Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Perception de la chirurgie maxillofaciale et de la stomatologie en France - 19/05/08

Doi : 10.1016/j.stomax.2007.10.002 
C. Herlin , C. Delaval, P. Jammet, P. Goudot, J. Yachouh
Service de stomatologie, chirurgie maxillofaciale et chirurgie plastique reconstructrice et esthétique, hôpital Lapeyronie, Montpellier, France 

Auteur correspondant. 304, avenue Adolphe-Alphand, apt. C311 Malbosc, 34080 Montpellier, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 11
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Sur le modèle d’études menées en 1994 puis en 2005 en Grande-Bretagne et en 1996 aux États-Unis, nous avons voulu savoir comment était perçue notre spécialité de stomatologie et chirurgie maxillofaciale auprès des médecins généralistes, des dentistes et des patients.

Matériel et méthode

Nous avons envoyé 4150 questionnaires à 693 médecins généralistes, 693 chirurgiens dentistes et 2772 au public. Les praticiens ont été tirés au sort en nombre quasiment égal dans chacune des 22 régions administratives de France métropolitaine.

Résultats

Cent quinze médecins ont répondu, soit 16,6 % et 130 dentistes, soit 18,8 %. Les praticiens nous ont renvoyé 180 questionnaires complétés par leurs patients, soit 6,5 % des envois. Ce retour, plus important que celui des études anglo-saxonnes, nous a permis d’apprécier la perception de la stomatologie et chirurgie maxillofaciale en France.

Cette étude a permis de révéler que nous étions, aux yeux du public, les spécialistes des troubles de l’articulation temporomandibulaire, des fractures de la face mais aussi de la chirurgie orthognathique, des fentes labiopalatines, de la cancérologie de la cavité buccale et de l’implantologie. Cette étude a permis de conforter l’idée que le chirurgien maxillofacial était le correspondant privilégié des odontologistes alors que son activité restait encore mal connue des médecins généralistes.

Discussion

Le spécialiste en stomatologie et chirurgie maxillofaciale est en France, le correspondant privilégié des chirurgiens dentistes. Il doit encore convaincre les médecins généralistes et la population générale dans de nombreux domaines pour devenir référent en chirurgie de la face. Nos résultats corroborent la littérature internationale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The authors wanted to know how stomatology and maxillofacial surgery were perceived by general practitioners, dentists, and the patients. A study was made on the model of two studies made in 1994 and 2005 in Great Britain and one in 1996 in the United States.

Material and method

Four thousand and one hundred and fifty questionnaires were mailed. Six hundred and ninety-three to general practitioners, 690 to dental practitioners, and 2770 to the public. Practitioners were chosen randomly, in equal number in each of 22 administrative regions of metropolitan France.

Results

One hundred and fifteen physicians answered (16.6%), 130 dentists answered (18.8%). The practitioners sent back 180 questionnaires completed by their patients (6.5%). These results, higher than the ones reported in the above-mentioned studies, allowed determining the perception of maxillofacial surgery and stomatology in France. This study showed that we are, in the eye of the public, specialists of temporomandibular joint disorders, fractures of the face, but also of orthognatic surgery, cleft lip and palate, cancer of the oral cavity, and implantology. This study also showed that maxillofacial surgeons are the major referents for odontologists whereas they remained less acknowledged by general practitioners.

Discussion

The maxillofacial surgeon is in France the main correspondent of odontologists; he still has to convince general practitioners and the global population to be acknowledged as the surgeon of the “face”. Our results correlate to published international data.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abréviations : CPRE, ORL, CMF, STO, SCMF, CD, MG

Mots-clés : Chirurgie orale

Keyword : Oral surgery


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 109 - N° 1

P. 20-27 - janvier 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Reconstruction jugale par lambeau à translation verticale : neuf cas
  • L. Caquant, A. Mojallal, A.C. Collin, P. Bouletreau, P. Breton
| Article suivant Article suivant
  • Étude de la prévalence et de la distribution carieuse dans une population médiévale du Sud-Ouest de la France
  • R. Esclassan, F. Astie, A. Sevin, R. Donat, S. Lucas, A.M. Grimoud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.