Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Conservative management of esophageal perforation after pneumatic dilatation for achalasia - 06/05/08

Doi : GCBE-10-2002-26-10-0399-8320-101019-ART3 

Olivier Scatton [1],

Marianne Gaudric [2],

Pierre-Philippe Massault [1],

Stanislas Chaussade [2],

Didier Houssin [1],

Bertrand Dousset [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs

Evaluer les résultats et les indications du traitement conservateur des perforations oesophagiennes compliquant les dilatations pneumatiques pour achalasie.

Malades et méthodes

Treize perforations oesophagiennes compliquant 524 dilatations chez 412 malades (3 %) ont été diagnostiquées par un transit opaque. Le traitement médical a comporté une aspiration digestive, une antibiothérapie et un drainage thoracique éventuel. Le traitement chirurgical conservateur a consisté en une thoracophrénotomie gauche, une suture de la perforation, une myotomie controlatérale et une valve antireflux. L'indication opératoire était fondée sur l'existence de signes de gravité clinique ou radiologique. Les résultats fonctionnels ont été évalués par le score d'Eckardt.

Résultats

Six malades ont été traités médicalement. Sept malades ont été opérés, dont trois après échec du traitement médical initial. La présence d'un pneumomédiastin initial a été constamment associée à des signes de gravité conduisant à une chirurgie immédiate (n = 2) ou différée (n = 2). La mortalité a été nulle. Trois complications mineures sont survenues après traitement chirurgical (abcès de paroi, phlébite, épanchement pleural). Un malade traité médicalement a développé une pneumopathie grave. La reprise de l'alimentation a été possible après 11 jours pour le traitement médical et 10 jours pour le traitement chirurgical. Les résultats fonctionnels ont été satisfaisants et comparables dans les deux groupes.

Conclusion

Le traitement conservateur, médical ou chirurgical, des perforations oesophagiennes après dilatation pneumatique est fiable, à la condition d'un diagnostic précoce. L'existence d'un pneumomédiastin initial apparait comme un facteur prédictif d'échec du traitement médical.

Abstract

Purpose

To assess the results and indications of conservative management of esophageal perforation following pneumatic dilatation for achalasia.

Patients and methods

Thirteen esophageal perforations complicating 524 dilatations in 412 patients (3%) were diagnosed by esophagogram. Medical treatment consisted of nasogastric succion, antibiotics and pleural drainage, if necessary. Conservative surgical treatment included left thoracophrenotomy, perforation closure, controlateral myotomy and anterior fundoplication. Surgical decision was based upon clinical and radiological parameters. Functional outcome was assessed by the means of the Eckardt's grading score.

Results

Six patients were successfully managed by medical treatment. Seven patients underwent conservative surgery, three of whom after failure of medical treatment. The presence of a pneumomediastinum at initial presentation led to immediate (n = 2) or delayed (n = 2) surgery in all instances. No patients died. In the surgical group, mordibity consisted of one wound infection, one pleural effusion and one venous thrombosis. One severe chest infection occurred in the medical group. Oral feeding was reintroduced after a median of 10 and 11 days in the surgical and medical groups, respectively. Functional results were satisfactory and similar in both groups.

Conclusion

Conservative medical or surgical management of oesophageal perforation following pneumatic dilatation is safe, if the diagnosis is done early. Pneumomediastinum at initial presentation seems to predict failure of conservative medical treatment.


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 10

P. 883-887 - octobre 2002 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.