Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Phénotype MDR-I de multirésistance aux traitements de fond dans les maladies rhumatismales auto-immunes : Deuxième partie : une activité accrue de la P-glycoprotéine lymphocytaire semble s'accompagner de besoins plus importants en glucocorticoïdes dans le lupus érythémateux disséminé - 30/05/08

Alejandro Díaz-Borjón a, Yyvonne Richaud-Patin a, Claudia Alvarado-de la Barrera a, Juan Jakez-Ocampo a, Alejadro Ruiz-Argüelles b, Luis Llorente a
a Service d'immunologie et de rhumatologie, institut national de la nutrition Salvador Zubirán, Vasco de Quiroga 15, Tlalplan 14000 Mexico, Mexique U.S.A. 
b laboratoires cliniques de Puebla, Puebla, Mexique U.S.A. 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Contexte. Une augmentation de l'expression d'une glycoprotéine de membrane appelée P-glycoprotéine a été mise en évidence à maintes reprises dans des cellules normales et néoplasiques. La P-glycoprotéine est une molécule qui pompe les médicaments hydrophobes (comme les glucocorticoïdes) en dehors des cellules, réduisant ainsi leurs effets thérapeutiques ou toxiques. Le gène qui code pour la P-glycoprotéine est appelé MDR-I (« MDR å pour multidrug resistance) Objectif. Evaluer l'activité fonctionnelle de la P-glycoprotéine dans des lymphocytes et monocytes de malades souffrant de lupus érythémateux disséminé. Méthodes. Nous avons étudié 30 malades souffrant de lupus érythémateux disséminé et 20 volontaires sains. Des cellules mononucléées ont été isolées du sang périphérique par centrifugation à gradient, puis incubées en présence de daunorubicine (un médicament fluorescent expulsé par la P-glycoprotéine) à 37 °C ou 4 °C, pendant 30 minutes. L'activité de la P-glycoprotéine a été mesurée par cytométrie en flux. Les résultats sont exprimés sous la forme du pourcentage de lymphocytes ou de monocytes ayant une activité P-glycoprotéine élevée (cellules à faible fluorescence). Résultats. La fluorescence moyenne des lymphocytes et des monocytes était comparable chez les malades et les sujets sains. Cependant, étant donné que la technique utilisée est capable de mesurer l'activité de pompe de la P-glycoprotéine cellule par cellule, nous avons pu démontrer que le pourcentage de lymphocytes ayant une activité P-glycoprotéine accrue était plus grand chez les lupiques (11,51 ± 14,3) que chez les témoins bien portants (0,71 ± 0,57) (p < 0,05). De plus, l'activité P-glycoprotéine était moins élevée chez les lupiques en rémission clinique que chez ceux qui avaient des signes d'activité. Conclusions. Nos résultats laissent penser que l'activité de la P-glycoprotéine influence peut-être la dose de glucocorticoïde nécessaire pour le traitement du lupus érythémateux disséminé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Background. Over-expression of the membrane glycoprotein called P-glycoprotein has been widely observed in a variety of both normal and neoplastic cells. P-glycoprotein is a pump molecule that transports hydrophobic drugs (including steroids) and toxins outside the cell, thus inhibiting their therapeutic or toxic effects. The gene encoding P-glycoprotein is named multidrug resistance-I (MDR-I). Objective. To evaluate the functional activity of P-glycoprotein in lymphocytes and monocytes from patients with systemic lupus erythematosus. Subjects and methods. 30 systemic lupus erythematosus patients and 20 healthy controls were studied. Peripheral blood mononuclear cells isolated by gradient centrifugation were incubated in the presence of daunorubicin (a fluorescent drug extruded by P-glycoprotein) at 37° C or 4° C for 30 min. P-glycoprotein activity was then analyzed using flow cytometry. Results were expressed as the percentage of lymphocytes or monocytes with high P-glycoprotein activity (i.e., low fluorescence). Results. Mean fluorescence values for lymphocytes and monocytes were comparable between patients and healthy controls. However, because our method allowed to measure P-glycoprotein function at the single-cell level, we were able to show that the mean percentage of lymphocytes with high P-glycoprotein activity was increased in the patients (11.51 % ± 14.3%) as compared to the healthy controls (0.71% ± 0.57%) (P < 0.05). Moreover, P-glycoprotein activity was lower in the patients in clinical remission than in those with active disease. Conclusions. Our results suggest that P-glycoprotein function might affect glucocorticoid requirements in systemic lupus erythematosus.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clé : auto-immunité / lupus érythémateux disséminé / MDR-I / P-glycoprotéine

Keywords : autoimmunity / MDR-I / P-glycoprotein / systemic lupus erythematous


Plan

Plan indisponible

© 2000  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 67 - N° 1

P. 48-57 - janvier 2000 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Phénotype MDR-I de multirésistance aux traitements de fond dans les maladies rhumatismales auto-immunes : Première partie : une activité accrue de la P-glycoprotéine lymphocytaire pourrait influencer l'évolution de la polyarthrite rhumatdïde
  • Luis Llorente, Yvonne Richaud-Patin, Alejandro Díaz-Borjón, Claudia Alvarado-de la Barrera, Juan Jakez-Ocampo, Hortensia de la Fuente, Roberto Gonzalez-Amaro, Efraín Diaz-Jouanen
| Article suivant Article suivant
  • Devenir des patients présentant un rhumatisme inflammatoire débutant non classable
  • Jacques Morel, Marie-Christine Legouffe, Marie-Cécile Bozonnat, Jacques Sany, Jean-François Eliaou, Jean-Pierre Daurès, Bernard Combe

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.