S'abonner

Alcoholism leads to early perceptive alterations, independently of comorbid depressed state: An ERP study - 16/09/23

L’alcoolisme est associé à des altérations perceptives précoces, indépendamment de la comorbidité avec un état dépressif : une étude en potentiels évoqués

Doi : 10.1016/j.neucli.2008.02.001 
P. Maurage a, , S. Campanella c, P. Philippot a, P. de Timary b, E. Constant b, S. Gauthier a, M.-L. Miccichè a, C. Kornreich c, C. Hanak c, X. Noel c, P. Verbanck c
a Unité NESC, faculté de psychologie, université catholique de Louvain, 10, place du Cardinal-Mercier, 1348 Louvain-la-Neuve, Belgium 
b Department of Psychiatry, St Luc Hospital, Catholic University of Louvain, Brussels, Belgium 
c Department of Psychiatry, Brugmann Hospital, Free University of Brussels, Brussels, Belgium 

Corresponding author.

Summary

Introduction

Alcoholism is associated with a deficit in the processing of emotional facial expressions (EFE) and with a delayed P3b component, partially mediated by earlier perceptive deficits (P100, N170). Since alcohol dependence often occurs with depression, we aim at investigating whether classical event-related potentials (ERP) alterations observed in alcoholism are modulated or not by depression.

Methods

Four groups (controls; alcoholics; depressed; alcoholics-depressed) of 12 participants performed two different discrimination tasks, a gender and an emotional one. They had to decide as quickly as possible about the gender or the emotion displayed by facial stimuli during an ERP recording session (32 channels). Reaction times (RTs), P100, N100, N170 and P3b were recorded.

Results

At the behavioural level, control participants discriminated EFE (but not gender) more rapidly than the three other groups. At the ERP level, the differences observed on RTs for emotional task were neurophysiologically indexed by a delayed P3b component. This delay was associated with earlier ERP alterations (P100, N100, N170), but only in participants suffering from alcohol dependence, in association or not with depression.

Discussion

On the one hand, individuals with alcoholism, associated or not with a comorbid depression, were impaired in the processing of EFE. This deficit was neurophysiologically indexed by early perceptive (P100, N100, N170) and decisional (P3b) alterations. On the other hand, non-alcoholic patients with depression only exhibited P3b impairment. These results lead to potential implications concerning the usefulness of the ERP for the differential diagnosis in psychiatry, notably concerning the comorbidities in alcoholism.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

L’alcoolisme est associé à un déficit du traitement des expressions faciales émotionnelles (EFE) et à une altération de la composante P3b, altération partiellement modulée par des déficits perceptifs antérieurs (P100, N170). Étant donné que la dépendance à l’alcool est souvent associée à des troubles dépressifs comorbides, cette étude a pour objectif d’investiguer si les altérations classiquement observées en potentiels évoqués dans l’alcoolisme sont modulées ou non par la dépression.

Matériel et méthodes

Quatre groupes (Sujets témoins ; alcooliques ; dépressifs ; alcooliques-dépressifs) de 12 participants ont effectué deux tâches de discrimination, respectivement basées sur un jugement de genre ou d’émotion. Les sujets devaient prendre une décision aussi rapide que possible concernant le genre ou l’émotion présentés par un visage, durant une session d’enregistrement des potentiels-évoqués (32 canaux). Les temps de réaction ainsi que les composantes P100, N100, N170 et P3b ont été enregistrés.

Résultats

Au niveau comportemental, les sujets témoins ont discriminé les EFE (mais pas le genre) plus rapidement que les trois autres groupes. Au niveau électrophysiologique, les différences observées pour les temps de réaction dans la tâche émotionnelle ont été indexées au plan neurophysiologique par une composante P3b retardée. Ce ralentissement était en outre associé à des altérations précoces des potentiels évoqués (P100, N100, N170), mais uniquement chez les sujets présentant une dépendance à l’alcool, en association ou non avec des troubles dépressifs.

Discussion

D’une part, les sujets atteints d’alcoolisme, en lien ou non avec une dépression comorbide, étaient déficitaires pour le traitement des EFE. Ce déficit était indexé au plan neurophysiologique par des altérations perceptives (P100, N100, N170) et décisionnelles (P3b). D’autre part, les sujets dépressifs non-alcooliques présentaient uniquement une altération de la P3b. Ces résultats ont des implications potentielles pour ce qui concerne l’utilité des potentiels évoqués dans le diagnostic différentiel en psychiatrie, notamment pour ce qui est des comorbidités dans l’alcoolisme.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Alcoholism, Depression, Comorbidity, ERP, EFE

Mots clés : Alcoolisme, Dépression, Comorbidité, PE, EFE


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 2

P. 83-97 - avril 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Differences in effective connectivity between dyslexic children and normal readers during a pseudoword reading task: An fMRI study
  • V. Quaglino, B. Bourdin, G. Czternasty, P. Vrignaud, S. Fall, M.E. Meyer, P. Berquin, B. Devauchelle, G. de Marco
| Article suivant Article suivant
  • Thymocognitive input and postural regulation: A study on obsessive–compulsive disorder patients
  • G. Kemoun, P. Carette, E. Watelain, N. Floirat

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.