S'abonner

Vers une prévention généralisée des infections par le virus respiratoire syncytial (VRS) de l’enfant et du sujet âgé - 14/04/24

Towards widespread prevention of respiratory syncytial virus (RSV) infections in children and the elderly

Doi : 10.1016/j.jpp.2024.03.009 
M.-A. Rameix-Welti a, b,
a Centre National de Référence Virus des Infections Respiratoire (CNR VIR) Institut Pasteur Université Paris Cité, Paris, France 
b M3P, Institut Pasteur, Université Paris-Saclay, Université de Versailles St. Quentin, Université Paris Cité, UMR 1173 (2I), INSERM, Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, Paris, France 

Auteur correspondant, Centre National de Référence Virus des Infections Respiratoire (CNR VIR) Institut Pasteur Université Paris Cité, Paris, France.Centre National de Référence Virus des Infections Respiratoire (CNR VIR) Institut Pasteur Université Paris CitéParisFrance
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Sunday 14 April 2024

Résumé

Le virus respiratoire syncytial (VRS) est le principal agent de la bronchiolite du nourrisson. Depuis sa découverte dans les années 1960, de nombreuses équipes ont cherché à développer des traitements préventifs de l’infection VRS. Jusqu’à récemment, les essais de vaccination sont toutefois restés infructueux. La prévention des infections sévères reposait sur un anticorps monoclonal réservé aux nourrissons à haut risque du fait d’un ratio coût/efficacité médiocre. La majorité des vaccins ou des anticorps monoclonaux ciblent la protéine de surface F du VRS. En 2013, des chercheurs ont obtenu la structure de la F dans la conformation qu’elle adopte à la surface des virions. En ciblant cette conformation particulière de F, différentes équipes ont développé des vaccins et des anticorps monoclonaux efficaces. Ainsi en 2022, un anticorps monoclonal à longue demi-vie, le nirsevimab, a été approuvé pour la prévention des infections sévères chez le nourrisson. En 2023, 2 vaccins ont été approuvés pour la prévention des infections sévères chez le sujet âgé et chez le nouveau-né pour l’un des 2. Ainsi 2 stratégies d’immunisation passive sont désormais disponibles pour la prévention des infections sévères du nourrisson par le VRS : injection unique d’un anticorps monoclonal avant la première exposition au VRS ou vaccination maternelle en fin de grossesse permettant un transfert transplacentaire des anticorps. Des questions demeurent quant à la stratégie qui sera appliquée dans les différents pays, la place d’une prévention des infections chez l’enfant après un an ou l’évolution du VRS face à cette nouvelle pression de sélection.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Respiratory syncytial virus (RSV) is the most common cause of bronchiolitis in young children. It is the leading cause of severe lower respiratory tract infections in children worldwide. Since its discovery in the 1960s, many teams have tried to develop preventive treatments for RSV infection. Until recent years, however, vaccine trials have been unsuccessful. Prevention of severe infection has relied on a monoclonal antibody, which has been reserved for high-risk infants because of its poor cost-effectiveness. The RSV surface F protein is the target of most vaccine or monoclonal antibodies. In 2013, researchers obtained the structure of F in its conformation on the viral surface. By targeting this particular conformation of F, several teams have developed effective vaccines and monoclonal antibodies to prevent severe RSV infections. In 2022, a monoclonal antibody with a long half-life, nirsevimab, was approved for the prevention of severe infections in infants. In 2023, 2 vaccines will be licensed for the prevention of severe infection in the elderly, one of them in neonates. This means that 2 passive immunisation strategies are now available to prevent severe RSV infection in infants: a single injection of a monoclonal antibody before the first exposure to RSV, or maternal vaccination at the end of pregnancy, allowing transplacental transfer of antibodies. Questions remain about the strategy to be adopted in different countries, the place of prevention of infection in children after one year of age, or the evolution of RSV in the face of this new selection pressure.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Virus respiratoire syncytial, Vaccination, Prévention, Anticorps monoclonal, Bronchiolite

Keywords : Respiratory syncytial virus, Vaccination, Prevention, Monoclonal antibodies, Bronchiolitis


Plan


© 2024  The Author. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.