S'abonner

P27 - Eruptions eczématiformes chroniques du sujet âgé et imputabilité médicamenteuse : l'apport de la standardisation indirecte à partir des données du Système national des données de santé (SNDS) - 10/05/24

Doi : 10.1016/j.jeph.2024.202467 
C. Thill 1, , O. Guerin 1, E. Lacroix 1, J. Grosjean 3, P. Joly 2, F. Tetart 2, J. Benichou 1
1 CHU de Rouen, Unité de biostatistique, Rouen, France 
2 CHU de Rouen, Service de dermatologie, Rouen, France 
3 CHU de Rouen, Département d'informatique et d'information médicales, Rouen, France 

Auteur correspondant

Résumé

Introduction

L'eczéma du sujet âgé est un motif fréquent de consultation mais dans 42 % des cas, aucune étiologie n'est retrouvée. L'imputabilité de certains médicaments comme les inhibiteurs calciques, les diurétiques thiazidiques, les antiagrégants et les statines est discutée. L'objectif de l’étude était d’évaluer la consommation de certaines classes de médicaments chez des sujets âgés présentant une éruption eczématiforme chronique sans étiologie connue.

Méthodes

Une étude rétrospective multicentrique, menée dans 16 centres français, entre 2018 et 2020, a permis de constituer un échantillon de 185 patients âgés de 65 ans et plus, présentant une éruption eczématiforme chronique sans étiologie connue. La fréquence de prescription observée dans chaque classe de médicament étudiée (antiagrégants plaquettaires, statines et inhibiteurs calciques) ainsi que son intervalle de confiance à 95 % (IC 95 %) ont été estimés. Ces fréquences ont ensuite été comparées aux fréquences attendues obtenues par standardisation indirecte sur l'âge, dans la population de référence. Pour chaque classe de médicament, le rapport entre le nombre de prescriptions observé et le nombre attendu (« ratio standardisé de prescription » ou RSP) et l'IC 95 % correspondant ont été estimés. Les fréquences attendues ont été obtenues à partir des quantités de ces médicaments délivrées en officine, sur trois ans (2018, 2019 et 2020) et par classe d’âge ([65 ; 70[ - [70 ; 75[ - [75 ; 80[ - [80 ; 85[ et 85 ans et plus), obtenues à partir du Système national des données de santé (SNDS).

Résultats

Au total, 185 patients présentant une éruption eczématiforme chronique sans étiologie connue ont été analysés. L’âge moyen (± écart-type) des patients était de 79,5±7,5 ans, les hommes représentaient 65 % de l’échantillon, les comorbidités les plus fréquentes étaient l'HTA (70 %), la dyslipidémie (36 %) et le diabète (25 %). Un terrain atopique personnel était retrouvé chez 11 % des patients. Les patients avaient en moyenne 5 médicaments prescrits et seulement 11 n'avaient aucune prescription médicamenteuse. Après standardisation indirecte sur l’âge, seule la fréquence observée de prescription d'inhibiteurs calciques était plus élevée que celle attendue (39,5 % ; IC 95 % =32,4 %–46,9 % versus 18,0 %) correspondant à un RSP de 2,2 (IC 95 %=1,7–2,7, p<0,0001).

Conclusion

Cette approche atypique en recherche clinique a permis de confirmer une association significative entre les inhibiteurs calciques et les éruptions eczématiformes chroniques du sujet âgé sans étiologie connue. En revanche, l'association possible avec les statines n'a pas pu être mise en évidence, une puissance trop faible pouvant en être la cause. L'utilisation du SNDS a permis l'accès à une population de référence proche de la population générale des personnes âgées dans notre cas, permettant ainsi d'effectuer une comparaison fiable avec notre échantillon et d’éviter ainsi le recrutement d'une population spécifique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Eczéma, Sujet âgé, Standardisation indirecte, Médicaments



© 2024  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 72 - N° S2

Article 202467- mai 2024 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P26 - Risque de poussée après vaccination contre le COVID-19 chez les patients atteints de sclérose en plaques en France utilisant un design « self-controlled case series »
  • A. Mulliez, X. Moisset, C. Chenaf, F. Taithe, S. Vukusic, E. Leray
| Article suivant Article suivant
  • P28 - Over The Counter (OTC) Use and Reasons Of Self-Medication Among Pregnant And Post-Partum Women In Southern Of Morocco
  • A. Bouqoufi, L. Lahlou, F. Ait El Hadj, S. Boujraf, M. Abdessadek, Y. Khabbal

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.