S'abonner

Profile of adverse drug reactions reported via the Continuum+ platform: Results from three-year regional follow-up - 24/04/24

Doi : 10.1016/j.therap.2024.04.001 
Juliette Henry a, 1, Audrey Fresse a, 1, , Mathilde Beurrier a, Marie-Lauren Antoine a, b, Pierre Gillet a, c
a Centre régional de pharmacovigilance, laboratoire de pharmacologie-toxicologie et centre d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance-addictovigilance de Nancy, centre hospitalier régional et universitaire de Nancy-Brabois, rue du Morvan, 54511 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
b Clinical Trial Vigilance Unit, Nancy Regional University Hospital Center, 54511 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
c Centre national de la recherche scientifique, IMOPA, université de Lorraine, 54000 Nancy, France 

Corresponding author.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 24 April 2024

Summary

In 2017, the Continuum+ platform was launched to provide a monitoring solution to home-based cancer care patients: AKO@dom monitoring. This platform also offers the follow-up of adverse drug reactions (ADRs) via direct notification to regional centers of pharmacovigilance (RCPVs). According to previous studies, the AKO@dom monitoring has successfully maintained treatment at the maximum effective dosage, managing ADRs and patient satisfaction. However, on the pharmacovigilance side, opinions are more divided. Due to the launch of the AKO@dom-PICTO experimentation in December 2021, in which our RCPV takes part, and to provide more data on pharmacovigilance, we decided to conduct a descriptive analysis of cases reported to our RCPV via the Continuum+ platform between 2019 and 2022. During these three years, we analyzed 1070 events, corresponding to 37 patients. Patients were primarily women (74.8%) aged around seventy with breast cancer. The most used drugs were tyrosine kinase inhibitors: palbociclib (29.7%), axitinib (16.2%), and cabozantinib (13.2%). Patients had an average of 8 ADRs, including one serious and/or unexpected ADR. Although the Continuum+ platform makes it possible to considerably limit under-reporting in pharmacovigilance, it has shortcomings. The lack of medical elements and context in notifications is a massive problem for analyzing pharmacovigilance reports. Improved access to the platform's medical information for RCPVs and pharmacovigilance training for healthcare professionals would make Continuum+ a helpful tool in pharmacovigilance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Pharmacovigilance, Adverse drug reaction, Antineoplastic agents, Continuum+, AKO@dom


Plan


© 2024  Société française de pharmacologie et de thérapeutique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.