Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Assistance respiratoire du grand prématuré. Nouvelles approches - 01/01/03

Doi : 10.1016/S1624-0693(02)00011-7 

C.  Danan a * ,  C.  Bui a ,  C.  Delacourt b *Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L'amélioration des soins aux grands prématurés a permis de diminuer la mortalité tout en réduisant la morbidité respiratoire. Cette évolution nous a incité à accepter de traiter des enfants encore plus immatures, nous imposant de mieux contrôler l'agressivité de nos thérapeutiques. L'orientation systématique des menaces d'accouchement prématuré vers les structures les plus adaptées a permis une meilleure prévention de la détresse respiratoire néonatale et l'application plus stricte des stratégies les moins agressives. Ainsi, les corticoïdes anténataux et les surfactants exogènes ont clairement modifié le devenir respiratoire des prématurés les plus fragiles. De nouveaux modes ventilatoires sont maintenant disponibles. Dérivés de la ventilation adulte, ils manquent de spécificité et n'ont pas tous été définitivement validés chez le grand prématuré. Par une mesure directe dans les effluents trachéaux, nous allons rapidement mieux connaître les médiateurs de l'inflammation et du développement pulmonaire impliqués dans la dysplasie bronchopulmonaire. Déjà, certains auteurs ont utilisé ces marqueurs pour comparer les modes ventilatoires. Probablement, le bénéfice viendra de la capacité à restaurer un environnement propice au développement pulmonaire harmonieux. En attendant, notre responsabilité est de valider les stratégies de ventilation les moins agressives depuis les premiers instants de la réanimation en salle de naissance jusqu'au sevrage définitif de tout soutien ventilatoire.

Mots clés  : Nouveau-né ; Extrême prématuré ; Dysplasie bronchopulmonaire ; Lésions induites par la ventilation mécanique ; Stratégies de protection pulmonaire.

Abstract

Improvement of care in very immature newborns allows an increase of survival while reducing the respiratory morbidity. We now agree to treat even more immature babies, stressing new questions about the aggressiveness of our therapeutic choices. The transfer of most of the threats of premature delivery to dedicated centers is participating to better observance of the recommendations in preventing the respiratory distress syndrome and strict use of least aggressive ventilatory strategies to reduce the respiratory morbidity. Antenatal corticosteroids and exogenous surfactants have clearly modified the respiratory outcome of the most immature babies. New ventilatory modes are also available. However, they are derived from adult intensive care and are not specific enough; most of them being still not validated in premature babies. By direct measurements of the inflammatory and lung development mediators in tracheal effluents, we are about to improve the knowledge of the factors most directly involved in development of bronchopulmonary dysplasia. Some authors already use these markers to compare ventilatory strategies. Furthermore, benefits will probably come from new capacities to restore a convenient environment to harmonious lung development. In the meantime, our responsibility is to validate the least aggressive ventilatory strategies from the very first moments of the resuscitation in the delivery room until the definitive weaning from any ventilatory support.

Mots clés  : Newborn ; Extreme immaturity ; Bronchopulmonary dysplasia ; Ventilator-induced lung injury ; Lung protective strategy.

Plan



© 2003  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 12 - N° 1

P. 71-77 - janvier 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Nébulisation de médicaments sous ventilation mécanique
  • P.F. Dequin, E. Mercier
| Article suivant Article suivant
  • L'ordre « ne pas réanimer » en soins intensifs. Aspects éthiques et position du Conseil d'éthique clinique des hôpitaux universitaires de Genève (Suisse)
  • J.-C. Chevrolet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.