Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Monitorage de la saturation de pouls : intérêts et limites - 01/01/03

Doi : 10.1016/S1624-0693(02)00006-3 

J.  Pottecher,  G.  Bouzou,  A. Van  de Louw * *Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction - Depuis son apparition dans les blocs opératoires puis les services de réanimation, l'oxymétrie de pouls s'est imposée comme un élément indispensable de la surveillance des patients. Aux yeux du personnel soignant, la SpO2 mesurée par l'oxymètre est le reflet fidèle de la saturation artérielle en oxygène (SaO2), garante de la sécurité des patients.

Actualités et points forts - Un bénéfice de l'oxymétrie de pouls en termes de morbidité, mortalité des patients ou amélioration des coûts n'a pourtant jamais été démontré. Au contraire, certaines études ont mis en exergue le manque de précision de la SpO2 dans des situations fréquentes en réanimation, comme les états de choc ou les hypoxémies sévères.

Perspectives et projets - Plus qu'une remise en question de l'oxymétrie de pouls, qui demeure probablement un outil précieux en réanimation, il faut aboutir à une meilleure connaissance par les cliniciens des avantages et limites de cette technologie, afin d'en tirer le meilleur parti et d'en éviter les pièges.

Mots clés  : Oxymétrie ; Oxygène ; Réanimation ; Ventilation mécanique.

Abstract

Pulse oximetry is a standard monitoring device in intensive care and post-anesthesia care units, currently used to guide therapeutic interventions. Nevertheless, the accuracy of pulse oximetry in critical care patients has been poorly studied, and no beneficial effect on morbidity or mortality has been demonstrated. The cost-effectiveness of oximeters has also not been demonstrated. Conversely, several studies showed that the agreement between pulse oximetry and the arterial oxygen saturation, although within the limits ensured by the manufacturers, may not be clinically sufficient, especially in the most unstable patients. Thus, the clinicians should be aware of the advantages and limits of the pulse oximetry, to use it carefully and to avoid unrecognised hypoxemia associated with low SpO2 targets.

Mots clés  : Intensive care ; Mechanical ventilation ; Oxygen ; Pulse oximetry.

Plan



© 2003  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 12 - N° 1

P. 30-36 - janvier 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Échographie pleuro-pulmonaire
  • D.A. Lichtenstein
| Article suivant Article suivant
  • Les fibroses pulmonaires en réanimation
  • T. Fumeaux, C. Rothmeier, P. Jolliet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.