Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Toxicité gastroduodénale des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens - 01/01/03

[9-021-D-10]
Gérard Thiéfin : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Service d'hépato-gastroentérologie, CHU R Debré, rue du général Koenig, 51092 Reims cedex France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Gastro-entérologie
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comptent parmi les médicaments les plus prescrits dans le monde en raison de leurs remarquables propriétés anti-inflammatoires, antalgiques et antipyrétiques. Leur utilisation au long cours est toutefois limitée par les effets indésirables. La toxicité digestive des AINS est particulièrement préoccupante, puisqu'elle place ces médicaments au premier rang de la pathologie iatrogène. Vingt à 30 % des patients sous AINS se plaignent de troubles dyspeptiques, et 10 % d'entre eux interrompent le traitement pour cette raison. Au cours des traitements au long cours, la prévalence des ulcères gastroduodénaux est de l'ordre de 15 à 30 %, et l'incidence annuelle des complications ulcéreuses graves est évaluée entre 1 et 2 %. Les principaux facteurs de risque sont l'âge supérieur à 65 ans, un antécédent d'ulcère ou de complication ulcéreuse, les posologies élevées, et l'association à l'aspirine à faible dose, aux corticoïdes ou à un anticoagulant. Le rôle de l'infection gastrique à Helicobacter pylori est controversé. Jusqu'à ces dernières années, la prévention de la toxicité digestive des AINS reposait sur l'adjonction d'un traitement gastroprotecteur par l'oméprazole ou le misoprostol. La découverte de deux isoformes de la cyclo-oxygénase (COX), la COX1 et la COX2, a conduit au développement de nouvelles molécules mieux tolérées, les inhibiteurs sélectifs de la COX2. Ces nouveaux AINS ont peu ou pas d'effet sur l'enzyme constitutive COX1 qui est responsable de la synthèse des prostaglandines impliquées dans de nombreuses fonctions physiologiques, dont la protection de la muqueuse digestive. Elles inhibent en revanche la COX2, qui est une enzyme inductible à l'origine de la synthèse de prostaglandines pro-inflammatoires. Les études cliniques confirment la meilleure tolérance digestive de ces nouveaux médicaments. Toutefois, il apparaît de plus en plus clairement que la COX2 a aussi des fonctions physiologiques et protectrices, alors que la COX1 joue aussi un rôle dans l'inflammation. L'évaluation clinique précise des bénéfices et des inconvénients digestifs et extradigestifs des inhibiteurs sélectifs de la COX2 est l'enjeu majeur des prochaines années en attendant l'arrivée des nouvelles molécules. Parmi elles, il faut citer les nitro-AINS, qui associent aux molécules d'AINS un radical nitré donneur de monoxyde d'azote (NO) et des molécules à double activité inhibitrice qui bloquent à la fois la COX et la 5-lipo-oxygénase avec des bénéfices espérés en termes d'efficacité thérapeutique et de tolérance digestive.



Mots-clés : anti-inflammatoires non stéroïdiens, cyclo-oxygénase, inhibiteurs sélectifs de la COX2, prostaglandines, dyspepsie, ulcère gastroduodénal, Helicobacter pylori, omeprazole, misoprostol

Plan



© 2003  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.