Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le syndrome de Vogt-Koyanagi-Harada :aspects cliniques, traitement et suivi à long terme dans une populationcaucasienne et africaine - 03/06/08

Doi : JFO-11-2004-27-9-C1-0003-4266-101019-ART07 

J.-M. Guenoun [1],

C. Parc [1],

R. Dhote [2],

A.P. Brezin [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le syndrome de Vogt-Koyanagi-Harada : aspectscliniques, traitement et suivi à long terme dans une populationcaucasienne et africaine

Introduction : Nous avonsétudié 17 cas consécutifs de syndrome deVogt-Koyanagi-Harada, ayant consulté dans le serviced’ophtalmologie entre 1997 et 2002, afin d’endéterminer le profil clinique.

Matériel etméthodes : Il s’agit d’une étudemonocentrique rétrospective descriptive de 17 cas de syndrome deVogt-Koyanagi-Harada.

Résultats : Le sex-ratioétait de 1,6 avec 11 femmes (65 %) pour 6 hommes(35 %). L’âge moyen était de 37,65± 10,2 ans. La série comportait 7 patientsd’Afrique du nord (41 %), 8 Caucasiens(47 %) et 2 d’Afrique noire (12 %). Onze patientsont été vus initialement à la phase aiguë, tandis que6 patients ont été vus secondairement. La panuvéite avecdécollement séreux rétiniens était laprésentation la plus fréquente (88 %). Tous lespatients présentaient une atteinte bilatérale. Les signesextraoculaires étaient retrouvés chez 87 % despatients. L’acuité visuelle moyenne initiale était de 0,29± 0,36 et l’acuité visuelle finale était de0,78 ± 0,3. Tous les patients vus à la phase aiguë ontété traités par corticothérapiegénérale. Un traitement immunosuppresseur a éténécessaire dans 56 % des cas.

Conclusions :Le syndrome de Vogt-Koyanagi-Harada, dans une population caucasienne etafricaine, a une présentation ophtalmologique et extraophtalmologiqueproche de celle de la population japonaise. En revanche, les signescutanés sont beaucoup plus rares. Le pronostic visuel est globalementfavorable.

Abstract

Vogt-Koyanagi-Harada Disease: clinical features, therapy andlong-term visual outcome in a Caucasian and African population

Purpose: Seventeen consecutivecases of Vogt-Koyanagi-Harada (VKH) disease were studied to determine theirclinical profile.

Methods: This was a retrospective study of 17cases, in a white and African population.

Results: The sex ratio(female/male) was 1.6. Mean age was 37.65±10.2 years. Eight patientswere Caucasian (47%), and seven were from North Africa (41%), andtwo were black Africans (12%). Eleven patients were referred during theacute stage, and six patients secondarily. All patients had bilateral ocularinvolvement. Panuveitis with retinal serous detachment was the most frequentpresentation (88%). Extraocular signs were found in 87% of thecases. Initial visual acuity was 0.29±0.36, and final visual acuity was0.78±0.3. Patients seen during the acute stage were treated with generalcorticotherapy. Immunosuppressive agents were given in 56% of thecases.

Conclusions: Vogt-Koyanagi-Harada disease, in a Caucasianand African population, has a presentation close to that of the Japanesepopulation. However, cutaneous signs are much rarer. Visual prognosis wasgenerally favorable.


Mots clés : Uvéite, décollementséreux rétinien, Vogt-Koyanagi-Harada

Keywords: Uveitis , serousretinal detachment , Vogt-Koyanagi-Harada


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 9-C1

P. 1013-1016 - novembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Influencede la variation de la posologie d’hydroxychloroquine(Plaquénil®) surl’électrorétinogramme
  • I. Ingster-Moati, M. Crochet, E. Albuisson
| Article suivant Article suivant
  • Importance de la rééducation de l’amblyopie dansles cataractes congénitales unilatérales partielles dedécouverte tardive
  • E. Denion, V. Dedes, M. Bonne, P. Labalette, C. Berger, F. Guilbert, S. Bouckehove, J.-F. Rouland

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.