Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Arthrodèse antérieure L5-S1 par voie rétropéritonéale et fixation par cage et plaque. Étude prospective de 40 cas avec un recul d’un à 2,2 ans (moyen 1,5 ans) - 06/05/08

Doi : 10.1016/j.rco.2007.12.010 
F. Liquois a, , C. Tournier b, B.S. Xu b, J.-C. Le Huec b
a Service d’orthopédie, clinique Aquitaine santé Jean-Villar, avenue Maryse-Bastié, 33523 Bruges cedex, France 
b Unité du rachis, CHU Pellegrin, Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le but de cette étude prospective était d’évaluer les résultats cliniques et radiologiques d’une série de patients lombalgiques opérés d’une arthrodèse L5-S1 par voie antérieure rétropéritonéale. La greffe corticospongieuse était placée dans une cage Union en carbone composite et la synthèse effectuée à l’aide d’une plaque Pyramid antérieure triangulaire vissée (Medtronic Sofamor Danek, Memphis, États-Unis). Quarante patients résistant au traitement médical depuis plus de six mois ont pu bénéficier de cette technique. Le suivi clinique pré- et postopératoire a été effectué par le score d’Oswestry et le score évaluation visuelle analogique (EVA). Tous les patients ont eu un bilan radiologique lombaire et une IRM en préopératoire. Le suivi a été fait par contrôle radiologique standard et IRM en cas de complication. Trente patients présentant une discopathie évoluée de niveau L5-S1 (primitive ou postdiscectomie) et dix patients porteurs de spondylolysthésis par lyse isthmique bilatérale de L5 (trois grade 0 et sept grade 1 de Meyerding) ont été opérés. Selon la classification de Modic, nous avions à l’IRM 23 type 1, 13 type 2 et quatre type 0. Le recul minimal a été de 12 mois, le recul moyen de 18 mois. Le score d’Oswestry était passé de 52 à 16 % et le score EVA de 7,82 à 1,83 au recul des 18 mois. Aucune complication peropératoire n’a été déplorée. En postopératoire, une sténose urétérale secondaire résolutive a été notée Trois patients sont restés lombalgiques, cinq patients ont présenté des syndromes facettaires et deux patients ont souffert de radiculalgies. Deux patients ont présenté une pseudarthrose confirmée à l’IRM. Il s’agissait d’un spondylolysthésis de grade 0 chez un patient hyperactif et d’un spondylolysthésis de grade 1 discarthrosique réopéré à huit mois avec un bon résultat final.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose of the study

The aim of this prospective clinical study was to assess outcome after anterior retroperitoneal interbody arthrodesis for L5-S1 discopathy. We used a cage filled with an autologous corticocancellous graft and plate fixation.

Materials and methods

Forty patients with low back pain unresponsive to medical treatment for more than six months were included in this series. We noted the clinical signs and radiculalgia. Patients were assessed preoperatively, postoperatively, at one year and at last follow-up using the Oswestry score and a visual analog scale (VAS). The plain X-rays disclosed 30 cases of discopathy (16 primary and 14 postdiscectomy) and 10 cases of spondylolisthesis by L5 isthmic lysis (three Meyerding grade 0 and seven grade 1). MRI revealed signs of disc degeneration in all cases with a black disc or modification of the endplate signals (Modic type 1 in 23 and type 2 in 13). The anterior retroperitoneal approach was used in all cases for complete discectomy, arthrodesis with cage insertion and an autologous corticocancellous graft harvested from the iliac bone and fixation using a triangular plate (Pyramid, Medtronic, Memphis TN). Clinical and radiographic follow-up data were available at six weeks and three, six and 12 months in addition to last follow-up. A follow-up using MRI was performed in the event of complications.

Results

The population was composed of 25 women and 15 men, mean age 44 years and eight months (range 29–693 years). Thirteen patients presented radiculalgia. There were no vascular or gastrointestinal complications with the anterior approach. Bone healing was achieved at one year in 38 patients (95%). The mean Oswestry score improved from 52 to 16% and the mean VAS from 7.8 to 1.83 at 18 months follow-up. All occupationally-active patients but one resumed their former activity at mean 4.7 months. There were no sexual complications in this series. Low back pain persisted in three patients and five developed transient facet joint symptoms. Two patients developed secondary radiculalgia. We noted two cases of nonunion, in one grade 1 spondylolisthesis and in one grade 1 spondlylolisthesis (with revision for complementary posterior arthrodesis and a good outcome at latest follow-up).

Discussion and conclusion

Anterior L5-S1 interbody fusion with a cage filled with a corticocancellous autograft fixed with a plate provides good clinical and radiographic results for the stabilization of painful discopathy. The results have been good for isolated L5-S1 discopathy and for grade 0 spondylolisthesis. The limit for this technique would appear to be grade 1 spondylolisthesis with a degraded disc. Performed via an anterior retroperitoneal approach, this method is a good alternative to the classical posterior approach, enabling very low morbidity.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Rachis lombaire, Arthrodèse antérieure intersomatique, Cage, Ostéosynthèse

Keywords : Lumbar spine, Anterior interbody fusion, Cage, Osteosynthesis


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 94 - N° 3

P. 273-281 - mai 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement chirurgical de la raideur après prothèse massive du genou pour tumeur osseuse chez l’enfant et l’adolescent
  • M. Thaunat, E. Mascard, P. Wicart, G. Missenard, J. Dubousset
| Article suivant Article suivant
  • Étude comparative des résultats cliniques à court terme de la prothèse discale lombaire et de l’arthrodèse lombaire antérieure
  • P. Moreno, J. Boulot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.