Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation de la chimiothérapie associant vinorelbine-ifosfamide-cisplatine dans le traitement des cancers bronchiques non à petites cellules métastatiques - 30/04/08

Doi : RMR-06-2005-22-3-0761-8425-101019-200530025 

M. Boutemy [1],

D. Mispelaere [1],

C. Krzisch [2],

V. Jounieaux [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le cancer bronchique est responsable de 25 000 décès par an en France. Les cancers bronchiques non à petites cellules (CBNPC) représentent 80 % des cancers bronchiques, dont 40 à 50 % sont métastatiques au moment du diagnostic. À ce stade, bien que les bénéfices thérapeutiques restent modérés, il est actuellement reconnu que la polychimiothérapie incluant les sels de platine améliore la survie de ces patients.

Méthodes

Nous avons analysé de façon rétrospective une cohorte de 57 patients souffrant d'un CBNPC de stade IV traités par le protocole de chimiothérapie associant cisplatine (80 mg/m2 à J1), vinorelbine (25 mg/m2 à J1 et J8), et ifosfamide (3 000 mg/m2 à J1), répété tous les 21 jours.

Résultats

La population étudiée comprenait 6 femmes et 51 hommes, d'âge moyen 59,8 ± 9,1 ans. Une intoxication tabagique (fumeurs et ex-fumeurs) était retrouvée dans 93 % des cas. L'index de performance OMS était supérieur ou égal à 2 pour 22,8 % des patients. Tous les patients ont été étudiés en terme de toxicité et de survie globale mais seulement 40 d'entre eux (70 %) ont pu être évalués en terme de réponse au traitement (car ayant reçu plus de trois cycles de chimiothérapie NIP).

Pour le groupe considéré dans son ensemble, la médiane de survie est de 6,7 mois avec un taux de survie à 1 an de 24,5 %. La médiane de survie sans progression est de 4,4 mois. Les toxicités les plus fréquentes sont hématologiques et digestives. Celles-ci sont plus fréquentes chez les patients âgés de plus de 70 ans mais sans impact sur la médiane de survie.

Pour les 40 patients pour qui la chimiothérapie est évaluable, le taux de réponse objective est de 20 %. Cette réponse objective au traitement est le seul facteur qui apparaît corrélé de façon significative avec la probabilité de survie à 1 an : 62,5 % en cas de réponse versus 28,1 % en cas de non réponse (p ≪ 0,05).

Conclusion

Le traitement par chimiothérapie N.I.P. des CBNPC de stade IV est efficace, améliore le pronostic de survie de ces patients, ceci indépendamment des autres facteurs pronostiques tels que l'âge, la présence de métastases cérébrales, l'index de performance OMS, le type histologique, le nombre de sites métastatiques ou le taux sérique de LDH.

Abstract

Evaluation of combined chemotherapy with vinorelbine, ifosfamide and cisplatin in the treatment of metastatic non-small cell bronchial carcinoma.

Introduction

In France, cancer of the bronchus is responsible for 25,000 deaths per year. Non small cell lung cancer (NSCLC) represents 80% of bronchial carcinoma of which 40-50% are metastatic at the time of diagnosis. At present, although the therapeutic benefits are modest, it is now recognised that combination chemotherapy including platinum salts improves the survival of these patients.

Methods

We analysed retrospectively a cohort of 57 patients suffering from stage IV NSCLC treated with chemotherapy combining cisplatin (80 mg/m2 on day 1), vinorelbine (25 mg/m2 on days 1 and 8) and ifosfamide (3000 mg/m 2 on day 1), (NIP), repeated every 21 days.

Results

The population studied comprised 6 women and 51 men, of average age 59.8 ± 9.1 years. A history tobacco use (smokers and ex-smokers) was identified in 93%. The WHO performance index was equal to or greater than 2 in 22.8%. All patients were studied in terms of toxicity and overall survival but only 40 (70%) were able to be evaluated in terms of response to treatment (on account of having received more than three cycles of NIP chemotherapy).

For the group considered as a whole, the median survival was 6.7 months with a one year survival of 24.5%. Median survival without progression was 4.4 months. The most frequent toxicities were haematological and digestive. They were most common among patients over the age of 70 but had no effect on median survival.

For the 40 patients for whom chemotherapy was evaluable, the objective response rate was 20%. This objective response was the only factor that was significantly correlated with one year survival: 62.5% in responders, 28.1% in non-responders (p ≪ 0.05).

Conclusion

Treatment of stage IV NSCLC with NIP chemotherapy is effective and improves the survival of these patients independently of other prognostic factors such as age, the presence of cerebral metastases, performance status, histological type, the number of metastatic sites or the serum LDH level.


Mots clés : CBNPC , Stade IV , Polychimiothérapie , Vinorelbine , Ifosfamide , Cisplatine

Keywords: NSCLC , Stage IV , Combination chemotherapy , Vinorelbine , Ifosfamide , Cisplatin


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 3

P. 413-419 - juin 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Sinusite fongique allergique et aspergillose bronchopulmonaire allergique
  • J.-J. Braun, G. Pauli, F. De Blay
| Article suivant Article suivant
  • Épidémiologie de l'asthme professionnel en Belgique
  • O. Vandenplas, A. Larbanois, C. Bugli, E. Kempeneers, B. Nemery

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.