S'abonner

Léiomyosarcome parotidien en territoire irradié - 04/05/24

Radiation-induced parotid leiomyosarcoma

Doi : 10.1016/j.annpat.2024.02.007 
Luc Boullaud a, , Anne Marie Bergemer b, Fabrice Micaletti a, Lea Periers a, David Bakhos c, d, e
a Service ORL et chirurgie cervico-faciale, CHU de Tours, boulevard Tonnellé, 37044 Tours, France 
b Service d’anatomie et cytologie pathologiques, CHRU de Tours, Tours, France 
c Service d’anatomie et cytologie pathologiques, Inserm UMR 1253 I-brain, CHRU de Tours, université François-Rabelais de Tours, 2, boulevard Tonnellé, 37044 Tours, France 
d Faculté de médecine de Tours, université François-Rabelais de Tours, CHRU de Tours, 2, boulevard Tonnellé, 37044 Tours, France 
e House Institute Foundation, Los Angeles, CA 90057, États-Unis 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Il s’agit de la première description d’un léiomyosarcome parotidien en territoire irradié.

Observation anatomoclinique

Une femme de 50 ans, aux antécédents d’irradiation cervicale pour un lymphome de Hodgkin, a présenté une tuméfaction parotidienne droite. L’examen notait une masse prétragienne adhérente au plan profond avec une paralysie faciale périphérique. Une parotidectomie totale avec un examen extemporané et un curage cervical a été effectuée. L’analyse histopathologique concluait à un léiomyosarcome parotidien de grade 3 selon la Fédération Nationale des Centres de Lutte Contre Le Cancer. Une radiothérapie adjuvante a été effectuée. Après 24 mois de suivi, des métastases osseuses et hépatiques sont apparues, sans récidive locale.

Discussion

Il s’agit de l’observation d’un cas de léiomyosarcome en territoire irradié et du 12e cas de léiomyosarcome parotidien décrit dans la littérature. La prise en charge associe une chirurgie et une radiothérapie adjuvante. Le suivi s’effectue par l’examen clinique, une IRM parotidienne, et un scanner thoracoabdominopelvien annuel à la recherche de métastases. Les récidives surviennent durant la première année dans 40 à 64 % des cas, et des métastases à distance dans 40 à 60 % des cas. Le taux de survie à 5 ans se situe entre 10 et 30 %.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

First case of radiation-induced parotid leiomyosarcoma.

Anatomo-clinical observation

A 50-year-old woman with a history of cervical irradiation for Hodgkin's lymphoma presented with a right parotid tumefaction. Examination noted a deep adherent pretragal mass with peripheral facial palsy. A total parotidectomy with intra-operative examination and cervical curage was performed. Histopathological analysis concluded to a grade 3 parotid leiomyosarcoma according to the National Federation of Cancer Centers. Adjuvant radiotherapy was performed. After 24 months of follow-up, the patient presented bone and liver metastases without local recurrence.

Discussion

This is the first case of radiation-induced leiomyosarcoma and the 12th case of parotid leiomyosarcoma described in the literature. The management associates surgery with adjuvant radiotherapy. Follow-up is by clinical examination, parotid MRI, and annual thoracoabdominal CT scan to search for metastases. Recurrences occur during the first year in 40 to 64% of cases, and distant metastases in 40 to 60% of cases. The 5-year survival rate is between 10 and 30%.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Parotide, Léiomyosarcome, Radiothérapie, Radio-induit

Keywords : Parotid gland, Leiomyosarcoma, Radiotherapy, Radiation-induced


Plan


© 2024  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 3

P. 210-214 - mai 2024 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Synovialosarcome primitif du rein : si tout était déjà dans les urines pyéliques ?
  • Fidélia Da Silva, Géraldine Saada-Sebag, Anne Mc Leer, Catherine Meilhac-Fournier, Séverine Valmary-Degano, Diane Giovannini
| Article suivant Article suivant
  • Un carcinome basocellulaire avec différenciation myoépithéliale
  • Claire David, Antoine Taillandier, Paul-Louis Chantreau, Rémy Kerdraon, Flore Delalande, Patrick Michenet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.