Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Efficacité de la physiothérapie spécialisée sur les Sadam musculaires - 19/05/08

Doi : 10.1016/j.stomax.2007.08.007 
J. Katsoulis, M. Richter
Département de chirurgie, service de chirurgie maxillofaciale et de chirurgie buccale, hôpitaux universitaires de Genève, 24, rue Micheli-du-Crest, 1211 Genève 14, Suisse 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les explications données aux patients porteurs d’un syndrome algodysfonctionnel de l’appareil manducateur (Sadam) sont en général limitées. L’étiologie et les effets attendus d’un traitement conservateur sont en général passés sous silence. Cette étude avait pour but d’évaluer de façon prospective l’efficacité de la physiothérapie spécialisée prescrite sur la base des informations données aux patients, puis d’une gouttière de libération occlusale. Celle-ci n’était prescrite qu’en cas de persistance de la dysfonction douloureuse des muscles masticateurs.

Matériel et méthode

Vingt-sept patients porteurs d’un Sadam ont été évalués après six séances, en moyenne, de physiothérapie spécialisée dispensées par des professionnel(le)s. Les patients ont bénéficié de massages buccofaciaux et d’instructions pour effectuer des exercices d’autorééducation comme « la manœuvre de propulsion/ouverture ». Chaque patient a été interrogé sur l’évolution subjective de ses algies et de la douleur actuelle maximale, sur la base de l’échelle visuelle analogique (EVA). L’examen clinique, avant et après traitement, recherchait des douleurs des muscles masticateurs et de leurs insertions et mesurait l’évolution de l’amplitude de l’ouverture buccale.

Résultats

Quatre-vingt-treize pour cent des patients traités par physiothérapie spécialisée avaient une amélioration significative de la douleur maximale (p<0,05). La récupération d’une ouverture buccale supérieure à 36mm et rectiligne et d’une propulsion rectiligne était en amélioration mais non significative. Chez 33 % des patients une gouttière de libération occlusale nocturne a dû être confectionnée. Vingt-deux pour cent de tous les patients se sont tournés vers des thérapies alternatives (ostéopathie, acupuncture…). La moitié des patients se sont montrés persuadés de l’efficacité du traitement prescrit.

Discussion

Les patients qui suivent la physiothérapie spécialisée et pratiquent régulièrement l’autophysiothérapie parviennent à détendre leur musculature masticatoire et à diminuer, sur le long terme, l’intensité de leurs douleurs. Les explications données par le praticien sur l’étiologie des douleurs et les buts de la physiothérapie spécialisée augmentent le pouvoir d’autorelaxation. Une gouttière de libération occlusale totalement lisse est indiquée chez les patients souffrant de bruxisme et ceux dont les douleurs résistent à la physiothérapie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Little explanation is given to patients with temporomandibular disorders and muscles dysfunction on the mechanism and the expected results of conservative treatment. The purpose of this prospective study was to evaluate the efficacy of specific physical therapy prescribed after this explanation was given and also after using a flat occlusal splint adapted only if muscle pain remained after physical therapy.

Material and method

Twenty-seven patients with temporomandibular joint dysfunction of muscular origin were evaluated after a mean of six sessions of specialized physical therapy with professionals. Patients were treated by oral and facial massages and were trained for self-reeducation. They were also trained for a specific exercise named the “propulsive/opening maneuver”. Every patient was questioned on the subjective evolution of pain and the current maximal pain was evaluated with the Visual Analogical Scale (VAS). Clinical evaluation focused on tenderness of masticator muscles and also assessed the changes in the amplitude of mouth opening.

Results

Ninety-three percent of the patients treated by specific physical therapy had a significant reduction of their maximal pain feeling (p<0.05). The recovery of an optimal mouth opening without deviation was also improved as was the protrusion. For 33% of the patients a flat nighttime occlusal splint was necessary as a complementary treatment. Twenty-two percent of the patients decided to change their treatment for alternative therapies (osteopathy, acupuncture, etc.). Fifty percent of the patients were convinced of the efficacy of the prescribed treatment.

Discussion

Patients who undertake the specific physical therapy and who regularly practice self-physical therapy succeed in relaxing their masticator muscles and in decreasing the level of pain. Explanations given by the doctor concerning the etiology of pain, during temporomandibular joint dysfunction of muscular origin, and the purpose of specific physical therapy increase the capacity of self-relaxation. A flat occlusal splint is indicated for patients who grind their teeth and for those whose pain resists to physical therapy.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome dysfonctionnel de l’articulation temporomandibulaire, Techniques de physiothérapie, Autotraitement, Gouttière occlusale

Keywords : Temporomandibular joint dysfunction syndrome, Physical therapy modalities, Self-care, Occlusal splint


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 109 - N° 1

P. 9-14 - janvier 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Une autre face du visage : « Comment valider ce que nous faisons ? »
  • G. Thiéry
| Article suivant Article suivant
  • Reconstruction jugale par lambeau à translation verticale : neuf cas
  • L. Caquant, A. Mojallal, A.C. Collin, P. Bouletreau, P. Breton

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.