Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Médicaments de la réanimation de l’arrêt cardiaque - 03/06/08

Doi : 10.1016/j.lpm.2008.02.012 
Pierre-Yves Gueugniaud , Jean-Stéphane David, Pierre-Yves Dubien
SAR 1, SAMU de Lyon, CHU Lyon-Sud, F-69495 – Lyon - Pierre-Bénite, France 

Jean-Stéphane David, SAR 1 CHU Lyon-Sud, 165 chemin Grand Revoyet, F-69495 – Pierre-Bénite Cedex, France. Tél. : +33 4 78 86 14 76 Fax : +33 4 78 86 57 14

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Points essentiels

Suite aux recommandations internationales actualisées en 2005, les spécialistes français de l’arrêt cardiaque ont proposé des recommandations formalisées d’experts adaptées à la pratique française.
Malgré l’absence d’études contrôlées, l’adrénaline reste le vasopresseur préconisé dans le traitement de l’arrêt cardiaque, quelle qu’en soit l’étiologie, administrée à la dose de 1mg toutes les 4min environ.
L’amiodarone a remplacé la lidocaïne comme antiarythmique de choix en cas de fibrillation ventriculaire résistante au choc et à une première injection d’adrénaline.
En dehors de causes particulières de l’arrêt cardiaque, aucune autre drogue n’est indiquée dans le traitement de l’arrêt cardiaque. La thrombolyse, en particulier, n’est indiquée qu’en cas d’arrêt cardiaque par embolie pulmonaire cruorique.
Le soluté salé isotonique est le vecteur de choix au cours de la réanimation cardiopulmonaire et l’alcalinisation n’est pas indiquée, sauf cas particuliers.
Un accès veineux est toujours nécessaire pour traiter un arrêt cardiaque. En l’absence d’accès veineux rapide, la voie intraosseuse est dorénavant la première alternative à envisager avant la voie intratrachéale chez l’adulte comme chez l’enfant.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Key points

After publication of the 2005 international recommendations on resuscitation, a French panel of experts on cardiac arrest published guidelines adapted to French practice.
Despite the absence of placebo-controlled trials, adrenaline remains the standard vasopressor for cardiac arrest, at a dose of 1mg about every 4minutes.
Amiodarone has replaced lidocaine in treatment of refractory ventricular fibrillation.
No other drug is indicated during cardiopulmonary resuscitation, except for particular causes of cardiac arrest. Fibrinolysis should be considered only for cardiac arrest due to pulmonary embolism.
Isotonic saline solution is recommended for infusions, and routine administration of sodium bicarbonate is not recommended.
Intravenous access is necessary, but when unavailable rapidly, intraosseous is preferred to endotracheal delivery in adults and children.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 6P2

P. 1079-1084 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Défibrillation automatisée externe : les nouvelles recommandations et leurs applications en France
  • Pierre Carli, Caroline Télion
| Article suivant Article suivant
  • La transplantation cardiaque en 2008
  • Pascal Leprince, Stéphane Aubert, Shaida Varnous, Ralouka Makri, Michaela Niculescu, Actar Rama, Flore Fernandez, Iradj Gandjbakhch, Alain Pavie

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.