Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFCP-016 – Urologie – Néphrectomie par lomboscopie chez les enfants souffrant d’un syndrome néphrotique - 26/06/08

Doi : 10.1016/S0929-693X(08)71968-7 
A. Ouzzane 1, R.H. Priso 1, E. Aubry 1, A. Lahoche 2, M. Foulard 1, R. Besson 1
1 Hôpital Jeanne de Flandre, Chirurgie Pédiatrique, Lille, France 
2 Hôpital Jeanne de Flandre, Néphrologie, Lille, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Faisabilité de la néphrectomie par lomboscopie chez les enfants souffrant d’un syndrome néphrotique.

Méthode

D’août 2003 à juillet 2007, 29 enfants (6 mois à 18 ans, moyenne 5,4 ans) ont bénéficié de 31 néphrectomies par lomboscopie pour rein non fonctionnel et pour syndrome néphrotique résistant au traitement médical (2 malades ont eu une néphrectomie bilatérale). Dans 7 cas, il s’agissait d’hémi-néphrectomie exclue de l’étude.

Les 16 filles et 13 garçons présentaient : 6 reins dysplasiques, 12 reins détruits sur RVU, 5 reins de pyélonéphrite chronique, 1 rein de jonction pyélo-urétérale et 7 reins de syndrome néphrotique. Les paramètres suivants ont été comparés : taille des reins (% de rein dont la longueur < 1 DS), temps opératoire, durée de drainage, taux de conversion et complication et le temps d’hospitalisation. Groupe I : 7 syndromes néphrotiques. Groupe II : 17 reins non fonctionnels.

Résultats

Toutes les opérations ont été réalisées par laparoscopie, sans aucune conversion. Deux complications, un abcès de paroi et un urinome dans le groupe II. Le temps opératoire était similaire dans les deux groupes (115,7 min groupe I versus 108,5 min groupe II). Une différence significative est retrouvée pour le temps d’hospitalisation (6,7 jours groupe I versus 3,4 jours groupe II, P < 0,0003) et pour la taille des reins (14 % de petits reins groupe I versus 88 % groupe II, P < 0,002).

Conclusion

La néphrectomie par abord laparoscopique chez les patients présentant un syndrome néphrotique ne présente pas davantage de complications ou un temps opératoire plus long malgré une taille de rein plus importante. La durée d’hospitalisation est plus longue et s’explique par la morbidité de l’insuffisance rénale chronique et la nécessité de dialyse.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 5

P. 892 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFCP-015 – Urologie – Néphrectomie partielle par laparoscopie rétropéritonéale chez l’enfant
  • I. Vidal, Y. Héloury, E. Supply, G. Podevin, M.D. Leclair
| Article suivant Article suivant
  • SFCP-017 – Urologie – Traitement laparoscopique de la jonction pyelourétérale chez l’enfant
  • M. Lopez, E. Guye, M. François, F. Varlet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.