S'abonner

L’alignement cinématique inversé couplé à la chirurgie robotisée pour les PTG permet-il d’optimiser les résultats cliniques et radiologiques fémoro-patellaires ? - 28/05/24

Does inverse kinematic alignment coupled with robot-assisted TKA optimize patellofemoral clinical and radiological results?

Doi : 10.1016/j.rcot.2024.03.013 
Vincent Genestoux , Pierre-Henri Vermorel, Thomas Neri, Frédéric Farizon, Rémi Philippot
 CHU Nord Saint-Étienne, Saint-Priest-en-Jarez, France 

Vincent Genestoux, CHU Nord Saint-Étienne, Saint-Priest-en-Jarez, France.CHU Nord Saint-ÉtienneSaint-Priest-en-JarezFrance

Résumé

Introduction

Avec 80 % de satisfaction, la chirurgie des PTG a connu d’importantes améliorations ces dernières décennies. Les 20 % de mauvais résultats pourraient être expliqués par la technique d’alignement utilisée pour la mise en place des implants, pouvant influencer la cinématique fémoro-patellaire. L’objectif de notre étude était de montrer que l’utilisation de l’alignement cinématique inversé permettait d’obtenir des scores cliniques et radiologiques rotuliens satisfaisants dans les PTG robotisées.

Hypothèse

La technique d’alignement cinématique inversé couplée à la chirurgie robotisée permettait de restituer la cinématique native de la rotule.

Matériels et méthodes

Il s’agissait d’une étude prospective incluant 100 PTG bénéficiant d’une PTG de première intention réalisée avec le système de chirurgie robotisée Stryker MAKO, en utilisant la technique d’alignement cinématique inversé. Les patients ayant bénéficié d’un resurfaçage de la rotule étaient exclus. Les scores cliniques et radiologiques ont été consignés en préopératoire et à 1 an postopératoire.

Résultats

À un an, les scores cliniques spécifiques rotuliens étaient excellents avec une moyenne de 85,69 (score de Kujala) et de 88,15 (score HSSPatellar). L’indice de latéralisation rotulienne moyen était de 0,15 et le tilt rotulien moyen était de 5,1°, ne mettant pas en évidence de différence significative par rapport au préopératoire (p=0,45 et p=0,18). La rotation externe moyenne de l’implant fémoral était de 0,47±0,6° [−1,9 ; 2,1].

Discussion

Les résultats cliniques fémoro-patellaires étaient excellents. L’utilisation du bras robotisé couplé à cette technique d’alignement permet d’obtenir une rotation externe contrôlée de l’implant fémoral ainsi qu’une orientation du composant tibial optimisée, favorisant une bonne restitution de l’alignement de l’appareil extenseur. Cette étude n’a pas permis de mettre en évidence une correction radiologique de la bascule et de la latéralisation rotulienne.

Conclusion

L’utilisation combinée de la chirurgie robotisée avec la technique d’alignement cinématique inversé semble efficace sur les résultats cliniques spécifiques de l’articulation fémoro-patellaire.

Niveau de preuve

II ; cohorte prospective.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

With a satisfaction rate of 80%, total knee arthroplasty (TKA) surgery has seen significant improvements in recent decades. The 20% of poor results may be explained by the alignment technique used for implant placement, which can influence patellofemoral kinematics. The objective of this study was to demonstrate that the use of inverse kinematic alignment makes it possible to obtain satisfactory clinical and radiological patellar scores in robotic TKA.

Hypothesis

The inverse kinematic alignment technique coupled with robotic surgery makes it possible to restore the native kinematics of the patella.

Materials and methods

This prospective study including 100 TKAs with a primary TKA performed using the Stryker Mako™ robotic surgery system and the inverse kinematic alignment technique. Patients who underwent patella resurfacing were excluded. Clinical and radiological scores were recorded preoperatively and 1 year postoperatively.

Results

At one year, the specific patellar clinical scores were excellent with an average Kujala score of 85.69 and an average HSS Patellar score 88.15. The average patellar lateralization index was 0.15 and the average patellar tilt was 5.1°, showing no significant difference compared to preoperation (p=0.45 and p=0.18). The average external rotation of the femoral implant was 0.47±0.6° [−1.9; 2.1].

Discussion

The patellofemoral clinical results were excellent. The use of the robotic arm coupled with this alignment technique makes it possible to obtain a controlled external rotation of the femoral implant as well as an optimized orientation of the tibial component, favoring good restitution of the alignment of the extensor apparatus. This study did not demonstrate any radiological correction of patellar tilt and lateralization.

Conclusion

The combined use of robotic surgery with the inverse kinematic alignment technique seems effective on specific clinical results of the patellofemoral joint.

Level of evidence

II; prospective cohort.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : ATC, Alignement cinématique inversé, Rotule, Chirurgie robotique, Chirurgie Mako

Keywords : TKA, Inverse kinematic alignment, Patella, Robotic surgery, Mako surgery


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Orthopaedics & Traumatology: Surgery & Research, en utilisant le DOI ci-dessus.
☆☆ Matériel de laboratoire : Mako™ (STRYKER, 2825 Airview Boulevard – Kalamazoo MI 49002, États-Unis)..


© 2024  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 110 - N° 4

P. 631-638 - juin 2024 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Lésions radiales traumatiques du ménisque latéral sur genou stable : résultat des réparations à 2 ans de recul minimum
  • Rayane Benhenneda, Mohammad Alajji, Adrien Portet, Bertrand Sonnery-Cottet, Jean-Marie Fayard, Mathieu Thaunat
| Article suivant Article suivant
  • Le tabagisme n’augmente pas le risque de révision pour infection du site opératoire après une arthroplastie totale primaire du genou et de la hanche
  • Santiago Gonzalez-Parreño, Francisco Antonio Miralles-Muñoz, Daniel Martinez-Mendez, Adolfo Perez-Aznar, Blanca Gonzalez-Navarro, Alejandro Lizaur-Utrilla, Maria Flores Vizcaya-Moreno

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.