Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

TVT Secur™ : de plus en plus minimal invasif. Étude préliminaire prospective sur 110 cas - 06/05/08

Doi : 10.1016/j.jgyn.2008.01.008 
P. Debodinance a, , E. Lagrange b, J. Amblard b, C. Lenoble c, J.-P. Lucot d, R. Villet c, M. Cosson d, B. Jacquetin b
a Département gynécologie obstétrique, centre hospitalier Dunkerque, 43, rue des Pinsons, 59430 Saint-Pol-sur-Mer, France 
b Département urogynécologie, CHU de Clermont-Ferrand, France 
c Département chirurgie gynécologique, hôpital Diaconnesses, Paris, France 
d Département chirurgie gynécologique, CHU de Lille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Présenter un nouveau dispositif de bandelette sous urétral mini invasif dérivé du TVT classique, décrire la technique de pose, évaluer les complications et les résultats à court terme.

Matériel et méthode

Étude prospective multicentrique (quatre centres) de 110 patientes présentant une incontinence urinaire d’effort et bénéficiant de la pose du TVT Secur™ sans geste associé. La bandelette est identique à celle des TVT rétropubien et obturateur, plus courte, posé, soit en « U », soit en « hamac » sans orifice de sortie, pour pallier aux complications dues aux espaces traversés des autres techniques. Le dispositif et la technique de pose sont décrits par les auteurs. L’originalité du TVT Secur™ réside dans le mécanisme d’insertion de la bandelette à un inserteur métallique. Toutes les patientes ont été revues à deux mois et les complications avec notamment les douleurs (cotation EVA) ainsi que les résultats objectifs ont été relevés.

Résultats

Incontinence urinaire d’effort pure et isolée pour 71 patientes, incontinence mixte pour 39 et insuffisance sphinctérienne pour 23. Urgenturies préopératoires pour 49 patientes et dysurie pour dix d’entre elles. La méthode « hamac » a été utilisée dans 85,5 % des cas. Le type d’anesthésie a été local pur pour 69,1 % (0–98,8 % suivant les centres) avec une durée opératoire moyenne de 8′30″. Sous anesthésie locale, la douleur moyenne peropératoire était cotée 2,8/10 et 0,7 en fin d’intervention. Les complications peropératoire ont révélées une plaie de vessie, une plaie vaginale et quatre saignements de plus de 100ml. Dans les suites immédiates une rétention totale cédant à 24heures et 13 résidus postmictionnels compris entre 100 et 200ml ont été mentionnés. À deux mois, les auteurs ont constatés les résultats suivants : 19,6 % d’urgenturie de novo, 13,2 % de dysurie de novo, une exposition de bandelette, un granulome, une infection urinaire et sept cordes latérales perceptibles mais non douloureuses. Treize patientes ont signalé avoir eu des douleurs modérées sur une durée de quatre à 30 jours. Les résultats objectifs précoces sont globalement de 70,4 % de patientes sèches (83 % pour IUE isolée pure, 72,2 % pour IUE avec insuffisance sphinctérienne, 50 % pour les incontinences mixtes). L’anesthésie locale pure était recommandée par 98 % des patientes.

Conclusion

La diminution des complications ne devant pas se faire au détriment des résultats, il faut envisager des études de suivi multicentriques prenant en compte des modifications standardisées. Enfin, les indications de ce nouveau dispositif devront être définies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

To present a new minimal invasive suburethral tape device derivative of the classic TVT, to describe the technique of laying, to evaluate complications and results to short term.

Materials and methods

Prospective multicentric study of 110 patients presenting a stress urinary incontinence and benefiting from the laying of TVT Secur™ without associated operation. The tape is identical to that old-fashioned retropubic and obturator TVT, smaller, laying in “U” or in “hammock” without orifice of exit, to avoid complications due to crossed spaces of the other techniques. The device and the technique of laying are described by authors. The originality of the TVT Secur™ resides in the mechanism of insertion of the tape to a metallic divice. All patients have been controlled at two months and complications with notably pains (quotation VAS) as well as objective results have been reported.

Results

Pure and isolated stress urinary incontinence for 71 patients, mixed incontinence for 39 and sphincter deficient for 23. Preoperative urgency for 49 patients and dysuria for 10 of them. The method “hammock” has been used in 85.5% of cases. The type of anaesthesia has been pure local for 69.1% (0 to 98.8% for the different centers) with an average operative time of 8’30”. Under local anaesthesia, the average per operative pain was quoted 2.8/10, and 0.7 at the end of intervention. Peroperative complications have revealed a wound of bladder, a vaginal wound and four bleeding of more than 100ml. In immediate continuations a total retention yielding to 24h and 13 postmicturition residual between 100 and 200ml have been mentioned. At two months, authors have observed the following: de novo urgency in 19.6%, de novo dysuria in 13.2%, one tape exposition, one granuloma, one urinary infection and seven perceptible lateral cords without pain. Thirteen patients have signalled to have had moderated pains on a duration of four to 30 days. Early objective results are globally 70.4% of dry patients (83% for pure isolated SUI, 72.2% for SUI with deficient sphincter, 50% for mixed incontinence). The pure local anaesthesia was recommended by 98% of patients.

Conclusion

The diminution of complications ahead not to be made to the detriment of results, it is necessary to envisage multicentric studies with standardized modifications. The indications of this new device will have to be defined.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : TVT Secur™, Bandelette sous urétrale, Chirurgie de l’incontinence urinaire, Chirurgie minimale invasive

Keywords : TVT Secur™, Suburetral tape, Surgery of the urinary incontinence, Minimal surgery invasive


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 3

P. 229-236 - mai 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Syndromes endocriniens du post-partum
  • G. Ducarme, P. Châtel, D. Luton
| Article suivant Article suivant
  • Politiques de prévention et de prise en charge précoce de l’hémorragie du post-partum immédiat dans six réseaux de maternités françaises
  • C. Deneux-Tharaux, M. Dreyfus, F. Goffinet, J. Lansac, D. Lemery, O. Parant, A. Chauveaud, G. Bréart, M.-H. Bouvier-Colle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.