S'abonner

Primary implantation of an artificial urinary sphincter using the perineal and penoscrotal approaches: functional results and assessment of reoperative procedures - 27/02/24

Doi : 10.1016/j.fjurol.2024.102604 
Clémence Bernard 1, , Imad Bentellis 2, Mehdi El Akri 3, Matthieu Durand 2, Olivier Guérin 2, Jean-Nicolas Cornu 4, Tiffany Cousin 5, Victor Gaillard 6, Hugo Dupuis 4, Thibault Tricard 6, Nicolas Hermieu 7, Pierre Lecoanet 8, Franck Bruyère 9, Grégoire Capon 5, Xavier Biardeau 10, Elias Karam 11, Christian Saussine 6, Jean-François Hermieu 7, Benoit Peyronnet 3, Xavier Game 1, Thibaut Brierre 1
1 department of Urology, Renal Transplantation and Andrology, CHU Rangueil, TSA 50032, 31059 Toulouse, France 
2 urology department, Nice University Hospital, France 
3 urology department, Rennes University Hospital, France 
4 urology department, CHU Rouen, France 
5 urology department, Bordeaux University Hospital, France 
6 urology department, CHU Strasbourg, France 
7 urology department, Bichat Hospital, Paris, France 
8 urology department, Nancy University Hospital, France 
9 urology department, CHU Tours, France 
10 urology department, Lille University Hospital, France 
11 Visceral Surgery and Liver Transplant Unit, CHU Tours, France 

Correspondent
Sous presse. Manuscrit accepté. Disponible en ligne depuis le Tuesday 27 February 2024
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction: Le sphincter urinaire artificiel (SUA) est le traitement de référence de l’incontinence urinaire d’effort sévère chez l’homme. Alors que la voie périnéale est considérée comme la voie de référence, certains auteurs proposent la mise en place d’un SUA par voie péno-scrotale pour en faciliter la mise en place.

L’objectif principal de notre étude était d’évaluer la durée de survie sans reprise chirurgicale (SSRC) selon la voie d’abord chez les patients primo-implantés.

Matériel et méthodes: Les données de 1179 patients primo implantés en France dans 13 centres entre 1991 et 2020 par un SUA AMS 800 ont été analysées rétrospectivement. Au total, 762 hommes ont été implantés par voie périnéale (VP) et 417 par voie pénoscrotale (VPS).

Résultats: Le suivi médian était de 20 vs 25 mois respectivement. Les groupes étaient similaires en dehors de la prise d’anticoagulants (11%VP vs 6.3% VPS p=0,014).

Les patients étaient continents dans 54% en cas de VPS vs 42%VP. Il n’existait pas de différence statistiquement significative en termes de durée de survie sans reprise chirurgicale, sans révision, sans remplacement et sans explantation. En analyse uni et multivariée, l'âge supérieur à 70 ans était prédictif de risque de réintervention alors que l'utilisation d'une manchette de 4,5 cm était protectrice, avec des hazard ratio respectifs de 1,42 (p=0,001) et 0,78 (p=0,04)

Conclusion: La voie d’abord pénoscrotale semble ne pas être pourvoyeuse de plus de complications, a de bons résultats fonctionnels et n’a pas de différence significative concernant la durée sans reprise chirurgicale. Une étude de non-infériorité multicentrique prospective pourrait être intéressante pour confirmer nos propos.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction: Artificial urinary sphincter (AUS) is the standard treatment for severe stress urinary incontinence in men. While the perineal access is considered the gold standard, some authors have proposed penoscrotal AUS in order to facilitate the procedure.

The main objective of our study was to evaluate the duration of survival without revision surgery (SSRC) according to the surgical approach for primary implantation.

Material and methods: Data from 1179 patients implanted in France between 1991 and 2020 with an AMS 800 AUS were retrospectively analyzed. A total of 762 men were implanted perineally (VP) and 417 penoscrotally (VPS).

Results: Median follow-up was 20 vs. 25 months respectively. The groups were equivalent overall, apart from the use of anticoagulants (11% VP vs. 6.3% VPS p=0.014).In our population, 54% patients were considered as"dry" in the case of VPS vs. 42% for VP. There was no significant difference in terms of survival time without reoperation, revision, replacement or explantation. In univariate and multivariate analysis, age over 70 years was predictive of more reinterventions, whereas the use of a 4.5 cm cuff was protective, with hazard ratios of 1.42 (p=0.001) and 0.78 (p=0.04) respectively.

Conclusion: The penoscrotal approach does not appear to be associated with more complications, has good functional results and no significant difference in reoperation-free survival. A prospective multicenter non-inferiority study could be of interest to confirm our findings.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : artificial urinary sphincter, perineal approach, penoscrotal approach, reoperation-free survival, functional results

Mot clés : sphincter urinaire artificial, voie périnéale, voie pénoscrotale, survie sans reprise chirurgicale, résultats fonctionnels



© 2024  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.