S'abonner

P16 - Évolution de la surmortalité en France durant la période pandémique 2020-2022 : un fardeau en constante augmentation - 10/05/24

Doi : 10.1016/j.jeph.2024.202456 
P. Moulaire 1, 2, , G. Hejblum 1, 2, N. Lapidus 1, 2, 3
1 Sorbonne Université, Inserm, Institut Pierre Louis d’épidémiologie et de santé publique, UMR S 1136, CLEPIVIR, Paris, France 
2 Sorbonne Université, UMR S 1136, CLEPIVIR, Paris, France 
3 AP-HP, Hôpital Saint Antoine, Unité de santé publique, Paris, France 

Auteur correspondant

Résumé

Introduction

La surmortalité, définie comme la différence entre le nombre de décès attendu hors période pandémique et celui réellement observé, est un indicateur de référence largement utilisé pour quantifier le fardeau global engendré par la pandémie de COVID-19 dans un pays donné. Cependant, pour la France, les estimations pour les années 2020 et 2021 varient d'un facteur 3 selon les sources, et des discordances existent sur l’évolution en 2022. L'objectif de cette étude est de faire la lumière sur le niveau réel de surmortalité de 2020 à 2022 en France.

Méthodes

En se fondant sur les 18 646 089 décès rapportés par l'Insee et qui sont survenus en France entre 1990 et 2023, l’évolution naturelle de la mortalité par âge et par sexe a été modélisée pour estimer la mortalité attendue hors période pandémique et ainsi quantifier le niveau de surmortalité. Trois modèles distincts ont été explorés, ainsi que trois périodes d'apprentissage de durée croissante. Ils ont été évalués dans divers scénarios afin de choisir finalement le plus adapté pour une estimation précise de la surmortalité de 2020 à 2022. Le nombre d'années de vies perdues a été estimé pour donner une information supplémentaire tenant compte de l’âge des personnes décédées. Pour ce faire, l'espérance de vie de l'année 2019 a été appliquée aux personnes en surmortalité.

Résultats

Un modèle quadratique entrainé sur les années 2010 à 2019 était le plus adéquat pour estimer la surmortalité en France pendant les années 2020 à 2022. La surmortalité correspondante a été estimée [intervalle de confiance à 95%] à 49 352 [40 257 ; 58 165] décès pour 2020, 43 028 [29 071; 56 381] décès pour 2021 et 54 373 [34 696; 73 187] décès pour 2022. Le nombre d'années de vies perdues correspondantes s'est amplifié pendant la période pandémique, passant de 503 289 [446 347; 561 415] en 2020 à 581 495 [493 911; 671 162] en 2021 pour culminer à 667 439 [544 196; 794 225] en 2022.

Conclusion

Après validation d'un modèle adapté pour estimer la surmortalité en France pour les années 2020 à 2022, les estimations correspondantes indiquent que malgré une diminution en 2021 un niveau record a été atteint en 2022. En prenant en compte l’âge des personnes avec l'estimation du nombre d'années de vies perdues, les estimations indiquent que le fardeau a augmenté continuellement au cours des années de pandémie. D'autres études sont nécessaires pour explorer les causes de cette hausse, observée malgré la baisse du nombre de décès attribués à la COVID-19.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Surmortalité, COVID-19, Pandémie, Années de vie perdues



© 2024  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 72 - N° S2

Article 202456- mai 2024 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P15 - Taux de mortalité et facteurs de risque associés chez les patients diabétiques hospitalisés pour plaie du pied : étude de cohorte historique sur l'EDS-APHP
  • T. Jolivet, JB. Julla, Y. Abouleka, A. Berges, E. Liu, L. Potier, C. Estellat, F. Tubach
| Article suivant Article suivant
  • P17 - Impact of the COVID-19 pandemic on the rates of emergency department visits for mental health conditions and self-harm in children and adolescents in metropolitan France
  • Z. Valtuille, V. Trebossen, N. Ouldali, A. Bourmaud, C. Gandré, C. Aupiais, S. Katsahian, R. Delorme, H. Peyre, F. Kaguelidou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.