Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Neuropathies optiques inflammatoires récidivantes - 16/05/08

Doi : JFO-04-2008-31-4-0181-5512-101019-200802525 

C. Arndt [1],

P. Labauge [2],

C. Speeg-Schatz [3],

L. Jeanjean [2],

M. Fleury [3],

G. Castelnovo [2],

L. Ballonzolli [3],

F. Blanc [3],

B. Carlander [1],

J. de Sèze [3]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Neuropathies optiques inflammatoires récidivantes

Objectif : Évaluer les caractéristiques cliniques et paracliniques de patients présentant des neuropathies optiques isolées récidivantes.

Patients et méthode : Dans trois centres hospitaliers universitaires, Montpellier, Nîmes et Strasbourg, entre octobre 2005 et septembre 2006, les dossiers de patients présentant des épisodes de neuropathies optiques isolées corticosensibles évoluant par poussées, inclus prospectivement, ont été analysés. Seuls les patients sans anomalie à l’imagerie par résonance magnétique de l’encéphale ont été inclus. Les paramètres suivants ont été relevés : la date de la première poussée, l’âge, durée d’évolution, la corticodépendance, l’atteinte uni- ou bilatérale, le nombre de poussées, l’acuité visuelle, l’épaisseur des fibres ganglionnaires, le bilan étiologique, l’existence et la nature d’un traitement de fond par immunosuppresseurs ou immunomodulateurs.

Résultats : Sur la période analysée, 13 patients (11 femmes, 2 hommes), âgés de 17 à 54 ans ont été inclus. Ils ont présenté entre 2 et 6 poussées de neuropathies optiques sans signes d’évolution vers une sclérose en plaque. La durée médiane d’évolution à l’inclusion était de 4 ans. Chez les patients non traités, l’acuité visuelle était inversement corrélée à la durée d’évolution (Spearman ; p = 0,0156), ce qui n’a pas été observé chez les patients bénéficiant d’un traitement de fond (Spearman ; p = 0,1032).

Conclusion : La dégradation de la fonction visuelle dans le temps observée dans cette étude rétrospective de neuropathies optiques isolées récurrentes fait évoquer un mécanisme de perte axonale. Cette hypothèse mérite d’être confirmée par une étude de cohorte multicentrique prospective avec évaluation de l’effet d’un traitement de fond sur la dégradation fonctionnelle.

Abstract

Recurrent inflammatory optic neuropathy

Purpose: To analyze clinical and paraclinical characteristics of recurrent isolated optic neuropathy.

Patients and method: In three university hospitals (Montpellier, Nimes, and Strasbourg), between October 2005 and September 2006, the charts of patients with corticosensitive recurrent isolated optic neuropathy and normal cerebral magnetic resonance imaging included prospectively were reviewed. The following parameters were analyzed: date of the first relapse, age at onset, duration at the time of inclusion, recurrence after steroid withdrawal, unilateral or bilateral involvement, number of relapses, visual acuity, retinal nerve fiber layer thickness, diagnostic workup, and long-term treatment with immunosuppressive or immunomodulatory drugs.

Results: During the predefined period, 13 patients (11 women, 2 men; age, 17–54 years at onset) matched the inclusion criteria. Between two and six relapses of optic neuropathy were observed. The median duration was 4 years. In untreated patients (n=7), a significant (Spearman p=0.0156) inverse correlation was observed between visual acuity and duration of the disease; this correlation was not found in the group of patients (n=6) with long-term treatment (Spearman p= 0.1032).

Conclusion: The progressive loss of vision over time in this retrospective study of recurrent isolated optic neuropathy could be related to axonal loss. A prospective cohort study is necessary to confirm this hypothesis and to evaluate the benefit of long-term treatment on this progression.


Mots clés : Neuropathie optique , névrite optique , sclérose en plaques , tomographie par cohérence optique , maladie de DEVIC , traitement immunosuppresseur

Keywords: Optic neuropathy , optic neuritis , multiple sclerosis , optical coherence tomography , neuromyelitis optica , immunosuppressive agents


Plan



© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 4

P. 363-367 - avril 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tomographie par cohérence optique de type Spectral Domain dans la dégénérescence maculaire liée à l’âge
  • G. Coscas, F. Coscas, S. Vismara, E. Souied, G. Soubrane
| Article suivant Article suivant
  • Severe impairment of health-related quality of life in patients suffering from ocular surface diseases
  • C. Baudouin, C. Creuzot-Garcher, T. Hoang-Xuan, M.-C. Rigeade, Y. Brouquet, A. Bassols, I. Guillemin, K. Benmedjahed, B. Arnould

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.