S'abonner

Quelle place pour l’automatisation intelligente et l’intelligence artificielle pour préserver et renforcer l’expertise en vigilance devant l’augmentation des déclarations ? - 25/01/23

Doi : 10.1016/j.therap.2022.11.003 
Antoine Pariente a, b, , Joëlle Micallef c, Amir Lahouegue d, Mathieu Molimard a, b, Marine Auffret e, 1, Laurent Chouchana f, 1, Bernard Denis g, 1, Jean Luc Faillie h, 1, Aurelie Grandvuillemin i, 1, Louis Letinier j, 1, Evelyne Pierron k, 1, Catherine Pons l, 1, Iris Pujade j, 1, Heather Rubino m, 1, Francesco Salvo a, b, 1
a Univ. Bordeaux, Inserm, BPH, U1219, Equipe AHeaD, 33000 Bordeaux, France 
b CHU de Bordeaux, service de Pharmacologie Médicale, 33000 Bordeaux, France 
c AMU INS Inserm 1106, centre régional de pharmacovigilance, pharmacologie clinique, APHM, 13005 Marseille, France 
d Pharmacovigilance et information médicale, AstraZeneca, 92400 Courbevoie, France 
e Service hospitalo-universitaire de pharmacotoxicologie, centre régional de pharmacovigilance, hospices civils de Lyon, UMR CNRS 5558, université de Lyon 1, 69000 Lyon, France 
f Service de pharmacologie, centre–université Paris Cité, centre régional de pharmacovigilance, hôpital Cochin, AP–HP, 75014 Paris, France 
g Formation recherche, union francophone patients partenaire, 75012 Paris, France 
h Inserm, département de pharmacologie médicale et toxicologie, centre régional de pharmacovigilance, institut Desbrest d’épidémiologie et de santé publique, CHU de Montpellier, université Montpellier, 34090 Montpellier, France 
i Centre régional de pharmacovigilance de Bourgogne, CHU de Dijon, 21000 Dijon, France 
j Synapse Medicine, 33000 Bordeaux, France 
k Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), 93285 Saint-Denis, France 
l Roche, 92100 Boulogne, France 
m Pfizer, Inc, 235, East 42nd Street, NYC, NY, 10007 New York, USA 

Auteur correspondant.

Résumé

Les Ateliers de Giens avaient consacré en 2018 une table ronde à l’intelligence artificielle (IA) et conduit ses experts à confirmer l’apport potentiel et le bénéfice théorique que représente l’IA en recherche clinique et en matière d’amélioration de l’efficience de soins. La table ronde de 2022 s’inscrit dans la continuité de cette réflexion sur l’IA et l’automatisation intelligente (AI) en la ciblant sur son apport en pharmacovigilance et les applications et tâches qu’elles pourraient optimiser afin de préserver et de renforcer l’expertise médicale et pharmacologique en pharmacovigilance. En effet, l’évolution du travail en pharmacovigilance est caractérisée par de nombreuses tâches à faible valeur ajoutée, une volumétrie croissante des déclarations de pharmacovigilance, la rareté des personnels médicaux ayant une expertise en pharmacologique clinique et en pharmacovigilance et des ressources humaines qui ne sont pas et ne seront pas en adéquation avec l’évolution constatée. Tous ces paramètres concourent à une embolisation du système de pharmacovigilance avec le risque de passer à côté de sa mission première qui est d’identifier et de caractériser un risque, voire une alerte sanitaire, sur un médicament. Les participants de la table ronde (représentants des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV), de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), des patients, de l’industrie du médicament ou encore de start-ups travaillant dans le développement de l’IA dans le domaine du médicament) ont partagé leurs expériences, leurs projets pilotes et leurs attentes sur les potentialités attendues, théoriques ou avérées, de l’IA et l’AI. Ce travail a permis de dégager les besoins et les enjeux réels que représentent, ou pas, l’IA ou l’AI dans les modes d’organisation actuelles ou futures de la pharmacovigilance. Cette démarche a permis l’élaboration d’une matrice SWOT (forces, faiblesses, opportunités, menaces), socle de réflexion pour identifier des points critiques et envisager quatre principales recommandations : (1) préserver et développer l’expertise métier en pharmacovigilance (incluant la partie recherche et développement en méthodes) avec l’intégration de nouvelles technologies ; (2) améliorer la qualité des déclarations en pharmacovigilance ; (3) adapter les moyens techniques et réglementaires ; (4) implémenter une stratégie de développements des outils AI et IA au service de l’expertise.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Intelligence artificielle, Automatisation artificielle, Pharmacovigilance, Effets indésirables, Évaluation, Interopérabilité, Machine learning


Plan


 Les articles, analyses et propositions issus des Ateliers de Giens sont ceux des auteurs et ne préjugent pas des propositions de leur organisation.


© 2022  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 78 - N° 1

P. 115-129 - janvier 2023 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Paediatric drug development and evaluation: Existing challenges and recommendations
  • Florentia Kaguelidou, Maria Ouèdraogo, Jean-Marc Treluyer, Claire Le Jeunne, Maxime Annereau, Patricia Blanc, Serge Bureau, Stéphane Ducassou, Béatrice Fiquet, Florence Flamein, Ségolène Gaillard, Regis Hankard, Vincent Laugel, Corinne Laurent, Corinne Levy, Thierry Marquet, Michel Polak, Aurélie Portefaix, Gilles Vassal
| Article suivant Article suivant
  • What place for intelligent automation and artificial intelligence to preserve and strengthen vigilance expertise in the face of increasing declarations?
  • Antoine Pariente, Joëlle Micallef, Amir Lahouegue, Mathieu Molimard, Marine Auffret, Laurent Chouchana, Bernard Denis, Jean Luc Faillie, Aurelie Grandvuillemin, Louis Letinier, Evelyne Pierron, Catherine Pons, Iris Pujade, Heather Rubino, Francesco Salvo

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.