Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFCP-007 – Urologie – CXorf6 : un nouveau gène de l’hypospadias - 26/06/08

Doi : 10.1016/S0929-693X(08)71959-6 
N. Kalfa 1, B. Liu 2, K. Ophir 3, M.H. Wang 2, C. Mei 2, L.S. Baskin 2
1 Center for the Study and Treatment of Hypospadias, Department of Urology, University of California San Francisco Childrenʼs Medical Center, and Chirurgie Pédiatrique, Montpellier, France and Etats-Unis 
2 Center for the Study and Treatment of Hypospadias, Department of Urology, University of California San Francisco Childrenʼs Medical Center, San Francisco, Etats-Unis 
3 Department of Pediatrics, Division of Medical Genetics, University of California San Francisco, Childrenʼs Medical Center, San Francisco, Etats-Unis 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Des mutations de CXorf6, gène impliqué dans la synthèse de la testostérone, ont récemment été décrites chez les enfants 46 XY porteurs teurs d’anomalie du développement sexuel (46XY DSD). Des anomalies de CXorf6 n’ont pas été rapportées à ce jour chez des enfants porteurs d’hypospadias isolés sans ambiguïté vraie. L’objectif de cette étude est d’évaluer le rôle de CXorf6 chez des patients hypospades.

Matériel et méthode

41 patients porteurs d’hypospadias isolés de sévérité variable, et 30 contrôles ont été inclus dans cette étude. L’AND a été extrait à partir de peau de prépuce en excès collectée au cours de la correction chirurgicale de la malfromation. Un séquençage direct de CXorf6 a été réalisé. La structure tridimensionnelle des protéines a été prédite par les serveurs NNPredict et PhyrEngine (UC San Francisco et Imperial College of London).

Résultat

Quatre mutations (9,7 %) ont été identifiées.

-
Une mutation missense (V432A) et 2 délétions (del324G, à l’origine d’un codon stop L112X et donc d’une protéine tronquée) ont été retrouvées chez des patients avec des hypospades proximaux et pénoscrotaux. Il est à noter que ces mutations surviennent toutes dans le même exon (exon 3 qui code pour la majeure partie de la protéine) et qu’elles sont associés aux phénotypes les plus sévères.
-
Une amplification du domaine polyglutamine par augmentation du nombre de triplés CAG (un type de mutation généralement impliqué dans les maladies enzymatiques) a été également identifiée chez un patient porteur d’un hypospadias antérieur. La prédiction de la structure tertiaire a montré une altération de la forme de la protéine, et un encombrement stérique entre les domaines. Ces résultats renforcent la présomption d’altération de la fonction de la protéine.
-
Enfin, nous rapportons une incidence élevée de polymorphismes (12,2 %) chez les patients hypospades (haplotype N589S/P286S dans 4 cas).

Conclusion

Les mutations de CXorf6 sont présentes non seulement chez les patients 46XY, DSD, mais également dans une proportion significative de patients porteurs d’hypospadias isolés. Les mutations portant sur l’exon principal sont associées aux formes les plus sévères d’hypospades. Nous rapportons également pour la première fois une amplification du domaine polyglutamique de CXorf6.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 5

P. 889 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFCP-006 – Urologie – Le gène œstrogeno-dépendant ATF3 est directement impliqué dans la survenue des hypospadias
  • N. Kalfa, B. Liu, O. Klein, M.H. Wang, J. Liu, M. Cao, L.S. Baskin
| Article suivant Article suivant
  • SFCP-008 – Urologie – Cryptorchidie et récepteurs hormonaux du gubernaculum testis
  • M. Bey, I. Coiffec-Dorval, H. Jouan, B. Jegou, B. Frémond

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.