Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Maladie de Hirschsprung chez l'enfant : Diagnostic et traitement - 01/01/03

[40-600]
Pascale Philippe-Chomette : Praticien hospitalier, chirurgien des hôpitaux de Paris
Goharig Enezian : Attaché des hôpitaux de Paris
Yves Aigrain : Professeur des hôpitaux de Paris, chef de service
Service de chirurgie viscérale pédiatrique 
Michel Peuchmaur : Professeur des hôpitaux de Paris, service d'anatomopathologie
Hôpital Robert Debré, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris  France
Jean Breaud : Chef de clinique-assistant des hôpitaux de Nice, clinique de Longvalle
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Techniques chirurgicales - Appareil digestif

Résumé

La maladie de Hirschsprung est la plus fréquente étiologie des occlusions de l'enfant. Cette maladie est caractérisée par l'absence de cellules ganglionnaires myentériques au niveau du tube digestif à sa partie distale.

À côté de la forme classique rectosigmoïdienne (80 % des cas) sont décrites : une forme colique totale (10 %), une forme étendue (1 %) et une forme courte rectale (9 %).

Cette anomalie se traduit par une dilatation du côlon sain au-dessus de la zone pathologique.

L'histoire débute à la naissance par un délai à l'évacuation du méconium, une occlusion néonatale ou une constipation opiniâtre du nourrisson. La complication principale en période néonatale est l'entérocolite aiguë qui peut être fatale et en fait toute la gravité, celle-ci peut imposer une dérivation intestinale en urgence.

Le diagnostic de cette maladie est à la fois clinique, radiologique et surtout anatomopathologique. En effet c'est la biopsie rectale qui assure le diagnostic en mettant en évidence en histologie standard l'absence de cellules ganglionnaires au niveau de la sous-muqueuse et de la musculeuse rectale grâce à des colorations spécifiques, l'hypertrophie des filets nerveux pouvant remonter jusqu'au niveau des villosités.

La prise en charge des enfants atteints de maladie de Hirschsprung a considérablement évolué ces dernières années et même si les techniques décrites par Swenson, Duhamel, Soave et Boley restent d'actualité, la chirurgie en un temps, dans le premier mois de vie sans dérivation initiale, est de plus en plus pratiquée et les nouvelles techniques, laparoscopie, voie transanale, deviennent le traitement de choix de l'atteinte classique rectosigmoïdienne.



Mots-clés : maladie de Hirschsprung, occlusion intestinale, megacôlon congénital, aganglionose distale

Plan



© 2003  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.