Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Validation des acquis de l'expérience : quels enjeux pour notre profession ? - 18/06/08

Doi : 2004#2833 

Catherine Killian : Puericultrice

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!


Pour faire face à la pénurie d'un certain nombre de professionnels tant du secteur public que du secteur privé, ce phénomène touchant la majorité des pays européens, des directives européennes ont poussé les états membres à reconnaître la possi-bilité d'obtenir « tout ou partie d'un diplôme » par une reconnaissance \ndes apports du terrain professionnel et non plus seulement de l'ensei-\ngnement théorique. Cette évolution avait déjà été prise en compte dans le secteur privé, bien avant cette pénurie de main d'œuvre, dans le but de reconnaître une possibilité de formation qualifiante dite « maison » notamment au niveau de l'encadrement \nmalgré une opposition véhémente des grandes écoles.\nCependant, il ne faut pas perdre de vue qu'il s'agit « d'acquis ». Il sera donc demandé au candidat de prouver qu'au cours de sa carrière professionnelle ses connaissances ont évolué, qu'elles se sont enrichies et que cet apport supplémentaire entre dans le cadre des prérequis pour l'obtention de tel ou tel diplôme. La présence à un poste de travail à elle seule ne suffit pas à valider l'acquisition de compétences. Cet apport supplémentaire relève de 3 facteurs : \n– il repose sur la capacité de chaque individu à assimiler des compétences nouvelles,\n– il s'identifie à partir d'un référentiel « du métier » dont on veut obtenir le diplôme,\n– il demande une analyse de ces « compétences nouvelles » prouvant qu'elles sont en rapport direct avec ce référentiel. \nCette analyse repose sur un référentiel de certification répondant à des capacités devant être acquises pour prétendre obtenir le certificat ou diplôme visé.\nIl en est de même pour l'obtention du diplôme d'État de puéricultrice. Le fait d'avoir exercé quelques mois, voire quelques années, même une grande \npartie de sa carrière dans un secteur donné (PMI, pédiatrie, néonatalogie…) ne veut pas dire que toutes les capacités que le diplôme d'État de puéricultrice valide aient été acquises. Qu'en est-il exactement ?

Plan

Plan indisponible


© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 2004 - N° 0179

P. 11-16 - mai 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Aidez-nous à soigner nos enfants
  • Isabelle Clausard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.