Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

ostéoarticulaire - Échographie des tendons de lacoiffe en mode harmonique : les clivages sont-ils enfinvisibles ? - 05/05/08

Doi : JR-03-2008-89-3-C1-0221-0363-101019-200801092 

H Guerini,

A Feydy,

R Campagna,

F Thèvenin,

M Fermand,

E Pessis,

A Chevrot,

JL Drapé

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs. Pour certains, les clivagesrestent un des points faibles de l’échographie.Le but de cette étude est de démontrer la visibilité et décrirela séméiologie des clivages des tendons supraet infra-épineux en mode harmonique.

Matérielset methods. Il s’agit d’une étudeprospective de 52 patients suspects de lésionstendineuses ayant bénéficié d’une échographie avantun arthroscanner, un bursoscanner ou une arthro-IRM. L’examenest réalisé avec une sonde 7-15 MHZ enmode harmonique tissulaire (« pulse substraction »).Un clivage était évoqué devant la miseen évidence d’une ligne hypoéchogèneintratendineuse, prolongeant une rupture partielle ou transfixiante.Les performances de l’échographie concernant lesclivages étaient corrélées aux examens opacifiés.

Résultats. Dixcas de clivages étaient décrits en échographiecontre 18 visibles sur les examens arthrographiques. Les faux négatifs étaient enrapport avec des patients peu échogènes (n = 4),des tendons trop rétractés (n = 2)ou opérés (n = 2). La sensibilité étaitde 55 % et la spécificité de94 %, la valeur prédictive positive de83 %, la valeur prédictive négativede 80 % pour le dépistage des clivages.Les performances de l’échographie étaientmoins bonnes pour les clivages associés à desruptures transfixiantes (5/11) en comparaison aux clivagesassociés aux ruptures partielles (5/6).

Conclusion. Nousdémontrons que les clivages sont maintenant visibles en échographiegrâce aux sondes hautes fréquences et au modeharmonique tissulaire. Toutefois, la sensibilité resteinsuffisante surtout en cas de lésion transfixiante évoluée,en postopératoire et pour les patients peu échogènes.

Abstract

Harmonic sonography of rotatorcuff tendons: are cleavage tears visible at last?

Purpose. Forsome, cleavage tears remain a pitfall of sonography (US). The purposeof this study is to demonstrate the visibility of intratendinoustears of the supraspinatus and infraspinatus tendons and describetheir imaging features on tissue harmonic US.

Materialsand methods. Prospective study of 52 patients with suspected cuffpathology who underwent US prior to CT-arthrography, CT-bursographyor MR arthrography. The US examinations were performed using 7-15MHztransducers with tissue harmonic mode (pulse subtraction). An intratendinoustear was suggested by the presence of a hypoechoic intratendinousline, extending from a partial or full thickness tear. Results fromUS were correlated to contrast material enhanced CT or MR findings.

Results. Tencases of cleavage tears were detected on US compared to 18 on arthrographicexaminations. False negative results occurred in poor US candidates(n=4), excessively retracted tendons (n=2) orpostsurgical cuffs (n=2). Sensitivity was 55% andspecificity was 94%, with PPV of 83% and NPV of80% for the detection of intratendinous tear. The accuracyof US was lower for intratendinous tear associated with full thicknesstears (5/11) compared to intratendinous tears associated withpartial thickness tears (5/6).

Conclusion. Wedemonstrate that cleavage tears are now visible on US using high-frequencytransducers and tissue harmonic mode. However, the sensitivity remainstoo low, especially in patients with full thickness tear, postsurgicalpatients and patients that are poor candidates to US.


Mots clés : Épaule , Échographie , Tendons , Rupture , Arthrographie , IRM , Scanner

Keywords: Shoulder , US , Tendons , Tear , Arthrography , MRI , CT


Plan



© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 89 - N° 3-C1

P. 333-338 - mars 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • urgence - Intérêt de la doublelecture du scanner corps entier dans la prise en charge des polytraumatisés
  • C Agostini, M Durieux, L Milot, I Kamaoui, B Floccard, B Allaouchiche, F Pilleul
| Article suivant Article suivant
  • ostéoarticulaire - Apport de l’IRM dans les mycétomesdu pied : à propos de deux cas avec revue de la littérature
  • KMrad Dali Grissa, A Zrig, R Alouini, H Mhabrech, N Arifa, M Mhiri, K Tlili-Graiess

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.