Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évolution de la réanimation des maladies infectieuses pédiatriques pendant les 20 dernières années - 03/06/08

G. Huault
Service de réanimation pédiatrique, hôpital du Kremlin-Bicêtre, 78, rue du Général Leclerc, Le Kremlin-Bicêtre 94275, France 

Correspondance.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La réanimation, et en particulier la réanimation pédiatrique, a pris naissance suite à l'apparition de formes mortelles de maladies infectieuses, il y a environ 40 ans. Bien du chemin a été parcouru au cours du dernier quart du xxe siècle. Parmi les maladies infectieuses considérées comme primitives, beaucoup de maladies fondatrices ont pratiquement disparu de notre pays pendant cette période : poliomyélite, diphtérie, et en grande partie aussi tétanos. Beaucoup d'autres sont en régression. Néanmoins, des difficultés demeurent : infections sévères à pneumocoque ou à staphylocoque, infections maternofœtales, coqueluche du petit nourrisson. Les formes mortelles d'hépatites infectieuses peuvent désormais être sauvées un peu plus d'une fois sur deux grâce à la transplantation de foie et à la réanimation qui l'encadre. Le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) est apparu pendant cette période impliquant la participation des réanimateurs. Le choc septique avec la figure emblématique du purpura fulminans reste un problème majeur. De grands progrès ont été accomplis pendant cette période pour la compréhension de ses mécanismes complexes. Il apparaît comme le résultat de réactions de défense excessives et inadaptées. La thérapeutique est mise en échec par son intervention toujours en retard sur le déclenchement d'un programme lancé sans pouvoir être stoppé net avec les moyens actuels. La meilleure arme est sans doute la prévention. Par ailleurs, la réanimation prend en charge grâce à ses progrès des malades de plus en plus vulnérables (immunodéprimés, grands prématurés, enfants ayant subi des interventions majeures). Elle doit affronter avec eux beaucoup de surinfections. De par les nombreuses prothèses invasives qu'elle utilise, chez des enfants gravement fragilisés par diverses agressions, elle est elle-même pourvoyeuse de beaucoup d'infections nosocomiales. Les germes qu'elle doit affronter sont de plus en plus multirésistants aux agents anti-infectieux. Parmi les causes de ce problème on peut citer les conditions d'environnement et de travail des unités de réanimation et un usage inadapté des antibiotiques. Tout cela conduit à la conclusion qu'il faut optimiser les conditions humaines et techniques des unités de réanimation, respecter avec rigueur les lois bien établies de l'hygiène et développer les vaccinations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Intensive care and especially pediatric intensive care originated in connection with fatal forms of infectious diseases, some fourty years ago. It has come a long way during the last quarter of the past century. Several infectious diseases have disappeared in France during this period such as poliomyelitis, diphteria and tetanus. Many other are receeding. Nevertheless problems remain: serious infections by pneumococcus or staphylococcus, maternofœtal infections, whooping cough in very young infant. Now, thanks to liver transplantations and intensive care, the fatal forms of infectious hepatitis can be overcome in more than 50% of the cases. Meanwhile HIV appeared involving intensivists participation. Toxic shock, and especially the purpura fulminans, remains a major difficulty. Great advances in understanding its mechanisms have been made and it seems today like the result of excessive and unsuitable defence reactions. In addition, intensive care takes charge of more and more vulnerable ill persons : immunosuppressed, extreme premature babies, children who had to undergo heavy operations. In those cases, intensive care faces superinfections, nosocomial infections, multi-resistant germs, related in part to the particular working and environmental conditions and an unsuitable use of antibiotics. To conclude, it is necessary to optimize the technical and working conditions in intensive care units, to strictly observe the well established regulations of hygienics and to develop vaccinations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clé : infection / infection nosocomiale / réanimation / résistance aux antibiotiques

Keywords : child / infection / infection control / intensive care / intensive care units, pediatric


Plan

Plan indisponible

© 2001  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 8 - N° S4

P. 665-672 - janvier 2001 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.