Virilité : changements et précarisations - 11/06/08

Doi : 10.1016/j.sexol.2007.09.003 
D. Welzer-Lang, PhD 1,
CIRUS-CERS (UMR CNRS 5193), études genre, université Toulouse Le-Mirail, 31058 Toulouse cedex 1, France 

Auteur correspondant. 50, rue des filatiers, 31 000 Toulouse, France.

Résumé

Nos travaux en sociologie et anthropologie du genre montrent comment les hommes et le masculin sont structurés sur un double paradigme naturaliste : la pseudonature supérieure des hommes qui renvoie à la domination masculine, au sexisme ainsi qu’à des frontières rigides et infranchissables entre les hommes et les femmes ; La vision hétérosexuée et homophobe du monde où la sexualité considérée comme « normale » et « naturelle » est limitée aux rapports sexuels entre hommes et femmes, où l’homme est l’actif, le pénétrant. Les autres sexualités : homosexualités, bisexualités, sexualités transsexuelles… étant elles au mieux définies, voire admises, comme « différentes ».

Cette construction sociale ne pose aucun problème aux hommes tant que le système social leur procure les privilèges promis par la domination masculine (compagne à disposition, salaires supérieurs, pouvoirs divers qui les différencient des femmes et de ceux qui n’arrivaient pas à prouver qu’ils sont des « vrais » hommes…). L’aliénation masculine qui se manifeste par une centration sur l’extérieur, une mise à l’écart des affects, une guerre permanente entre hommes (libido dominandi), dans un contexte homophobe, a de tout temps été minorée. Aujourd’hui, dans une époque marquée par la postmodernité individualiste, la double contestation du féminisme et des mouvements gais, le statut de l’homme, mais plus globalement le patriarcat et le viriarcat, sont remis en cause.

À côté d’une masse importante d’hommes qui s’adaptent, bricolent leur quotidien en lien avec des femmes et d’autres hommes, d’autres sont désappointés, perdus devant l’absence de modèles de « nouvelles » masculinités, déçus des transformations en cours dans les rapports de genre. Pour eux, le format traditionnel de la virilité (la normopathie virile dit Christophe Dejours), ses vécus, les pressions sociales qui s’exercent sur les hommes sont sources de précarisation. Ils demandent implicitement ou explicitement de l’aide. L’article en détaille le contexte sociologique et les formes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Our work in gender sociology and anthropology has revealed that men and males are structured on the basis of a dual naturalist paradigm: the pseudosuperiority of men, based on male domination and sexism, along with the rigid, impassable boundaries between men and women; the heterosexual and homophobic vision of the world where sexuality considered to be “normal” or “natural” has to be limited to sexual relations between men and women, where the man is the active partner, penetrating the other. Any other form of sexuality: homosexuality, bisexuality, transsexual sexuality, etc. is at best defined or sometimes accepted as being “different”.

This social construct is fine for men as long as the social system provides them with the privileges promised by male domination (available female partner, higher salaries, the various types of power differentiating them from women and from those who are unable to prove that they are “real” men). Masculine alienation expressed by centration on the outside, avoidance of affect, a permanent war between men (libido dominandi) in a homophobic context, has always been played down. Today, in an era marked by individualistic postmodernity, with the dual contention of feminism and the gay movements, the status of the Man, but more globally speaking of patriarchy and the dominance of men over women are all being challenged.

Alongside a vast majority of men who muddle through, adapting their daily lives and relationships with women and other men as best they can, there are some who are left by the wayside, lost in a quest for models of “new” forms of masculinity, disappointed with the transformations underway in gender relationships. For these men, the traditional format of virility (the normopathie virile as coined by Christophe Dejours), its experience, the pressures applied to men by society, are all sources of insecurity. They are calling out for help, either explicitly or implicitly. This article describes in detail the sociological context and the types.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Resumen

Nuestros trabajos en sociología y antropología de género, han revelado como los hombres y su hombría está estructurada sobre un doble paradigma naturalista : la pseudosuperioridad de los hombres, basada en la dominación del macho y el sexismo, así como en las rígidas e infranqueables fronteras entre mujeres y hombres ; la visión heterosexuada y homófoba del mundo, donde la sexualidad considerada como ”normal” o ”natural” está limitada a las relaciones sexuales entre hombres y mujeres, donde el varón es el activo, el que penetra. Cualquier otra forma de sexualidad : homosexualidad, bisexualidad, transexualidad, etc, están las mejores veces definidas o a veces aceptadas como ”diferentes”.

Este constructo social es adecuado para el varón en tanto que el sistema social les procure los privilegios prometidos por la dominación masculina (compañera disponible, salaros altos, poderes diversos que les diferencian de las mujeres y de los que son incapaces de probar que son ”verdaderos” hombres). La alienación masculina que se manifiesta por una centración hacia el exterior, una distancia sobre los afectos, una guerra permanente entre varones (libido dominandi), en un contexto homófobo, ha sido desde siempre minimizado. Hoy, en una época marcada por la postmodernidad individualista, la doble polémica del feminismo y de los movimientos gays, el estatus del Varón, más globalmente hablando, la dominación del varón sobre la mujer se está replanteando.

Junto a un importante número de varones que adaptan, adecuan su día a día junto mujeres y otros varones, otros están decepcionados, perdidos delante de la ausencia de modelos de ”nuevas” masculinidades, decepcionados de las transformaciones acaecidas con las relaciones de género. Para éstos, el formato tradicional de la virilidad (la normopatía virile según Christophe Dejours), sus vivencias, las presiones sociales que se ejercen sobre ello, son fuente de precariedad. Los varones demandan implícita o explícitamente ayuda. En el artículo se detallan el contexto sociológico y las formas.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Virilité, Masculin, Genre, Précarité, Masculinité, Homophobie

Keywords : Virility, Masculine, Gender, Insecurity, Masculinity, Homophobia

Palabras clave : Virilidad, Masculino, Género, Precariedad, Masculinidad, Homofobia


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 2

P. 90-95 - avril-juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Sexualité durant le mois de Ramadan
  • S. Berrada, S. Dorhmi, L. Bouhaouli, N. Kadri
| Article suivant Article suivant
  • Semen of impotent patients
  • K.P. Skandhan, V.S. Shilpa, A. Dodia, S. Amith, P.R. Vesuna

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.