endocrin neoplasms: When evokate MEN? Update 2022

Doi : 10.1016/j.revmed.2022.10.002 
M. Duval, M. Haissaguerre
 Service Endocrinologie et Oncologie endocrinienne, CHU de Bordeaux, hôpital Haut Lévêque, 33600 Pessac, France 

*Auteur correspondant.

Résumé

Les néoplasies endocriniennes multiples (NEM) sont des syndromes de prédisposition génétique aux tumeurs endocrines comprenant les NEM1, NEM2 et exceptionnellement les NEM4. Les NEM sont transmises par voie autosomique dominante avec une forte pénétrance. Une corrélation génotype/phénotype est classiquement retrouvée chez les patients ayant une NEM2 mais pas pour les NEM1. Les patients avec une NEM1, liée à une mutation inactivatrice du gène de la ménine, peuvent présenter : une hyperparathyroïdie primaire, un adénome hypophysaire, des tumeurs neuroendocrines (TNE) duodéno-pancréatiques et/ou bronchiques avec un surrisque de thymome, des tumeurs corticosurrénaliennes ; un sur-risque de cancer du sein et une atteinte cutanée caractéristique telle que les collagénomes, les lentiginomes et un sur-risque de cancer cutané. Ces patients nécessitent un suivi annuel au minimum. Le dépistage des enfants est proposé à partir de l’âge de 5 ans. Les patients avec une NEM2, liée à une mutation activatrice du proto-oncogène RET, présentent tous un carcinome médullaire thyroïdien (CMT) à un âge variable selon le génotype. Certains patients présentent un phéochromocytome (50 %) et une hyperparathyroïdie (20 %). Des formes pédiatriques avec un CMT agressif, une ganglioneuromatose et un syndrome marfanoïde existent (rare NEM2B). Certaines mutations sont associées à un risque de CMT agressif, justifiant une thyroïdectomie prophylactique avant l’âge de 6 mois. L’âge du dépistage génétique dépend du soustype de mutation chez le parent porteur de NEM2. Les NEM4, liées à une mutation du gène CDKN1B, sont rares, avec une pathogénie moins bien connue et leur suivi n’est pas bien codifié.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Multiple endocrine neoplasia (MEN) are genetic predisposition syndromes to endocrine tumors including MEN1, MEN2 and exceptionally MEN4. MEN are transmitted in an autosomal dominant fashion with a high penetrance. Classically, there is no genotype/phenotype correlation for NEM1 whereas this is the case for NEM2. Patients with NEM1, linked to an inactivating mutation of the menin gene, may present with: primary hyperparathyroidism, pituitary adenoma, duodeno-pancreatic neuroendocrine tumors (NETs), bronchial tumors with an increased risk of thymoma, adrenal cortical tumors, an increased risk of breast cancer and characteristic skin involvement such as collagenomas, lentiginomas and an increased risk of skin cancer. These patients require at least annual follow-up. Screening of children is proposed from the age of 5 years. Patients with NEM2, linked to an activating mutation of the RET proto-oncogene, all present with medullary thyroid carcinoma (MTC) at a variable age depending on the genotype. Some patients present a pheochromocytoma (50 %) and hyperparathyroidism (20 %). Pediatric forms with aggressive CMT, ganglioneuromatosis and marfanoid syndrome exist (rare NEM2B). Some mutations are associated with a risk of aggressive CMT, justifying prophylactic thyroidectomy before 6 months of age. The age of genetic testing depends on the mutation subtype in the NEM2 parent. NEM4, related to a mutation in the CDKN1B gene, are rare, with a less well-known pathogenesis and their follow-up is not well codified.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Néoplasie endocrinienne multiple (NEM), Adénomes hypophysaires, Tumeurs, neuroendocrines, Carcinome médullaire thyroïdien, Hyperparathyroïdie

Keywords : Multiple endocrine neoplasia (MEN), Pituitary adenomas, Neuroendocrine tumors, Medullary thyroid carcinoma, Hyperparathyroidism


Plan


© 2022  Société Nationale Française de Médecine Interne (SNFMI). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 1

P. 12-18 - janvier 2023 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Association entre les performances cliniques des étudiants et leur réussite aux Épreuves classantes nationales informatisées : une étude de cohorte rétrospective monocentrique
  • L. Azoyan, Y. Lombardi, M.C. Renaud, A. Duguet, S. Georgin-Lavialle, F. Cohen-Aubart, G. Ibanez, O. Steichen
| Article suivant Article suivant
  • L’érythroblastopénie : diagnostic, classification, traitement
  • Hervé Lobbes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.