S'abonner

CO8.1 - Évaluation économique des techniques de séquençage à très haut débit sur les plateformes du Plan France Médecine Génomique 2025 - 10/05/24

Doi : 10.1016/j.jeph.2024.202425 
F. Erdogan 1, 2, , A. Bayle 1, 2, S. Simon 3, J. Margier 3, J. Bonastre 1, 2
1 Institut Gustave Roussy, Bureau de Biostatistique et d'Epidémiologie, Villejuif, France 
2 Inserm, Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations (CESP), U1018 Oncostat, Villejuif, France 
3 Hospices Civils de Lyon, Service d’évaluation économique en santé, Pôle de santé publique, Lyon, France 

Auteur correspondant

Résumé

Introduction

Depuis 2019, dans une perspective d'introduction du séquençage à très haut débit dans le parcours de soins des patients, deux premières plateformes de séquençage haut débit (SeqOIA et AURAGEN) ont été sélectionnées par le Plan France Médecine Génomique 2025 (PFMG 2025). L'objectif était de mettre à disposition des prescripteurs français, de manière équitable, trois techniques de séquençage à très haut débit : le « Whole Genome Sequencing » (WGS), le « Whole Exome Sequencing » (WES) et le « Whole Transcriptome Sequencing » (WTS) pour une liste de 61 pré-indications (cancer et maladies rares). Notre étude vise à estimer les coûts de production des techniques de séquençage à très haut débit pour chacune de ces deux plateformes.

Méthodes

Pour chaque technique de séquençage, les coûts de production ont été calculés en utilisant une méthode mixte combinant « micro-costing » et « gross-costing ». Les estimations ont été réalisées selon la perspective des plateformes pour l'année 2021. L'horizon temporel s’étend de la phase d'extraction des acides nucléiques au rendu des résultats de séquençage. Les ressources prises en compte pour le calcul des coûts comprennent les consommables, les équipements et leurs maintenances, le personnel et le transport des échantillons. Les charges indirectes (eau, loyer, etc.) ont également été estimées de deux façons différentes en utilisant un taux global fixe issu de la littérature ou à partir des données de comptabilité des plateformes. Pour chaque technique, les coûts ont été calculés par échantillon, par patient et par indication (association de techniques pour le cancer ou association d'analyses en trio/duo/autres pour les maladies rares) et par plateforme. Des analyses de sensibilité ont été réalisées pour identifier les facteurs de variation des coûts.

Résultats

Pour le circuit cancer sur SeqOIA, les coûts de production par échantillon variaient entre 1711 € et 3369 € selon la technique. Le séquençage et l'interprétation clinico-biologique étaient les étapes les plus coûteuses. Les consommables représentaient la principale composante du coût d'un WGS. Pour le WES et WTS, il s'agissait du personnel. Le coût moyen pondéré par indication (association de techniques) variait entre 4843 € et 5369 €. Pour le circuit maladies rares sur SeqOIA, le coût d'un WGS par échantillon variait entre 2066 € et 2264 €. Le séquençage était l’étape la plus coûteuse et le personnel représentait la principale composante du coût. Le coût moyen pondéré par indication (association d'analyses trio/duo/autres) variait entre 5038 € et 5324 €. Dans l'analyse de sensibilité, la capacité d'utilisation des puces de séquençage était le principal facteur de variation du coût par échantillon. Les estimations de coût sur AURAGEN sont en cours de finalisation.

Conclusion

Ce travail fournit des premières estimations du coût des techniques de séquençage du PFMG. Des estimations annuelles seront reconduites pour tenir compte des évolutions technologiques, structurelles et des volumes d'activité. Ces données seront utiles pour baser des tarifs de remboursement et conduire des études d'efficience.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Analyse économique, Séquençage haut débit, Cancer, Maladies rares



© 2024  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 72 - N° S2

Article 202425- mai 2024 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • CO7.5 - Evolutions des symptômes anxieux et dépressifs chez les personnels de santé des centres de lutte contre le cancer pendant la pandémie de COVID-19
  • A. Youness, M. Bourdon, V. Sébille, M. Blanchin
| Article suivant Article suivant
  • CO8.2 - Analyse coût-efficacité du séquençage de l'exome chez les patients atteints de déficience intellectuelle
  • C. Lejeune, C. Robert-Viard, AL. Bruel, A. Boland, Y. Duffourd, J. Muller, C. Binquet, C. Thauvin-Robinet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.