S'abonner

Détection de traces salivaires dans le cadre d’agressions sexuelles : intérêt de l’utilisation d’une méthode immuno-chromatographique rapide (RSID-SalivaTest®) selon un protocole simplifié - 13/08/23

Detection of saliva traces in sexual assaults: Usefulness of a simplified protocol based on a rapid immuno-chromatographic detection method (RSID-Saliva Test®)

Doi : 10.1016/j.medleg.2023.100388 
Marin Blanchard-Muller a, , Eric Baccino b, Pierre-Antoine Peyron b
a Laboratoire de médecine légale et d’anthropologie médico-légale, faculté de médecine, université Côte d’Azur, 28, avenue de Valombrose, Nice Cedex 2, 06107, France 
b Département de médecine légale, CHU de Montpellier, EDPFM, université Montpellier, Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Contexte

En avril 2021, l’article 222-23 du Code pénal français définissant le viol a été modifié, incluant désormais les rapports bucco-génitaux. La mise en évidence de salive en région génitale pourra donc dorénavant permettre de qualifier une agression sexuelle de viol. Cette étude préliminaire avait pour objectif d’évaluer une méthode immuno-chromatographique rapide de détection salivaire (RSID-Saliva Test®) selon un protocole simplifié sur des prélèvements d’intérêt.

Méthodes

Différents fluides et surfaces corporels ont été analysés à des temps variables après application de salive. La manipulation du test a été simplifiée en utilisant un temps d’incubation court et des tubes d’extraction pour faciliter la mise en contact du prélèvement avec le tampon et son transfert sur la cassette test.

Résultats

Seul le prélèvement de salive a montré une réaction nettement positive, tandis que celui de selles est revenu très faiblement positif. Nous avons obtenu des résultats négatifs pour le sang, le sperme, l’urine, la sueur, les sécrétions vaginales et les menstruations. Les prélèvements de salive sur la peau et le périnée sont tous revenus positifs. Les prélèvements réalisés en région périnéale sont revenus positifs jusqu’à 24h après l’application de salive.

Conclusions

Notre étude a démontré que l’utilisation du RSID-Saliva Test® selon un protocole simplifié pourrait représenter un outil d’orientation rapide en pratique médico-légale dans le cadre d’examens de viols. La possibilité de résultats faussement positifs, en particulier avec les selles, doit toutefois être prise en considération. D’autres études sont nécessaires pour confirmer les performances de ce protocole et démontrer qu’une extraction d’ADN est possible à partir des mêmes prélèvements.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

In April 2021, the article 222-23 of the French penal code defining rape was modified to include oral sex. Thus the detection of saliva in the genital area may have for consequence of characterizing an oral sexual assault as rape. This study aims at assessing a simplified protocol based on a rapid immuno-chromatographic saliva detection method (RSID-Saliva Test®) on samples of interest.

Methods

Different body fluids and surfaces were analyzed at various times after saliva application. Manipulation of the test was simplified by using a short incubation time and extraction tubes to facilitate the contact between the sample and the buffer and the transfer of the mixture on the test cassette.

Results

The test was clearly positive only for the saliva sample, while the stool sample was very weakly positive. We obtained negative results for blood, semen, urine, sweat, vaginal secretions and menstruation samples. Saliva swabs from skin and perineum all came back positive. Samples taken from the perineal region came back positive up to 24hours after saliva application.

Conclusions

This simplified protocol of the RSID-Saliva Test® appears as an orientation tool in forensic practice in the context of rapes. The possibility of false positives, especially with stools, should however be kept in mind. Further research is needed to confirm the validity of this protocol and to assess the feasibility of a DNA extraction on the same samples.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : RSID-Saliva test®, A-amylase, Salive, Viol, Agression sexuelle, Médecine légale

Keywords : RSID-Saliva test®, A-amylase, Saliva, Rape, Sexual assault, Forensic medicine


Plan


© 2023  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 14 - N° 3

Article 100388- septembre 2023 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial board
| Article suivant Article suivant
  • Taphonomie du cadavre chez un substitut humain de régime alimentaire différent
  • K.K.A. Kouadio, K.J. Kouadio, K.F. Kouassi, A.F. Koffi, H. Dao, L.R.N. Aboua, J.B. Beugré

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.