S'abonner

Perte auditive chez les marins pêcheurs français : étude rétrospective sur les données de 7500 audiogrammes - 25/01/23

Hearing impairment in French fishermen: Retrospective study on 7500 audiometric tests

Doi : 10.1016/j.admp.2022.08.006 
D. Lucas a, b, c, d, , T. Sauvage a, c, A.S. Forestier c, B. Loddé c, d, e, R. Pougnet c, e, f, D. Jégaden c
a Service de santé des gens de Mer, Tour séquoia Paris la Défense, Paris, France 
b Direction de la recherche et investigation CHU Brest, Brest, France 
c Société française de médecine maritime, Brest, France 
d Laboratoire ORPHY, université de Bretagne Occidentale, Brest, France 
e Centre de pathologies professionnelles et environnementales, CHU Morvan, Brest, France 
f LABERS Université de Bretagne Occidentale, Brest, France 

Auteur correspondant. Service de santé des Gens de Mer, 1, rue Michelet, 29200 Brest, France.Service de santé des Gens de Mer1, rue MicheletBrest29200France

Résumé

Introduction

Des niveaux d’exposition élevés au bruit ont été notifiés chez les marins pêcheurs. Peu d’études ont été menées sur la perte auditive dans la population de marins français.

Méthodes

Nous avons extrait les données démographiques et les déficits audiométriques réalisés chez des marins pêcheurs français, en 2018 et 2019, lors de leur visite réglementaire au sein du service de santé des gens de mer. Nous avons réalisé une analyse univariée puis multivariée ajustée sur l’âge, les années au poste de travail et le type de pêche (grande et petite pêche). La perte auditive était calculée par la moyenne des déficits aux fréquences 1,2,3 et 4 KHz.

Résultats

Les données de 7428 tests audiométriques ont pu être inclus. En analyse multivariée, les facteurs de risque d’une perte auditive anormale étaient l’âge >40ans [OR 8,8 (IC 95 % 7,4-10,3)], l’ancienneté de plus de 13ans dans la profession [OR 1,4 (IC 95 % 1,2-1,6)] et inversement un risque significativement plus faible pour les marins travaillant à la grande pêche [OR 0,7 (IC 95 % 0,56-0,88)] et à la pêche au large [OR 0,7 (IC 95 % 0,6-0, 8)].

Conclusion

L’activité de pêche reste en France à risque de perte auditive et plus particulièrement à la petite pêche pour laquelle les conditions de travail (polyvalence, appareils de pêche bruyants, ancienneté des bateaux) amènent une réflexion sur la prévention collective par l’amélioration de ces navires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

High noise exposure levels have been reported among seamen. Few studies have been conducted on hearing loss in the population of French sailors.

Methods

We extracted the demographic and audiometric data in French fishermen, performed in 2018 and 2019, during their regulatory visit to the seafarers’ health service. We carried out a univariate then multivariate analysis adjusted on the age, years at work and type of fishing (big and small fishing). Hearing loss was calculated by the average of the deficits at frequencies 1,2,3 and 4 KHz.

Results

Data from 7428 audiometric tests could be included. In multivariate analysis, the risk factors for abnormal hearing loss were age >40 years [OR 8.8 (95 % CI 7.4-10.3)], seniority of more than 13 years in the occupation [OR 1.4 (95 % CI 1.2-1.6)] and conversely a significantly lower risk for seafarers working in deep-sea fishing [OR 0.7 (95 % CI 0.56-0.88)] and offshore fishing [OR 0.7 (95 % CI 0.6-0.8)].

Conclusion

The fishing activity in France remains at risk of hearing loss and more particularly small-scale fishing for which the working conditions (versatility, noisy fishing gear, age of the boats) lead to reflection on collective prevention by improving these ships.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Marins, Bruit, Exposition professionnelle, Surdité professionnelle

Keywords : Seamen, Noise, Occupational exposure, Occupational hearing impairment


Plan


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 84 - N° 1

Article 101663- janvier 2023 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • À vos écouteurs !
  • Cecile Manaouil, Ileana Heranger, Sylvain Chamot
| Article suivant Article suivant
  • Motifs d’arrêt de la surveillance médicale de recours des plongeurs professionnels
  • P. Lagier, D. Lucas, J.D. Dewitte, R. Pougnet, B. Loddé

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.