Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L'ordre « ne pas réanimer » en soins intensifs. Aspects éthiques et position du Conseil d'éthique clinique des hôpitaux universitaires de Genève (Suisse) - 01/01/03

Doi : 10.1016/S1624-0693(02)00012-9 

J.-C.  Chevrolet * *Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L' ordre « Ne pas réanimer » (DNR Do not resuscitate, ou NTBR Not to be resuscitated, ou encore DNAR Do not attempt resuscitation) est totalement spécifique. C'est l'ordre médical de ne pas entreprendre une réanimation cardio-respiratoire (RCP) en cas d'arrêt cardio-respiratoire. Cet ordre ne doit en aucun cas être confondu avec la décision de limiter l'intensité thérapeutique ou d'interrompre la prise en charge vitale (withholding et withdrawing des anglo-saxons). Le Conseil d'éthique clinique des hôpitaux universitaires de Genève (Suisse) a publié en 2001 un avis consultatif sur l'ordre NTBR, reproduit intégralement dans cette mise au point. Il y est rappelé que la décision de ne pas entreprendre de RCP en cas d'arrêt cardio-respiratoire est légitime sur le plan éthique quand le patient, convenablement informé et capable de discernement, a exprimé la volonté de ne pas être réanimé ainsi que lorsque le patient est en fin de vie, situation dans laquelle les méfaits de la RCP dépassent considérablement ses bénéfices. Dans cette dernière situation, une discussion de l'ordre NTBR avec le patient n'est pas nécessaire alors que la discussion avec le patient de ses objectifs et de ses attentes concernant les soins demeure indispensable. L'ordre NTBR est d'une exceptionnelle gravité. Il doit donc être mûrement réfléchi et discuté et son inscription doit obéir à une procédure du type de celle qui est indiquée dans ce document. Tout ordre NTBR doit faire l'objet d'une réévaluation régulière au cours du temps, afin de tenir compte de l'évolution de l'état du patient. Enfin, comme l'inconfort des soignants à discuter de la fin de vie avec leurs patients est une réalité et une limite importante à la participation du malade à la décision d'entreprendre ou non une RCP, il est indispensable d'organiser pour les médecins une formation à ce type d'entretiens.

Mots clés  : NTBR ; DNR ; DNAR ; Réanimation cardio-respiratoire ; Éthique.

Abstract

The order NTBR (“Not To Be Resuscitated”), or DNR (“Do Not Resuscitate”), or DNAR (“Do Not Attempt a Resuscitation”) is totally specific. It is a medical order prescribing not to begin a cardiopulmonary resuscitation (CPR) when a cardiac and/or respiratory arrest has occurred. This order must not be confounded with the orders to limit or to terminate vital treatments (“withholding” and “withdrawing”), particularly in the intensive care setting. The Clinical Ethics Committee of the University Hospital of Geneva (Switzerland) has recently published guidelines on the DNR order. Essentially, in this text, the authors put the emphasis on the exceptional importance of such an order, which must be written and periodically actualized. This order is ethically acceptable when a competent patient refuses to be submitted to a CPR, or when a patient is severely ill and close to his death. In this latter situation, it is not necessary to discuss this order with the patient, but his expectations and wishes must be discussed however. An information for young physicians concerning DNR orders must be organized by the hospitals.

Mots clés  : NTBR ; DNR ; DNAR ; Ethics ; Cardio-pulmonary resuscitation.

Plan



© 2003  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 12 - N° 1

P. 78-87 - janvier 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Assistance respiratoire du grand prématuré. Nouvelles approches
  • C. Danan, C. Bui, C. Delacourt
| Article suivant Article suivant
  • Appareil respiratoire : question d'autoévaluation
  • A. Mercat

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.