S'abonner

Existe-t-il une morphologie fémorale à risque de fracture cervicale ou pertrochantérienne ? Description et validation du « Neck shaft ratio » et du « Intertrochanteric distal ratio » après analyse d’une cohorte continue de 126 fractures bilatérales du fémur proximal - 28/05/24

Is there a femoral morphology at risk of a cervical or pertrochanteric fracture? Description and validation of the “Neck shaft ratio” and the “Intertrochanteric distal ratio” after analyzing a continuous cohort of 126 bilateral fractures of the proximal femur

Doi : 10.1016/j.rcot.2024.03.007 
Grégoire Rougereau 1, , 2 , Jean-Arthur Bourdier 1, Tristan Langlais 3, Philippe Boisrenoult 1, Nicolas Pujol 1
1 Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, centre hospitalier de Versailles, hôpital Mignot, service de chirurgie orthopédique et traumatologique, 177, rue de Versailles, 78150 Le Chesnay-Rocquencourt, France 
2 Université Sorbonne, hôpital de la Pitié-Salpêtrière, service de chirurgie orthopédique, 47–83, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France 
3 Université de Toulouse, hôpital des enfants Purpan, service de chirurgie orthopédique, 330, avenue de Grande-Bretagne, 31300 Toulouse, France 

Grégoire Rougereau, Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, centre hospitalier de Versailles, hôpital Mignot, service de chirurgie orthopédique et traumatologique, 177, rue de Versailles, 78150 Le Chesnay-Rocquencourt, France.Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, centre hospitalier de Versailles, hôpital Mignot, service de chirurgie orthopédique et traumatologique177, rue de VersaillesLe Chesnay-Rocquencourt78150France

Résumé

Contexte

Les fractures du fémur proximal constituent un problème de santé publique compte tenu de leur fréquence élevée, et du vieillissement de la population. La fréquence de survenue d’une fracture controlatérale peut atteindre jusqu’à 15 % des cas. Certains antécédents ou facteurs démographiques constituent des facteurs de risque de refracture, mais sans pouvoir prévoir le type de fracture soit du col fémoral (FN) ou pertrochantérienne (IT). Les objectifs de cette étude rétrospective étaient : (1) d’analyser plusieurs marqueurs anatomiques afin de déterminer s’ils prédisposent à un certain type de fracture en cas de refracture controlatérale, (2) de déterminer le pouvoir prédictif de ces éventuels marqueurs radiologiques pour le type de fracture controlatérale.

Hypothèse

L’hypothèse était que le « Neck shaft ratio » (NSR) et l’« Intertrochanteric distal ratio » (ITDR) permettaient de déterminer une morphologie fémorale proximale à risque de fracture FN et/ou IT en cas de second épisode fracturaire.

Méthodes

Une série monocentrique rétrospective continue entre janvier 2011 et décembre 2019 de patients ayant présenté une fracture bilatérale des fémurs proximaux a été analysée. Les radiographies après la première fracture ont été étudiées au niveau du fémur controlatéral. Des mesures morphologiques précédemment décrites dans la littérature ont été effectuées ainsi que le NSR (rapport des épaisseurs corticales médiales du col fémoral à son niveau le plus étroit et basicervical) et l’ITDR (rapport des épaisseurs corticales médiales diaphysaires à 5 et 20mm de la portion distale du petit trochanter). Cent vingt-six patients ont été inclus : 46/126 (36,5 %) avaient une FN bilatéral, 50/126 (39,7 %) une IT bilatéral et 30/126 (23,8 %) une des deux.

Résultats

Seuls le NSR et l’ITDR étaient des mesures prédictives significatives pour le type de fracture FN ou IT (0,54±0,11 vs 0,81±0,16 (p<0,0001) et 0,85±0,1 vs 0,68+0,1 (p<0,0001), respectivement). Ces deux ratios présentaient une excellent valeur prédictive du type de fracture survenue du côté controlatéral (NSR : AUC ROC=0,91 [IC95 % ; 0,86–0,96] ; ITDR : AUC ROC=0,81 [IC95 %, 0,74–0,89]). Le NSR avait une excellente reproductibilité intra- et inter-observateur avec un coefficient de corrélation interclasse respectivement de 0,93 [IC95 % : 0,86–0,97] et 0,91 [IC 95 % : 0,82–0,96], de même pour l’IDTR avec des valeurs de coefficient de corrélation interclasse respectivement de 0,93 [IC95 % : 0,87–0,97] et 0,86 [IC95 % : 0,73–0,93].

Discussion

Les ratios NSR et ITDR sont des moyens simples et reproductibles pour prédire une prédisposition morphologique à présenter un certain type fracturaire, respectivement une FN et IT du côté controlatéral à une première fracture ostéoporotique du fémur proximal. Une étude prospective de cohorte serait utile pour pouvoir définir un éventuel caractère pronostic sur la survenue et/ou délai de refracture.

Niveau de preuve

III ; rétrospectif cas témoin.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Proximal femur fractures constitute a public health concern given their high frequency and the aging population. The frequency of a contralateral fracture occurring can reach up to 15% of cases. Certain historical or demographic factors constitute risk factors for refracture, but the type of fracture, either of the femoral neck (FN) or pertrochanteric (PT), cannot be predicted. The objectives of this retrospective study were: (1) to analyze several anatomical markers in order to determine whether they predispose to a certain type of fracture in the event of contralateral refracture, (2) to determine the predictive power of these possible radiological markers for the type of contralateral fracture.

Hypothesis

The hypothesis was that the “Neck shaft ratio” (NSR) and the “Intertrochanteric distal ratio” (ITDR) made it possible to determine a proximal femoral morphology at risk of FN and/or PT fracture in the event of a second fracture.

Material and methods

This continuous retrospective single-center series from January 2011 to December 2019 of patients who presented with bilateral fractures of the proximal femurs was analyzed. Radiographs, taken after the first fracture, of the contralateral femur were studied. Morphological measurements previously described in the literature were carried out as well as the NSR (ratio of the medial cortical thicknesses of the femoral neck at its narrowest and basicervical level) and the ITDR (ratio of the medial diaphyseal cortical thicknesses at 5 and 20mm from the distal portion of the lesser trochanter). One hundred and twenty-six patients were included: 46/126 (36.5%) had bilateral FN, 50/126 (39.7%) bilateral PT and 30/126 (23.8%) one of each.

Results

Only NSR and ITDR were significant predictive measures for FN or PT fracture type (0.54±0.11 vs. 0.81±0.16 (P<0.0001) and 0. 85±0.1 vs. 0.68±0.1 (P<0.0001), respectively). These two ratios had an excellent predictive value for the type of fracture occurring on the contralateral side (NSR: AUC ROC=0.91 [95% CI; 0.86–0.96]; ITDR: AUC ROC=0.81 [95% CI; %, 0.74–0.89]). The NSR had excellent intra- and inter-observer reproducibility with an interclass correlation coefficient of 0.93 [95% CI: 0.86–0.97] and 0.91 [95% CI: 0.82–0.96] respectively, the same also applied for the ITDR with interclass correlation coefficient values of 0.93 [95% CI: 0.87–0.97] and 0.86 [95% CI: 0.73–0.93] respectively.

Discussion

The NSR and ITDR ratios offer a simple and reproducible means to predict a morphological predisposition to a certain fracture type, respectively an FN and PT on the side contralateral to an initial osteoporotic proximal femur fracture. A prospective cohort study would be useful in defining a possible prognostic nature on the occurrence and/or time until refracture.

Level of evidence

III; retrospective control case.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Qualité osseuse, Épaisseur corticale, Fémur proximal, Fracture, Gériatrie

Keywords : Bone quality, Cortical thickness, Proximal femur, Fracture, Geriatrics


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Orthopaedics & Traumatology: Surgery & Research, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2024  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 110 - N° 4

P. 593-601 - juin 2024 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Résultats à moyen terme des prothèses totales de coude dans le traitement des fractures gériatriques de l’humérus distal
  • Arthur Dumoulin, Matthieu Chivot, Emile Dobelle, Jean-Noël Argenson, Damien Lami
| Article suivant Article suivant
  • Utilisation des tiges non cimentées dans les fractures du col fémoral chez le sujet âgé : résultat d’une étude comparative de 671 patients
  • Alexandre Gounot, Anahita Charlot, Pascal Guillon, Augustin Schaefer, Aymane Moslemi, Pierre Boutroux, Alain Sautet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.