S'abonner

Long-term follow-up results of a dorsal approach to complex dorsal metacarpophalangeal dislocation - 24/01/23

Résultats du suivi à long terme d'une approche dorsale d'une luxation métacarpo-phalangienne dorsale complexe

Doi : 10.1016/j.hansur.2023.01.003 
Ahmet Öncül a , Tuğrul Ergün b,
a Ege University Faculty of Medicine, Department of Orthopedics and Traumatology, İzmir, Turkey 
b Istinye University Bahçeşehir Liv Hospital, Department of Orthopedics and Traumatology, Istanbul, Turkey 

Corresponding author.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Tuesday 24 January 2023

Abstract

Purpose

The present study aimed to examine the dorsal approach to complex MCP joint dislocation and to compare our clinical results with others reported in the literature.

Methods

The study retrospectively reviewed the files of patients diagnosed with complex MCP joint dislocation treated in our orthopedics and traumatology clinic between January 2011 and 2022. For all patients, age, gender, affected side, affected finger, injury mechanism, grip strength on the injured side, grip strength in the intact contralateral hand, range of motion of the affected finger, range of motion of the contralateral finger, two-point discrimination, dominant hand and associated bone fractures were recorded. Data analysis used IBM SPSS software, version 22.0 (IBM Corporation, New York, USA).

Results

Median follow-up was 11.5 (7–18) years, and mean age 27.6 (18–52) years. Mean joint range of motion was 83.9° (67−100) post-recovery, and 84.2° (65−100) contralaterally, with no significant difference between the two. Mean two-point discrimination was 2.91 (2.5−3.2) cm in the operated finger, and 2.93 (2.6−3.2) cm contralaterally, with no significant difference between the two. There was likewise no significant difference in grip strength: 88.8 (60−107) lbs, versus 91.8 (70−110) lbs contralaterally.

Conclusions

The dorsal approach is a simple and reliable means of joint reduction, providing visualization of joint bone surfaces and not requiring exploration of neurovascular structures.

Level of Evidence

Therapeutic, Level III.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

L'étude vise à examiner la technique chirurgicale d'approche dorsale des luxations complexes de l'articulation MCP afin de comparer nos résultats cliniques avec d'autres rapportés dans la littérature.

Méthodes

L'étude a examiné rétrospectivement les dossiers de patients diagnostiqués avec une luxation complexe de l'articulation MCP traités dans notre clinique d'orthopédie et de traumatologie entre janvier 2011 et 2022. Pour tous les patients, âge, sexe, côté affecté, doigt affecté, mécanisme de la blessure, force de préhension de côté blessé, la force de préhension de la main controlatérale intacte, l'amplitude de mouvement du doigt affecté, l'amplitude de mouvement de l'extrémité opposée, le doigt non blessé, la discrimination à deux points, la main dominante et les fractures osseuses supplémentaires qui l'accompagnent ont été enregistrés. L'analyse des données a utilisé IBM SPSS version 22.0 (IBM Corporation, New York, États-Unis).

Résultats

La durée médiane de suivi des patients était de 11,5 (7–18) ans et l'âge moyen des patients était de 27,6 (18–52) ans. L'amplitude moyenne de mouvement des articulations des doigts après récupération était de 83,9 (67–100) degrés, et les mêmes doigts controlatéralement étaient de 84,2 (65k100) degrés. Il n'y avait pas de différence statistiquement significative entre les deux. La moyenne de discrimination à deux points était de 2,91 (2,5–3,2); du côté opposé, cette valeur était de 2,93 (2,6–3,2). Il n'y avait pas de différence statistiquement significative dans la discrimination à deux points entre les deux. Il n'y avait pas de différence statistiquement significative lorsque la force de préhension de la main [88,8 (60–107)] était comparée au côté controlatéral [91,8 (70–110)].

Conclusions

L'abord dorsal est un moyen simple et fiable de réduction articulaire et il permet de visualiser les surfaces osseuses articulaires et ne nécessite pas d'exploration des structures neurovasculaires.

Niveau de preuve

Thérapeutique, niveau III.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Carpal bone, Metacarpophalangeal dislocation, Hand injury, Dorsal approach

Mots clés : Os carpien, Luxation métacarpo-phalangienne, Blessure à la main, Approche dorsale


Plan


© 2023  SFCM. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.