Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Dosages de prolactine Elecsys® : transition Prolactin Prolactin II - 07/05/08

Doi : 10.1016/j.immbio.2007.12.003 
R. Sapin , E. Le Guyader, A. Agin, F. Gasser
Service d’explorations fonctionnelles par les isotopes, faculté de médecine, UMR 7191 CNRS/université Louis-Pasteur, hôpital civil, institut de physique biologique, 67091 Strasbourg cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But de l’étude

Évaluer la réactivité du nouveau dosage de prolactine Elecsys® prolactin II (PRLII) avec la macroprolactine.

Matériel et méthodes

Nous avons comparé les résultats de deux dosages de prolactine Elecsys® (Roche Diagnostics), l’ancien prolactin (PRL) et le nouveau prolactin II dans 213 sérums hyperprolactinémiques d’après le résultat PRL : 102 négatifs en macroprolactine d’après la précipitation au polyéthylène glycol (PEG) avec le dosage PRL (MPRL<50 %), 87 positifs (MPRL60 %) et 24 indéterminés. La prolactine monomérique a été déterminée avec le dosage PRL (PRLm) dans tous les sérums et avec le dosage PRLII (PRLIIm) dans 142 sérums sur les 144 ayant un résultat PRLII élevé.

Résultats

Dans le groupe négatif, les résultats PRL et PRLII sont parfaitement corrélés (r=0,998) mais le résultat PRLII est de 20 à 30 % inférieur au résultat PRL. Dans le groupe positif, le dosage PRLII apparaît moins sensible que le dosage PRL à la macroprolactine (49 sérums avec PRL élevée ont une PRLII normale) mais conserve cependant une certaine réactivité avec la macroprolactine (parmi 82 sérums avec une PRLm normale 33 ont une PRLII élevée). Sur les 142 sérums étudiés la corrélation (r=0,98) et la concordance (95 %) entre les résultats PRLm et PRLIIm sont bonnes.

Conclusion

Le dosage prolactin II réagit moins fortement avec la macroprolactine que le dosage prolactin. Cependant, la précipitation au PEG associée à la détermination de la prolactine monomérique reste indispensable pour confirmer une hyperprolactinémie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Aim of the study

To evaluate the reactivity of the new Elecsys® prolactin II (PRLII) immunoassay with macroprolactin.

Material and methods

We compared the results of the two Elecsys® prolactin assays from Roche Diagnostics, the old prolactin (PRL) and the new prolactin II in 213 hyperprolactinemic sera as measured with the PRL assay. Macroprolactin was determined after polyethylene glycol (PEG) precipitation using the PRL assay (MPRL). One hundred and two sera were considered as macroprolactin negative (MPRL<50%), 87 positive (MPRL60%) and 24 undetermined. Monomeric prolactin was measured with the PRL assay (PRLm) in all samples and with the PRLII assay (PRLIIm) in 142 from the 144 samples with increased PRLII values.

Results

In the negative group, PRL and PRLII results were perfectly correlated (r=0.998) but PRLII values were 20–30% lower than PRL values. In the positive group, macroprolactin was detected to a lesser extent by the PRLII assay than by the PRL assay (49 sera with increased PRL results had PRLII results within the reference interval) but the PRLII assay was still reactive with macroprolactin (among 82 sera with PRLm within the reference interval 33 had increased PRLII results). Correlation (r=0.98) and concordance (95%) between PRLm and PRLIIm values determined in 142 sera were good.

Conclusion

The prolactin II assay reacts less strongly than the prolactin assay with macroprolactin. However, the PEG precipitation and monomeric prolactin determination are still required to confirm hyperprolactinemia.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Prolactine, Macroprolactine, Prolactine monomérique, Hyperprolactinémie, Précipitation au polyéthylène glycol

Keywords : Prolactin, Macroprolactin, Monomeric prolactin, Hyperprolactinemia, Polyethylene glycol precipitation


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 23 - N° 2

P. 103-108 - avril 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Suivi biologique de l’infection à VIH chez l’adulte
  • A. Greder Belan, C. Chaplain, A. Boussairi
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation du Micral Test® en vue du dépistage de la microalbuminurie en biologie délocalisée
  • A. Szymanowicz, E. Blanc-Bernard, C. Roche, M.J. Neyron, M. Perrin, K. Nourdine

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.