S'abonner

Impact of pectus excavatum on pulmonary function and exercise capacity in patients treated with 3D custom-made silicone implants - 06/01/24

Incidence du pectus excavatum sur la fonction pulmonaire et la capacité physique chez les patients traités par implants de silicone sur mesure 3D

Doi : 10.1016/j.anplas.2023.01.002 
M. Dupuis a, L. Daussy b, E. Noel-Savina a, M. Dahan c, A. Didier a, J.P. Chavoin d, N. Guibert a,
a Pulmonology Department, University Hospital of Toulouse, 24, chemin de Pouvourville, 31059 Toulouse, France 
b Pulmonology Department, Albi Hospital, Albi, France 
c Thoracic surgery Department, Toulouse University Hospital, Toulouse, France 
d Plastic surgery Department, Toulouse University Hospital, Toulouse, France 

*Corresponding author.

Summary

Background

Pectus excavatum (PE) is the most common congenital chest wall deformity, whose cardiopulmonary consequences are controversial. PE surgery is in our experience usually performed for aesthetic reasons.

Objectives

The aim of this study was to evaluate the impact of PE on respiratory function and exercise capacity in patients with PE before patient-specific silicone implant correction.

Methods

This monocentric prospective study conducted at Toulouse University Hospital included sixty patients scheduled for custom-made silicone implants correction. Respiratory function (pulmonary function tests (FPTs)) and exercise capacity (VO2 max) were measured before surgery.

Results

Before surgery, no (0/60) restrictive lung disease was detected, with a mean total lung capacity (TLC) of 98.5% of predicted value (IC 95%; 80.4–137). Median VO2 max (n=56) was normal (89% predicted), with no cardiac limitation.

Conclusion

In this cohort, PE had no impact on respiratory function nor exercise capacity. In patients without cardiac or respiratory effects of PE, silicone implants should be considered the preferred approach as it adequately addressed patients’ main complaint of low self-esteem.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Le pectus excavatum (PE) est la malformation congénitale la plus fréquente de la paroi thoracique et ses conséquences cardiopulmonaires sont controversées. La chirurgie de correction est proposée dans notre expérience principalement pour des raisons esthétiques. Les objectifs de cette étude étaient d’évaluer l’impact du PE sur la fonction respiratoire et les capacités d’exercice dans une population de patients traités par implant 3D en silicone fabriqués sur mesure. Soixante patients planifiés pour une correction par implant 3D ont été inclus dans cette étude monocentrique prospective conduite au centre hospitalier universitaire de Toulouse. Des épreuves fonctionnelles respiratoires et une épreuve d’effort (VO2 max) ont été réalisés avant chirurgie. Avant correction, aucun (0/60) syndrome restrictif n’a été détecté, avec une capacité pulmonaire totale moyenne de 98,5 % de la théorique (IC 95 % ; 80,4–137). La VO2 médiane (n=56) était normale (89 % théorique), sans limitation cardiaque. En conclusion, dans cette cohorte, le PE n’avait pas d’impact sur la fonction respiratoire ou les capacités d’exercice. Chez les patients sans retentissement respiratoire ou cardiaque, une correction mini-invasive par implant 3D doit donc être proposée en première intention.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Pectus excavatum, Quality of life, Silicone implant, Respiratory function

Mots clés : Pectus excavatum, Qualité de vie, Implant en silicone, Fonction respiratoire


Plan


© 2023  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 69 - N° 1

P. 53-58 - janvier 2024 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Rattrapage des séquelles esthétiques de réduction mammaire par la technique du lipomodelage
  • H. Nachaoui, A. Delay, P. Frobert, R. Vaucher, S. Perez, E. Delay
| Article suivant Article suivant
  • Comparaison des différentes ancres dans les réinsertions transosseuses de tendons fléchisseurs profonds en zone I
  • J. Fageot, I. Pluvy, A. Woussen, L. Obert, F. Loisel, D. Feuvrier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.