S'abonner

P38 - La cohorte PRALIMAP-CINECO : étude des trajectoires de corpulence à 10 ans post-intervention chez les adolescents de l'essai PRALIMAP-INES - 10/05/24

Doi : 10.1016/j.jeph.2024.202478 
M. El Azrak 1, , F. Manneville 1, 2, J. Langlois 3, P. Böhm 4, M. Béguinet 1, A. Dosda 2, S. Briançon 2, E. Lecomte 3, E. Spitz 2, A. Omorou 1, 2
1 CHRU Nancy, Inserm, Université de Lorraine, CIC 1433, Epidémiologie Clinique, Vandoeuvre-lès-Nancy, France 
2 Université Lorraine, Inserm, INSPIIRE, UMR 1319, Vandoeuvre-lès-Nancy, France 
3 Conservatoire national des Arts et Métiers - Institut scientifique et technique de la nutrition et de l'alimentation, Nancy, France 
4 CHRU de Nancy, Centre spécialisé de l'obésité, Vandoeuvre-lès-Nancy, France 

Auteur correspondant

Résumé

Introduction

Entre 2012 et 2015, l'essai PRALIMAP-INES a été mené en France auprès de 1143 adolescents âgés de 13 à 18 ans et visait à réduire les inégalités sociales de corpulence à l'adolescence. Le résultat principal a montré que le principe de l'universalisme proportionné est un moyen efficace de réduire les inégalités sociales de corpulence à l'adolescence. Une dizaine d'années plus tard, l'étude PRALIMAP-Cineco vise à étudier les trajectoires sociales, économiques, éducatives et sanitaires des participants à PRALIMAP-INES.

Méthodes

Les anciens adolescents de l'essai PRALIMAP-INES, aujourd'hui jeunes adultes, sont recontactés 10 ans plus tard par l'équipe de recherche clinique qui les invite à participer au suivi. S'ils acceptent, ils sont invités à remplir un auto-questionnaire (sociodémographique, alimentation, tabac, alcool, activité physique, comportement sédentaire, qualité de vie) et sont ensuite invités à réaliser une visite médicale pour un bilan global incluant des mesures de corpulence.

Résultats

Les inclusions sont actuellement en cours et 371 participants ont déjà été contactés dont 195 (52,6 %) de femmes avec un âge moyen de 24,7±0,9 ans. L'Indice de masse corporelle (IMC) moyen est de 28,4±5,4 kg/m² à 10 ans dont 37,4 % de surpoids et 30,6 % d'obésité contre 57,7 % et 21,6 % à l'adolescence respectivement. Le suivi post-intervention suggère que le surpoids/obésité à l'adolescence est fortement prédictif du surpoids/obésité à l'âge adulte. Parmi les adolescents en surpoids/obèses, 76 % sont restés en surpoids/obèses dont 24 % sont passés de surpoids/obèse à normal. Aucune différence significative n'est observée entre les groupes favorisés avec l'intervention standard et les groupes moins favorisés ayant reçu l'intervention renforcée (24 % versus 22 %, p=0,72). De même, il y avait proportionnellement autant de filles que de garçons qui sont passés de surpoids/obèses à normal alors qu'il avait plus de filles que de garçons qui sont restées ou devenues obèses (44 % versus 28 %, p=0,01).

Conclusion

Les adolescents en situation de surpoids ou d'obésité sont plus susceptibles d'être en surpoids ou obèses à l'âge adulte, ce qui confirme la nécessité de mettre en place des programmes de prévention de santé publique à un âge précoce. Près d'un quart des adolescents sont passés du surpoids/obésité à une corpulence normale à l’âge adulte. Il serait très intéressant d'étudier le profil des adolescents en surpoids qui passent à la normale pour comprendre les déterminants de cette trajectoire favorable. La prévention tout au long de la vie est également nécessaire pour garantir une politique publique plus efficace.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Obésité, Surpoids, Facteurs socio-économiques, Jeune adulte



© 2024  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 72 - N° S2

Article 202478- mai 2024 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P37 - Efficacité globale d'une intervention en milieu scolaire visant à réduire les inégalités sociales de corpulence et de comportements nutritionnels chez les adolescents
  • A. Dosda, J. Langlois, P. Böhme, E. Lecomte, E. Spitz, S. Briançon, F. Manneville, A. Omorou
| Article suivant Article suivant
  • P39 - La filière FIL-EAS ic : un modèle collaboratif pour la prise en charge de l'insuffisance cardiaque aiguë
  • A. Sebai, A. Autret, A. Jobic, JM. Tartiere

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.