Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFCP-031 – Chirurgie viscérale – Fundoplicature précoce dans les hernies diaphragmatiques congénitales sévères - 26/06/08

Doi : 10.1016/S0929-693X(08)71983-3 
A. Dariel 1, H. Piloquet 1, R. Sfeir 2, P. De Lagausie 3, C. Chamond 4, M. Larroquet 5, E. Carricaburu 6, D. Weil 7, V. Flurin 8, Y. Héloury 1, G. Podevin 1
1 HME – CHU, Nantes, France 
2 Hôpital J. de Flandre, Lille, France 
3 Hôpital La Timone, Marseille, France 
4 Hôpital St Vincent de Paul, Paris, France 
5 Hôpital Armand Trousseau, Paris, France 
6 Hôpital Robert Debré, Paris, France 
7 CHU, Angers, France 
8 CH, Le Mans, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Les hernies diaphragmatiques congénitales (HDC) dont la réparation nécessite la mise en place d’un patch (prothèse synthétique ou lambeau musculaire) sont connues pour avoir des taux de mortalité et de morbidité plus élevés. Sur le plan digestif, ces HDC sévères se compliquent plus fréquemment de reflux gastro-oesophagiens (RGO), de difficultés alimentaires et de retard de croissance staturo-pondérale. La fonction respiratoire peut être gravement compromise par un RGO sévère d’autant plus que ces patients présentent habituellement une hypoplasie pulmonaire associée. L’objectif de cette étude était de déterminer si une fundoplicature précoce associé à un support nutritionnel pouvaient améliorer la survie de ces patients.

Méthodes

Une étude rétrospective multicentrique réalisée dans 7 centres a été menée chez 74 nouveaux-nés ayant présenté à la naissance une HDC sévère ayant nécessité une réparation diaphragmatique par patch, de décembre 1994 à juin 2005. La réparation par patch a été utilisée uniquement quand une suture directe du défect diaphragmatique était impossible. L’analyse statistique a été réalisée avec le test du χ2.

Résultats

Sept patients ont été exclus du fait d’une prématurité sévère ou de malformations associées graves. Notre étude a donc finalement porté sur 67 nouveaux-nés. Cinquante-trois patients (79 %) ont bénéficié d’un diagnostic prénatal et 52 (78 %) présentaient des HDC gauches.Quarante et un (62 %) patients ont bénéficié d’une fundoplicature pendant la première année de vie, dont 32 (48 %) au moment de la réparation diaphragmatique initiale. Le taux global de mortalité était de 28 % (19/67). Le taux de mortalité était plus haut (p < 0,05) dans le groupe sans fundoplicature (42 % ; 11/28) que dans le groupe avec fundoplicature (19,5 % ; 8/41).Tous les patients ont présenté des difficultés alimentaires fréquemment associées à des troubles de la croissance staturo-pondérale, malgré un support nutritionnel et une nutrition entérale (25 gastrostomies).

Conclusion

Cette étude valide la suggestion de certains auteurs de réaliser une fundoplicature chez les nouveaux-nés présentant une HDC sévère, y compris au moment de la réparation diaphragmatique initiale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 5

P. 897 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFCP-030 – Chirurgie viscérale – Volvulus du grêle de diagnostic périnatal : deux entités, deux pronostics
  • B. Marion, N. Khen Dunlop, M.E. Noche, F. Fusaro, V. Rousseau, Y. Revillon, S. Sarnacki
| Article suivant Article suivant
  • SFCP-032 – Chirurgie viscérale – Etat actuel de la transplantation intestinale en France
  • F. Sauvat, F. Fusaro, F. Lacaille, N. Bourdaud, L. Dupic, V. Colomb, Y. Aigrain, J.P. Hugot, O. Goulet, Y. Revillon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.