S'abonner

Le traitement des résistances moléculaires et des sous types rares de GIST en 2023 - 09/06/23

Treatment of molecular resistance and rare GIST subtypes in 2023

Doi : 10.1016/j.banm.2023.03.018 
Jean-Yves Blay a, , Armelle Dufresne a, Axel Le Cesne b, Mehdi Brahmi a
a Department of medecine, Centre Léon Bérard, 28, rue Laennec, 69008 Lyon, France 
b Institut Gustave Roussy, 94805 Villejuif, France 

Auteur correspondant. Département d’oncologie médicale, centre Léon Bérard, & Université Claude Bernard Lyon I, 28, rue Laënnec, 69373 Lyon Cedex 08, France.Département d’oncologie médicale, centre Léon Bérard, & Université Claude Bernard Lyon I28, rue LaënnecLyon Cedex 0869373France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST) ont une incidence de 12/106/an en France et comprennent différents sous types moléculaires. Les mutations des gènes KIT, PDGFRA, SDH, NF1, et autres gènes sont mutuellement exclusifs. La chirurgie est le traitement de choix en phase localisée, où elle est le plus souvent curative. Les GIST avec mutations des gènes KIT ou PDGFRA à haut risque de rechute ont une survie améliorée avec un traitement adjuvant par imatinib 400mg/jour pendant 3 ans. Dans la maladie avancée, la survie globale médiane est passée de 18 mois avant l’imatinib à plus de 70 mois depuis l’introduction des inhibiteurs de tyrosine kinase (ITK). Le traitement des formes résistantes de GIST évolue rapidement. La résistance aux ITK dans la maladie avancée découle principalement de la sélection de clones résistants porteurs de mutations de résistance I aux ITK de KIT ou de PDGFRA lorsqu’ils sont les « pilotes » moléculaires. Les GIST résistants à imatinib répondent au sunitinib en deuxième ligne, au régorafénib en troisième ligne, au ripretinib en 4e ligne et à l’avapritinib pour les mutations D842V de PDGFRA. Les formes moléculaires rares de GIST, avec inactivation de NF1, mutation ou perte d’expression de SDH, mutations de BRAF ou translocations de NTRK, présentent généralement une résistance primaire à ces ITK mais disposent d’inhibiteurs spécifiques pour certains sous-types. Plusieurs nouveaux agents ITK bloquant un panel large de mutations primaires de KIT et PDGFRA sont actuellement en évaluation clinique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Gastrointestinal stromal tumors (GIST) have an incidence of 12/106/year in France and include different molecular subtypes. Mutations in KIT, PDGFRA, SDH, NF1, and other genes are mutually exclusive. Surgery is the treatment of choice in the localized phase, where it is most often curative. GIST with mutations in the KIT or PDGFRA genes at high risk of relapse have improved survival with adjuvant treatment with imatinib 400mg/day for 3 years. In advanced disease, median overall survival has increased from 18 months before imatinib to more than 70 months since the introduction of tyrosine kinase inhibitors (TKIs). The treatment of resistant forms of GIST is evolving rapidly. Resistance to TKIs in advanced disease results mainly from the selection of resistant clones carrying resistance mutations to TKIs on KIT or PDGFRA, when they are the molecular “drivers”. Imatinib-resistant GIST respond to second-line sunitinib, third-line regorafenib, fourth-line ripretinib, and avapritinib for D842V PDGFRA point mutations. The rare molecular forms of GIST, with inactivation of NF1, mutation or loss of expression of SDH, mutations of BRAF or translocations of NTRK, generally show primary resistance to these TKIs but have specific inhibitors for certain subtypes. Several novel TKI agents blocking a broad panel of KIT and PDGFRA mutations are currently in clinical evaluation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Tumeurs gastro-intestinales, Récepteurs à activité tyrosine kinase, Médecine de precision, Résistance aux substances

Keywords : Gastrointestinal Neoplasms, Receptor Protein-Tyrosine Kinases, Precision Medicine, Drug Resistance


Plan


 Séance du 14/03/2023.


© 2023  l'Académie nationale de médecine. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 207 - N° 6

P. 722-731 - juin 2023 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement par imatinib des tumeurs stromales gastro-intestinales, 20 ans après
  • Axel Le Cesne, Benjamin Verret, Clémence Hénon, Jean-Yves Blay
| Article suivant Article suivant
  • Traitement par imatinib de la leucémie myéloïde chronique : 20 ans après
  • Delphine Rea

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.