Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sorties précoces de maternité : quels problèmes anticiper ? - 12/06/08

Doi : 10.1016/j.arcped.2008.02.022 
H. Straczek, R. Vieux, C. Hubert, A. Miton, J.-M. Hascoet
Maternité régionale, Nancy université, 10, rue du Docteur-Heydenreich, 54042 Nancy, France 

Auteur correspondant. .

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

À l’instar des pays nordiques et anglo-saxons, la politique de sortie précoce de maternité est en train de se généraliser en France. La Haute Autorité en santé (HAS) a publié des recommandations soulignant l’importance de cerner les éventuels écueils de cette pratique afin de les anticiper.

Objectif

Répertorier les complications diagnostiquées chez les nouveau-nés entre la 48eh de vie et leur sortie actuelle de maternité (et risquant de survenir à domicile en cas de sortie précoce), mettre en évidence des critères prédictifs et valider ceux préconisés par l’HAS.

Méthode

Évaluation prospective menée dans l’unité mère–enfant de la maternité régionale de Nancy du 6janvier au 6mai 2005.

Résultats

Neuf cents trois nouveau-nés ont été inclus. Quarante-deux (4,6 %) ont présenté une complication diagnostiquée entre la 48eh de vie et la sortie et, parmi eux, 4 ont été hospitalisés en urgence en néonatologie. L’ictère représente la complication la plus fréquente : 23 nouveau-nés ont été traités par photothérapie entre le 2e et le 10e j de vie. En analyse multivariée, une naissance par voie basse instrumentée et un ictère visible avant la 48eh de vie étaient des facteurs de risque d’ictère requérant un traitement (OR=2,94 ; IC95 [1,04–8,34], OR=7,39 ; IC95 [2,66–20,55]). Selon les critères de l’HAS, 33 des 42 enfants ayant présenté une complication auraient été exclus d’un programme de sortie précoce.

Conclusion

Dans notre population, les recommandations de l’HAS sont pertinentes pour guider un projet de retour précoce à domicile.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Following Nordic and Anglo-Saxon countries, France is directing towards an early discharge policy from maternity hospitals. French National Authority for Health has published recommendations focusing on the importance to highlight the dangers of such a policy so as to be able to anticipate them.

Aim

To describe the complications diagnosed in the newborn infants from day 2 to the current hospitalʼs discharge (noteworthy, if infants are discharged early, these complications may occur at home) to determine predictive factors and to validate those proposed by the French National Authority for Health.

Method

Prospective study conducted in the maternity ward of Nancyʼs level III facility, from January 6th to May 6th 2005.

Results

Nine hundred and three newborn infants were included. Forty-two (4.6%) presented with complications diagnosed from day 2 to hospitalʼs discharge, among which 4 required urgent neonatal care. The most frequent complication was hyperbilirubinemia: 23 newborns were treated with phototherapy between day 2 and day 10. Statistically significant risk factors of hyperbilirubinemia after day 2 in multivariate analysis were instrumental vaginal delivery (OR=2.94; CI 95% [1.04–8.34]) and jaundice before day 2 (OR=7.39; CI 95% [2.66–20.55]). According to the French National Authority for Healthʼs policy, 33 among 42 infants presenting with a complication would have been withdrawn from an early discharge program.

Conclusion

In our population, French National Authority for Healthʼs recommendations were relevant to guide an early discharge project.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sortie précoce de maternité, Ictère


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 6

P. 1076-1082 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Grande prématurité : faut-il s’intéresser à la corpulence maternelle ?
  • N. Hacini Afroukh, A. Burguet, G. Thiriez, B. Mulin, M.F. Bouthet, L. Abraham, P. Boisselier, P. Villemonteix, V. Bauer, J. Lathelize, F. Pierre
| Article suivant Article suivant
  • Épulis congénitale obstructive à double localisation. À propos d’une observation chez un garçon
  • S. Nouri, N. Mahdhaoui, C. Bouafsoun, R. Zakhama, M. Omezzine, M. Tahar Yaacoubi, N. Salem, H. Seboui

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.