Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

TSH-secreting adenoma improved with cabergoline - 19/06/08

Doi : 10.1016/j.ando.2008.02.001 
F. Mouton a, F. Faivre-Defrance a, C. Cortet-Rudelli b, R. Assaker c, G. Soto-Ares d, S. Defoort-Dhellemmes e, S. Blond c, J.-L. Wemeau a, M.-C. Vantyghem a,
a Service d’endocrinologie et métabolisme, CHU de Lille, 6, rue du Pr Laguesse, 59037 Lille cedex, France 
b Service de diabétologie et des pathologies hypothalamo-hypophysaires, CHU de Lille, 6, rue du Professeur-Laguesse, 59037 Lille cedex, France 
c Service de neurochirurgie, CHU de Lille, 59037 Lille cedex, France 
d Service de neuroradiologie, CHU de Lille, 59037 Lille cedex, France 
e Service d’explorations fonctionnelles ophtalmologiques, CHU de Lille, 59037 Lille cedex, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

TSH-secreting adenomas are rare tumors, representing only 0.5 to 2.5% of pituitary adenomas. Their main clinical characteristics include signs of thyrotoxicosis, diffuse goiter and a compressive syndrome. Biologically, free T4 and T3 serum levels are elevated, contrasting with inadequate serum TSH levels and increased alpha chains. Magnetic resonance (MR) imaging shows a pituitary tumor, the main differential diagnosis being resistance to thyroid hormones. Treatment is based on surgery, possibly associated with somatostatin analogs and radiotherapy. Though the long-term evolution of this rare pathology seems to have improved, some clinical situations are still a challenge to treat. We report one such case that was resistant to both stereotactic radiotherapy and somatostatin analogs, but surprisingly improved with cabergoline. We suggest that cabergoline should be considered as an alternative treatment in cases of pituitary adenomas that resist traditional treatments.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Les adénomes thyréotropes constituent une pathologie rare, puisqu’ils représentent 0,5 à 2,5 % des adénomes hypophysaires. Ils se manifestent essentiellement par une thyrotoxicose, parfois associée à un goitre diffus et un syndrome tumoral. Il existe une ascension des fractions libres des hormones thyroïdiennes T3 et T4 contrastant avec une concentration inadaptée de TSH associée à une augmentation de la chaîne alpha. L’imagerie par résonance magnétique met en évidence une tumeur hypophysaire. Le traitement se fonde sur la chirurgie, éventuellement associée au traitement médical par analogue de la somatostatine et à la radiothérapie. L’évolution à long terme de cette pathologie rare semble s’être améliorée. Néanmoins, certaines situations cliniques restent de traitement difficile. Nous en rapportons un cas particulier de par sa résistance à la radiothérapie multi-faisceaux et l’amélioration constatée sous cabergoline alors que les analogues de la somatostatine étaient peu efficaces. Cette possibilité thérapeutique doit rester présente à l’esprit dans les adénomes thyréotropes de traitement difficile.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : TSH-secreting adenoma, Cabergoline, Stereotactic radiotherapy, Visual impairment

Mots clés : Adénome thyréotrope, Cabergoline, Radiothérapie multi-faisceaux, Altération visuelle


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 69 - N° 3

P. 244-248 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Ectopic hyperprolactinaemia in a woman with a mesocolic perivascular epithelioid cell tumor (PEComa”)
  • E. Proust-Lemoine, V. Mitchell, P. Deruelle, A. Lamblin, B. Néraud, X. Leroy, E. Leteurtre, D. Dewailly
| Article suivant Article suivant
  • Lymphome surrénalien primitif bilatéral de phénotype T. Un cas clinique beaucoup plus rare que le lymphome B
  • M. Sfaxi, A. Bouzouita, I. Bouasker, N. Kourda, M.R. Ben Slama, S. Ben Jilani Baltaji, M. Chebil

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.