Table des matières EMC Démo S'abonner

Bactéries hautement résistantes aux antibiotiques émergentes et leur prévention - 27/09/23

[8-006-C-10]  - Doi : 10.1016/S1166-8598(23)47346-2 
D. Lepelletier a, b, c, , C. Rabaud d, e
a Service d'hygiène hospitalière, CHU de Nantes, 5, rue Yves-Boquien, 44093 Nantes cedex 01, France 
b Unité de recherche 1155 IICiMed, Institut de recherche en santé IRS2, Nantes Université, 22, boulevard Bénoni-Goullin, 44200 Nantes, France 
c Haut Conseil de la santé publique, Ministère de la Santé et de la Prévention, 14, avenue Duquesne, 75007 Paris, France 
d Service de maladies infectieuses et tropicales, CHRU de Nancy, allée du Morvan, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
e Direction générale de la Santé, 14, avenue Dusquesne, 75007 Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

La résistance bactérienne aux antibiotiques reste un enjeu majeur de santé publique, bien identifié en France depuis quelques années dans le cadre d'une approche One Health (« une seule santé ») désormais encadrée dans une stratégie nationale 2022-2025 en santé humaine (direction générale de la Santé, ministère de la Santé et de la Prévention) associant le bon usage des antibiotiques (BUA) et la prévention et le contrôle des infections (PCI). Cette stratégie (BUA + PCI) est une approche novatrice, car les plans précédents étaient souvent conçus et déployés séparément. Dans ce contexte, la maîtrise de la diffusion des bactéries hautement résistantes aux antibiotiques émergentes (BHRe), comme les entérocoques (Enterococcus faecium) résistants aux glycopeptides et les entérobactéries productrices de carbapénémases (EPC), est fondée sur une double stratégie, d'une part, de réduction de la prescription des antibiotiques pour limiter la pression de sélection et, d'autre part, de prévention de la diffusion à partir des patients identifiés porteurs. Le Haut Conseil de la santé publique a publié trois rapports en 2010, 2013 et récemment en 2020 pour répondre à des saisines ministérielles et proposer des recommandations de maîtrise de leur diffusion. Si les contextes et les situations épidémiologiques diffèrent entre ces trois dates (émergence 2010, situations sporadiques et épidémies limitées 2013, situation préendémique et larges épidémies avec gestion de réservoirs de patients porteurs chroniques de BHRe 2020), les modalités de détection, d'alerte et de gestion des cas sont restées les mêmes afin d'éviter leur transmission dans les services de soins. La surveillance et les modalités de dépistage des contacts hors exposition ont, elles, été adaptées. Si la gravité des situations cliniques reste peu fréquente (et les décès relativement rares) par rapport aux situations de colonisation, les stratégies de prévention et de contrôle de la diffusion des BHRe demeurent fondamentales pour préserver les dernières lignes de traitement antibiotique encore efficaces et ne pas engendrer dans quelques années des impasses thérapeutiques dramatiques. La stratégie de prévention repose sur le BUA et la PCI. Dans ce cadre, la prévention de la transmission croisée repose sur trois niveaux différents de mesures d'hygiène : les précautions standard, dont l'hygiène des mains pour tout patient, les précautions complémentaires et les mesures spécifiques de type BHRe. Ce qui rend la tâche difficile, c'est que ce portage digestif est le plus souvent complètement asymptomatique, les entérobactéries et les entérocoques étant des bactéries commensales, c'est-à-dire habituellement présentes dans le microbiote intestinal. L'explosion de la diffusion des entérobactéries productrices de bêtalactamases à spectre étendu en milieux hospitalier et communautaire depuis de nombreuses années a préfiguré l'émergence des EPC, dont l'importation par des patients ayant des antécédents d'hospitalisation à l'étranger n'est plus la seule source de diffusion en France. Si le taux de BHRe reste faible en France, il paraît important de le resituer dans le contexte européen, avec des taux très importants d'EPC dans certains pays notamment.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Bactéries hautement résistantes aux antibiotiques, Entérobactéries productrices de carbapénémases, Entérocoques résistants aux glycopeptides, Émergence, Prévention, Dépistage


Plan


© 2023  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Phagothérapie : des bactériophages pour traiter les infections bactériennes
  • A. Dublanchet
| Article suivant Article suivant
  • Choix d'une antibiothérapie
  • A. Bleibtreu, V. Meyssonnier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.