S'abonner

P26 - Risque de poussée après vaccination contre le COVID-19 chez les patients atteints de sclérose en plaques en France utilisant un design « self-controlled case series » - 10/05/24

Doi : 10.1016/j.jeph.2024.202466 
A. Mulliez 1, , X. Moisset 1, 2, C. Chenaf 2, 8, F. Taithe 7, S. Vukusic 4, 5, 6, E. Leray 3
1 CHU Clermont-Ferrand, Direction de la recherche clinique et des innovations, Clermont-Ferrand, France 
2 Université Clermont Auvergne, Neuro-Dol (UMR 1107), Clermont-Ferrand, France 
3 EHESP - Ecole des hautes études en santé publique, Méthodes quantitatives en santé publique (METIS), Rennes, France 
4 Hospices Civils de Lyon, Hôpital neurologique Pierre Wertheimer, Service de neurologie, sclérose en plaques, pathologies de la myéline et neuro-inflammation, Bron, France 
5 Centre des neurosciences de Lyon, Inserm 1028 et CNRS UMR5292, Bron, France 
6 Université de Lyon, Université Claude Bernard Lyon 1, Villeurbanne, France 
7 CHU Clermont-Ferrand, Service de neurologie, Clermont-Ferrand, France 
8 CHU Clermont-Ferrand, Service de pharmacologie médicale, Clermont-Ferrand, France 

Auteur correspondant

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les patients avec sclérose en plaques (SEP) ont eu un accès prioritaire à la vaccination contre le SARS-CoV-2. De nombreux cas de poussées subséquents à la vaccination ont été reportés dans la littérature, décourageant les patients à recevoir la dose de rappel, dans cette population parfois déjà réticente. L'objectif de cette étude était d’évaluer le risque de poussée suivant la vaccination contre le COVID-19 dans la population de patients avec SEP en France.

Méthodes

L’étude a été réalisée en utilisant les données du Système national des données de santé (SNDS). Les patients avec SEP ont été identifiés sur la base d'une affection de longue durée (ALD) pour SEP via un code CIM-10 ou traitement spécifique et suivis jusqu'en mars 2022. Les poussées nécessitant des corticoïdes à hautes doses ont été identifiées en utilisant un algorithme précédemment publié. Un design de type « self-controlled case series » (SCCS) a été utilisé pour évaluer le risque de poussée dans les 45 jours suivant la vaccination (analyse de sensibilité avec 90 jours). Le risque a été évalué pour la première, deuxième et troisième (rappel) dose et exprimé sous la forme d'un ratio du taux d'incidence (IRR), en prenant en compte les potentiels biais liés à des critères variants dans le temps tels que la saisonnalité et les traitements de fond de la SEP.

Résultats

Au total, 124.545 patients avec SEP ont été identifiés au 1er janvier 2021, dont 82,3 % (n=102 524) ont reçu au moins une dose de vaccin contre le COVID-19 au 31 décembre 2021, pour un total de 259 880 doses. Aucune majoration du risque de poussée n'a été constatée pour les 1e, 2e et 3e doses, pour un effet combiné donnant un IRR=0,97 [0,91–1,03], p=0,30. Cette absence de risque était aussi valable pour les sous-groupes (âge <50ans, ancienneté de la SEP <10 ans, patients utilisant des traitements de fond de la maladie). Une légère augmentation du risque de poussée a été remarquée après la dose de rappel pour les patients fortement inflammatoires (au moins deux poussées sur les deux années précédentes), principalement portée par les patients non traités, là où les traités n'avaient pas d'augmentation significative du risque.

Conclusion

Dans cette étude d'envergure nationale sur plus de 100 000 patients avec SEP, nous n'avons pas trouvé d'augmentation du risque de poussée nécessitant l'utilisation de corticothérapie, suivant une vaccination contre le COVID-19. La vaccination contre le COVID-19 peut donc être recommandée chez les patients vivant avec une SEP les plus à risque d'infection sévère, avec une prudence toutefois pour les patients avec une forte activité inflammatoire et qui devraient être traités.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Vaccination COVID-19, Poussée de sclérose en plaques, Self-controlled case series, SNDS



© 2024  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 72 - N° S2

Article 202466- mai 2024 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P25 - Prédiction métabolomique des toxicités neurologiques et métaboliques induites par le traitement du cancer du sein
  • J. Jacquemin, M. Piffoux, M. Pétéra, S. Durand, E. Pujos-Guillot, O. Trédan, C. Lasset, Y. Drouet
| Article suivant Article suivant
  • P27 - Eruptions eczématiformes chroniques du sujet âgé et imputabilité médicamenteuse : l'apport de la standardisation indirecte à partir des données du Système national des données de santé (SNDS)
  • C. Thill, O. Guerin, E. Lacroix, J. Grosjean, P. Joly, F. Tetart, J. Benichou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.