Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hepatitis B virus genotypes : a retrospective survey in Southwestern France, 1999-2004 - 06/05/08

Doi : 10.1016/S0399-8320(07)78341-0 
Pascale Trimoulet 1, , Mathieu Boutonnet 2, Maria Winnock 3, 4, Muriel Faure 1, Marc-Arthur Loko 4, Victor De Lédinghen 5, Pierre-Henri Bernard 6, Laurent Castéra 5, 6, Juliette Foucher 5, 6, Michel Dupon 2, Jean-Marie Ragnaud 2, Marie-Édith Lafon 1, Patrice Couzigou 5, François Dabis 4, Hervé Fleury 1, Didier Neau 2
1 Laboratoire de virologie, Hôpital Pellegrin 
2 Fédération de maladies infectieuses, Hôpital Pellegrin 
3 Service d’information médicale, Hôpital Pellegrin 
4 Inserm U593, ISPED, Université Victor-Ségalen-Bordeaux 2, Bordeaux 
5 Service d’hépatogastroentérologie, Hôpital du Haut-Lévêque, Pessac 
6 Service d’hépatogastroentérologie, Hôpital Saint-André, Bordeaux 

Reprints: P. Trimoulet, Laboratoire de virologie, Hôpital Pellegrin, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux Cedex.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Objective

To determine the prevalence of HBV genotypes in Southwestern France and the association between HBV genotypes and patients characteristics.

Methods

194 HBsAg-positive patients (median age: 45 yrs, range: 7-77, male: 78%) followed in Bordeaux Hospital in 1999-2004 were included. HBV genotype, pre-core (PC) and core promoter (CP) mutations were determined by sequencing.

Results

Genotype distribution was A 51%, B 6.7%, C 5.7%, D 26.3%, E 7.7%, F 0.5%, G 2.1%. Among the 146 patients documented, 71.2% were Caucasians, 15.8% Africans, 13.0% Asians. Fifty-seven patients (36%) were HIV-infected. Eighty-two (42.3%) patients were HBeAg-positive. Genotype A was almost exclusively carried by Caucasians (96%), Africans were most frequent among genotype E (82%), and Asians were most prevalent among genotypes B and C (82% and 80%, respectively). Genotype A was associated with a higher prevalence of HBeAg than genotype D (53% versus 35.3%, P0.03). PC variant was detected in 35% and CP variant in 43% of patients. PC variant was uncommon in genotype A patients (7.3%).

Conclusion

Distribution of HBV genotypes differs according to ethnic origin, genotypes A and D being the most frequently found. Genotype A was more frequently associated with HBeAg-positivity and genotype D with HBeAg-negativity.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Déterminer la prévalence des génotypes du virus de l’hépatite B (VHB) en Aquitaine et l’association entre génotypes VHB et caractéristiques des malades.

Méthodes

194 malades AgHBs-positif (âge médian : 45 ans, étendue : 7-77, hommes : 78%), vus entre 1999 et 2004 au CHU de Bordeaux, ont été inclus. Le génotypage VHB, les mutations pré-C (PC) et promoteur de core (CP) ont été déterminés par séquençage.

Résultats

La distribution des génotypes était : A 51 %, B 6,7 %, C 5,7 %, D 26,3 %, E 7,7 %, F 0,5 %, G 2,1 %. Parmi les 146 malades documentés, 71,2 % étaient caucasiens, 15,8 % africains, 13,0 % asiatiques. 57 malades (36 %) étaient VIH-positif et 82 (42,3 %) AgHBe-positif. Le génotype A était prévalent chez les Caucasiens (96 %), le génotype E parmi les Africains (82 %), et les génotypes B et C chez les Asiatiques (82 % et 80 %, respectivement). Le génotype A était associé à une plus forte prévalence de l’AgHBe que le génotype D (53 % vs 35,3 %, P 0,03). Les mutants PC et CP étaient présents chez 35 % et 43 % des malades, respectivement.

Conclusion

La distribution des génotypes VHB diffère en fonction de l’origine ethnique des malades. Les génotypes A et D sont les plus fréquents en Aquitaine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan

Plan indisponible

© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 12

P. 1088-1094 - décembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Survenue d’une crise myasthénique au cours du traitement par interféron d’une hépatite virale C
  • Armel Reffet, Bernard Oddes, François Terrier, Éric Chauveau, Didier Casassus-Buihle, Adrien Fraudin
| Article suivant Article suivant
  • Hépatite virale E autochtone en France et consommation de viande de porc séchée
  • Guillaume Deest, Lawrence Zehner, Elisabeth Nicand, Catherine Gaudy-Graffin, Alain Goudeau, Yannick Bacq

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.